Full saisonplanete2

Communauté

Une Saison...

L’encre qui coule de source : l’hydrologie dans la littérature

Publié par Echosciences Grenoble, le 21 janvier 2020   550

Xl igelitterature

Les écrivains font de l’hydrologie - Extraits commentés de textes

Le principe :

Un texte : Il s'agit de textes de « poètes » où l’auteur décrit l’hydrologie avec sa sensibilité, son ignorance (réelle?) des choses savantes, ou qu’il rapporte le sens commun. Ce sont ces textes qui seront privilégiés ici pour décrire simplement un aspect de l’hydrologie (la science autour du cycle de l’eau), avec ses mécanismes et ses impacts avec la société.

On exclura a priori les écrits savants, même savoureux, qui ne sont pas innocents. On peut citer par exemple les explications de Léonard de Vinci, les écrits des encyclopédistes, ou encore les textes d’Élisée Reclus (« Histoire d’un ruisseau » !). On écartera aussi les descriptions des auteurs régionalistes, où l’auteur baigne dans une rivière bien précise; par exemple Maurice Genevoix (la Loire), Jean Giono (la Durance), Frédéric Mistral (le Rhône), Mark Twain (le Mississippi); on gardera des extraits de ces œuvres si ils ont une portée plus générale.

Des éléments de contexte s’il sont nécessaires pour accompagner le texte.

Une analyse du phénomène hydrologique décrit dans le texte. Il peut aussi s'agir d'une méthode utilisée dans notre recherche.

Une photo issue de nos recherches et libre de droits.

Sauf précision contraire, toutes les illustrations dans les articles sont sous licence Creative Commons Attribution (Philippe Belleudy) - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France. Sauf mention particulière, les vignettes des différents articles sont issues de Wikipedia, CC ou libres de droits.

Des précisions sur les références utilisées, des pistes pour aller plus loin, ou bien les liens vers d'autres articles de vulgarisation.

N'hésitez pas à me (philippe.belleudy@univ-grenoble-alpes.fr) faire part des découvertes hydrologiques faites à l'occasion de vos lectures; aussi bien entendu de vos critiques sur les contenus !

>> La page du projet sur le site de l'IGE Grenoble <<