Décollage d’Une saison dans les étoiles

Publié par Audrey Korczynska, le 20 septembre 2018   250

Xl d collage

Une saison dans les étoiles, c’est parti ! Le décollage de la saison a eu lieu ce mardi 18 septembre 2018 à La Belle Électrique en présence de plus de 300 spectateurs !

Lever de rideau

Plus de 300 personnes étaient réunies dans la grande salle de La Belle Electrique pour assister au lancement de saison. Pour ouvrir le bal, Jeany Jean-Baptiste, directrice de La Casemate, structure coordinatrice de l’événement et Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole qui a initié le programme. « Qui n’a pas été émerveillé par la conquête spatiale ? s'est interrogé le président de Grenoble-Alpes Métropole. La volonté de la Métropole est de faire de la science un élément fondamental de la politique culturelle. Nous devons offrir cela aux nouvelles générations (...). Car nous avons besoin de cela pour comprendre et rêver ».

C’est bien là toute l’idée de cette première soirée spatiale ! Inspirer toutes les générations et surtout les plus jeunes, les amener à rêver, imaginer l’espace infini et leurs donner de premières clés sur la façon dont les scientifiques, les ingénieurs, les astronautes travaillent ensemble pour repousser les limites des connaissances techniques et scientifiques, depuis la Terre ou dans l’espace.

Avant le décollage, l’inspiration donnée par Anagramme

Et pour commencer, place à l’imaginaire avec une proposition de la compagnie Anagramme. Les acteurs ont reçu carte blanche pour proposer une lecture mise en scène de textes qui donnent à rêver ce que l’on pourrait trouver dans l’inconnu de l’espace. Accompagnées par une projection d’images et court-métrages, ainsi que d’un musicien aux sonorités électroniques, deux lectrices ont proposé des extraits de quatre livres choisis. Une introduction poétique au thème du spatial.

Les extraits des textes lus ont été tirés de :
Le petit Prince, Antoine St Exupéry
Chroniques martiennes, Ray Bradbury
Lune, Alfred de Musset
Contact, Carl Sagan
Les artistes de la compagnie Anagramme : Marie Despessailles, Solenn Monnier, Laurent Buisson et Makar

Le décollage en compagnie de Thomas Pesquet

crédits : la vingt-cinquième heure, Prospect TV, ESA.

Finalement, la projection du documentaire « Thomas Pesquet, l’étoffe d’un héros » commence. On suit Thomas, le 10ème astronaute français dans les étapes importantes de sa dernière année de préparation avant son décollage pour la station spatiale internationale le 17 novembre 2016. On y apprend entre autre comment les astronautes se font préparer un équipement sur mesure pour le décollage et le retour sur Terre. On se déplace avec Thomas dans les lieux où se déroulent l’essentiel de l’entrainement des astronautes : la Cité des Etoiles, prêt de Moscou ; le Centre Européen d’Entrainement des Astronautes – DLR (EAC-DLR) en Allemagne ; et le Centre spatial Johnson de la NASA. On y découvre avec lui la piscine géante de simulation des sorties extra-véhiculaires, la réplique de Soyouz, la centrifugeuse, la réplique de la station spatiale internationale, la place du sport dans la formation, etc. Mais être astronaute, c’est avant tout une aventure humaine, qu’on partage dans un espace confiné pendant plusieurs mois. La cohésion d’équipe est donc un point central du succès des missions qui se teste lors de missions de survie type commandos, de confinements en équipe dans un sous-marin ou encore à mille lieux sous terre…

Synopsis

À 38 ans, Thomas Pesquet est sélectionné pour une mission de 180 jours dans la Station Spatiale Internationale et devient le dixième astronaute français. A ses côtés, Oleg Novitskiy, le commandant de bord russe et l’américaine Peggy Whitson, la spationaute la plus expérimentée au monde. Depuis Houston, Baïkonour et Moscou, entourés d’une véritable armée d’ingénieurs, l’équipage se prépare pour sa mission. Entre simulations de scénarii catastrophes, entrainements en situations extrêmes et exercices de cohésion d’équipe, ce film retrace leur dernière année de préparation et l'aboutissement de 7 ans de conditionnement physique et mental intensif. Un compte à rebours haletant avant la concrétisation de l’épopée d’une vie et la réalisation d'un rêve d'enfant : contempler la Terre depuis l’espace et se rapprocher un peu plus des étoiles. Par La Vingt-Cinquième Heure en partenariat avec l’ESA et Prospect TV. 

Le voyage à travers l’espace continue…

Le voyage continue pendant toute la saison avec une multitude d’événements variés liés aux sciences spatiales. Projections, simulations, observations, fabrication, théâtre… les événements se succèderont sans se ressembler jusqu’en août 2019 !

Parmi les temps forts des premiers mois : la Fête de la Science proposera de questionner l’Univers avec une série d’événements gratuits entre le 6 et le 13 octobre. La fin de la Fête de la Science sonnera l’ouverture de l’exposition en trois volets « Les Mondes Inconnus » à découvrir à La Casemate, au Muséum de Grenoble et sur le campus universitaire à l’Observatoire des Sciences de l’Univers. La semaine de la Nature permettra de s’interroger sur la pollution lumineuse à la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère. Le Dark Matter Day clôturera un mois d’octobre très riche avec la présence de nombreux scientifiques qui feront découvrir leur passion pour l’Univers !  
Pour toutes les bourses à partir de 3 ans.

Toutes les infos et le programme complet à retrouver sur www.saisonetoiles.fr