Lancement d'un projet pilote d'apiculture autour du massif du Makay, à Madagascar

Lg unnamed

Naturevolution est une ONG environnementale qui agit pour la préservation des derniers ‘Mondes Perdus’ : des sanctuaires naturels dotés d’une biodiversité exceptionnelle, extrêmement difficiles d’accès, largement méconnus, mais déjà menacés. Nous les étudions et les mettons en valeur à travers des expéditions scientifiques, avant d’agir concrètement auprès des populations locales et des autorités pour les protéger.

>> Votez pour ce projet sur "1% for the planet" <<

Résumé du projet 

Le massif du Makay, un gigantesque labyrinthe de canyons isolé au sud-ouest de Madagascar, est une œuvre monumentale de la nature. Présentant des écosystèmes uniques au monde et de nombreuses espèces endémiques, c’est un véritable coffre-fort de biodiversité. Exploré très récemment, il a été classé Nouvelle Aire Protégée en 2015. Les menaces qui pèsent sur le massif du Makay sont étroitement liées aux activités des populations riveraines (élevage de zébu intensif, brulis, braconnage, etc.). Les ressources locales sont très limitées et les périodes de soudure rendent les populations vulnérables. L’accès à l’éducation est quasi-inexistant.

Le miel :

Madagascar exportait dans le passé de grandes quantités d’un miel de qualité, les conditions naturelles du pays étant extrêmement favorables à l’apiculture. Le miel est profondément ancré dans la culture malgache et reste aujourd’hui un produit très demandé. Dans le massif du Makay, le potentiel mellifère, la bonne qualité de l’eau et la multitude des réservoirs naturels facilitent le travail des abeilles et améliorent la qualité du miel. Pourtant il y a très peu d’apiculteurs traditionnels autour du massif et leurs pratiques sont néfastes pour la biodiversité : le miel est souvent récolté après abattage de l’arbre et destruction de l’essaim. Le miel est sale et parfois additionné d’eau.

Le développement de l’apiculture :

Naturevolution souhaite développer une activité apicole moderne et durable dans les villages du pourtour du Makay. Sa commercialisation vers les centres urbains, voire à long terme son exportation, pourra apporter une source pérenne d’activités et de revenus complémentaires pour les populations locales. Il est aussi étroitement lié à la préservation des forêts du massif et à leur valorisation auprès des villageois. Parallèlement, la perception du gestionnaire de l’Aire Protégée (Naturevolution Madagascar) s’en trouve améliorée, la sensibilisation effectuée visant à faire évoluer les pratiques sur le brulis, l’élevage et le braconnage, ainsi que le zonage de l’Aire Protégée, étant équilibrée par des actions directement bénéficiaires aux populations locales (apiculture, écotourisme, éducation).

Un projet pilote :

La première étape de ce développement consiste à mener un projet pilote. Il va s’adresser à une quinzaine d’apprentis apiculteurs, formés et accompagnés par un formateur, et va impliquer une dizaine d’hôtels pour la commercialisation du miel.

Ce projet pilote permettra de :

  • Valider des technologies (ruches, extraction, etc.) adaptées au contexte
  • Concevoir et tester des méthodes de sensibilisation, de sélection des apiculteurs, de formation, d’accompagnement
  • Former des artisans et tester leur capacité de fabrication des ruches
  • Construire un réseau de vente et une image pour le miel du Makay
  • Collecter des données quantitatives et qualitatives afin de permettre une analyse et des projections
  • Identifier des apiculteurs référents sur lesquels s’appuyer dans une phase de diffusion
  • Grâce aux résultats de ces actions, il sera possible d’élaborer un plan ambitieux et raisonné de développement de l’apiculture dans le massif du Makay, permettant d’avoir un impact fort et ciblé.

Lieu

Nos actions se concentrent dans le massif du Makay, au sud-ouest de Madagascar (régions de Tuléar et Morondava).

Montant demandé 

26 180 €

Utilisation prévue de ce montant

Kits pour les apiculteurs, matériel d’extraction et de conditionnement, frais de formation et de gestion de projet (salaires, transports, hébergement), frais de déplacement pour la vente, frais administratifs.