Full saisonplanete2

Communauté

Une Saison...

Rêve d’un mésolite sur heulandite

Publié par Laura Schlenker, le 15 juillet 2021   380

Xl img 7277

Ce texte a été composé lors d'un atelier d'écriture créative "Paroles de roches, pierres et fossiles"  animé par Laura Schlenker de la Fabrique média au Muséum de Grenoble, dans le cadre du projet "Minéraux et Fictions". Retrouvez tous les  textes des participants dans ce dossier.


Rêve d’un mésolite sur heulandite

Cette nuit, j’ai rêvé de ce jour où tout a commencé.
Cette goutte, là, qui a traversé tant et tant de roches pour arriver là. Là où j’ai commencé.
Elle est sortie, elle est tombée et dans une explosion de minuscules goutelettes, je suis
apparue.
Cette nuit, j’ai rêvé de ce temps qui a passé. Dans le noir de cette grotte, j’ai grandi petit à petit.
Goutte après goutte, seconde après seconde, heure arès heure, milliers d’années après milliers
d’années, irrégulière mais ordonnée, j’ai grandi.
Cette nuit, j’ai rêvé de ce jour où cette petite fille, si belle, si audacieuse, avait choisi de braver
sa peur pour aller explorer cette grotte si sombre. Ce jour où elle m’a trouvé tendant mes
branches si blanches, presque nacrées, vers ses bras si fins mais tout rosés.
Cette nuit, j’ai rêvé de ce voyage si merveilleux, serrée dans les valises de la jeune fille. Nous
avions fait un pacte ce jour-là, dans la grotte. Je partais avec elle, je quittais cette douce
pénombre mais je la suivais partout où elle allait. Et avec tact, elle m’avait glissée dans ses
paquets, direction le monde.
Cette nuit, j’ai rêvé de mon arrivée au Muséum. La jeune fille devenue vieille dame, s’était
installée à Grenoble après de multiples voyages. C’est ici qu’elle a décidé de s’arrêter, de se
reposer. Mais avant cela, elle a pris soin de me confier à cette gentille dame qui parle aux
pierres et en prend soin. Ma jeune fille est partie mais j’ai retrouvé les miens, dans cet écrin
symphonique, dans cette douce pénombre, la même qui m’avait vu naître et grandir.


Texte Marina Lavy Goumidi
 Photographie Laura Schlenker
collection du Muséum de Grenoble