Conférences

La désindustrialisation : une fatalité ? De Péchiney à son souvenir : la mutation de l'Argentière-la-Bessée

par Cécile COMBAL, Doctorante LARHRA ARC 7 en troisième année

L'Argentière-La Bessée est un territoire industriel de longue date. Il accueille pendant plusieurs siècles les mines d'argent du Fournel avant de devenir une commune aluminière au XXe siècle avec l'arrivée de la SEMF, futur Péchiney. Pendant plus de sept décennies, le groupe industriel va façonner ce territoire et rythmer la vie de ses habitants. Lors de la fermeture de l'usine en 1985, tout s'écroule, de l'emploi au système social Péchiney. Trente ans plus tard, et après une période difficile, la commune affiche une reconversion réussie. Elle axe cette reconversion sur les ressources naturelles locales mais aussi sur ses ressources culturelles : son passé industriel. C'est en façonnant un projet de reconversion territorialisé, vecteur de synergie avec des réseaux culturels, sportifs et économiques hors de la commune, et reposant sur une volonté politique forte à l’échelle du territoire, que la société argentièroise a su repousser la fatalité de sa désindustrialisation pour s'approprier sa reconversion.

Xl 16 03 14alu argenti re.pdf
Organisateur :
Aphid
06 17 91 30 70
aphid38@orange.fr
http://www.aphid.fr/?p=4999
Lieu :
Le Philadelphie
33 Avenue de Vizille, 38000 Grenoble, France
Tarifs :

3 € pour les non adhérents / Gratuit pour les étudiants et adhérents APHID

le
mars 14 2016

De 17:30 à 19:00