Soutenez la réalisation du film "Loups et moutons : des solutions ?"

Lg unnamed  2

Un film enquête sur la protection des troupeaux face aux loups en France

>> Découvrir le projet sur le site BlueBees <<

Pourquoi réaliser un tel film ?

Je m’appelle Axel Falguier et je suis réalisateur de films indépendants. 

Depuis le retour du loup dans les montagnes françaises, la cohabitation avec le monde pastoral est difficile. Ce sujet a été largement traité dans les médias mais rarement de façon objective et rarement en essayant de concilier les avis des différents acteurs ou de proposer des solutions concrètes.  

J’ai donc voulu enquêter sur cette problématique et en faire un film.

Afin d’être légitime dans mon discours j’ai décidé de passer du temps sur le terrain. J’ai passé plusieurs semaines en alpages, en zone à loup, avec des bergers, des éleveurs et des bénévoles. Au cours de ces périodes, j’ai longuement échangé avec eux et j’ai dormi à coté des troupeaux et des chiens de protections, pour comprendre la crainte de l’arrivée du loup et les mesures de protection mises en place. J’ai également passé du temps avec des associations de protection de la nature pour écouter leur discours. Enfin, je suis allé questionner les représentants de l’Etat ainsi que les scientifiques pour obtenir des chiffres et des données fiables.

Ce film va retracer cette enquête au coeur des alpages français et synthétiser tous les avis et propositions récoltés afin de réaliser un état des lieux objectif et proposer des solutions concrètes.

J’ai pu commencer le tournage du film cet été grâce à un petit financement de 2000 euros de la part du fonds d'aide au cinéma de montagne. Aujourd’hui, j'ai besoin de vous pour finaliser le tournage, le montage et la diffusion de ce film. 

L'origine du film

En m’intéressant à la problématique de la cohabitation entre les loups et le pastoralisme, je suis tombé sur un article de presse qui vantait l’efficacité d'un programme associatif: Pastoraloup. Ce programme met en place des bénévoles et différentes méthodes pour aider les bergers à repousser les loups.  Cet article mentionnait que depuis de nombreuses années, les troupeaux qui bénéficiaient de ce programme, ne subissaient quasiment plus de pertes de brebis. 

Intrigué, je me suis lancé dans la réalisation d'un film de 15 minutes pour parler de ce programme et montrer les méthodes d'effarouchement, analyser leur efficacité et réfléchir à leur extension sur le territoire.  

Mais au fur et à mesure du tournage, j'ai rencontré de nombreux acteurs et récolté de nombreux témoignages qui allaient bien au delà du programme Pastoraloup. Ces différents acteurs m'ont expliqué chacun avec leurs mots et leurs arguments :

  • Les causes de cette difficile cohabitation entre le monde sauvage et le monde pastoral,
  • Les méthodes d'effarouchement actuelles
  • Les solutions qu’il faudrait mettre en place pour contenter tout le monde,
  • Les nombreux points de blocage.

J'ai finalement décidé de ne pas parler uniquement du programme pastoraloup et de faire un film de 26 minutes afin d'avoir le temps de traiter l'ensemble de la problématique loups/pastoralisme et de donner la place à l'ensemble des témoignages. C'est notamment pour cela que j'ai besoin de 8600 euros de financements supplémentaires pour finaliser ce film. 

Le contenu du film

Le film se déroule dans les alpages des Alpes de Haute-Provence en compagnie d’un berger, d'un éleveur et d'un bénévole. Nous suivrons leurs rencontres et leurs échanges pendant qu'ils mettront en place les mesures d'effarouchement. Les interviews de l’ensemble des acteurs viendront se glisser entre ces séquences pour apporter des réponses concrètes au fur et à mesure du film. 

Des moments de quiétude au milieu de ces magnifiques paysages d’estive constitueront des pauses et des moments de réflexion au cours du reportage. Tous les points de vue seront exprimés et le montage se fera avec la plus grande objectivité. 

A propos d'Axel Falguier

J’ai 36 ans, j’ai dix années d’expérience professionnelle dans la conservation de la nature et notamment dans la conciliation entre activités humaines et préservation de la nature. En 2015, j’ai décidé de me reconvertir dans la réalisation de films documentaires pour parler de ces liens entre activités humaines et environnement. L’idée pour moi étant de faire connaitre les bonnes initiatives pour qu'elles puissent être répliquées.

Amateur de photos depuis longtemps, je me suis formé à la vidéo. Depuis 2015 la réalisation de films est mon activité principale. A ce titre j’ai réalisé des films pour des organismes tels que les Parcs Naturels Régionaux du Vercors et du Haut-Jura, l’association pour le développement de l’apiculture Occitanie, Terre nourricière, la Coordination montagne, l'association Gentiana, la Chambre d’agriculture Occitanie ou la Ferme des colibris.

Depuis le début, je tente de réaliser des films sensibles, justes, esthétiques mais surtout objectifs qui ont pour vocation d'informer le grand public et les acteurs du sujet traité. Dans mes films, je m’attache à faire parler tous les acteurs du sujet et notamment ici les pro et les anti-loups. 

En tant que réalisateur, ma position vis-à-vis de la présence du loup en France est neutre. Je m’engage tout autant pour les droits de la nature que pour les droits des Hommes. 

Les protagonistes du film

  • Jean-Pierre Roux (éleveur)
  • José de Angelis (berger)
  • DDT des Alpes-de-Haute-Provence
  • DREAL Auvergne-Rhône-Alpes (à confirmer)
  • ONCFS (à confirmer)
  • Un représentant d’une association pastorale
  • Eric Vissouze : Coordinateur du programme PASTORALOUP
  • Plusieurs bénévoles du programme PASTORALOUP

Où en est le projet ?

Ce projet de film a été sélectionné par le FODACIM 2017 (Fond d’aide au cinéma de montagne). A ce titre j’ai reçu un premier financement de 2000 euros.

Ce premier financement m’a permis d’écrire le scénario du film, de réaliser les tournages lors du stage de formation des bénévoles du programme PASTORALOUP, de mener plusieurs interviews et de filmer concrètement le fonctionnement d'un troupeau en alpage sur une zone à loup. Actuellement les tournages du film se poursuivent, mais je manque de moyens financiers pour le finaliser.

D’autant plus que l'Etat est actuellement en train de refondre le « plan loup ». Celui-ci doit prendre acte début 2018. Il est donc important pour moi que ce film soit diffusé AVANT la validation de ce nouveau plan afin qu’il puisse être utile aux décideurs.

A quoi vont servir les fonds récoltés ?

Les fonds récoltés vont permettre de finaliser le tournage, réaliser le montage, la post-production et la diffusion, à savoir :

  • Réaliser le tournage des interviews : 1 800 euros
  • Réaliser le montage complet du film: 2 100 euros
  • Créer une musique originale et un mixage son professionnel: 1 700 euros
  • Réaliser l’étalonnage du film: 1 500 euros
  • Diffuser le film sur DVD, en festivals et éventuellement en télé: 1 500 euros 
  •  Soit un total de 8 600 € pour finaliser la production de ce film. 

Pourquoi faire appel au crowdfunding ?

Dans ce film, je cherche à avoir une démarche journalistique la plus objective possible et donc indépendante. Les organismes pro ou anti-loups ne pouvaient donc pas être financeurs, car ils auraient nécessairement souhaité influencer son contenu. De plus, les organismes ni pro, ni anti-loups sont rares et ils ont bien souvent très peu de moyens.

Ainsi, seul le FODACIM (Fond d’aide au cinéma de montagne) a accepté de financer ce film, à hauteur de 2000 euros, sans poser la moindre contrainte de contenu. Malheureusement, ce financement n’est pas suffisant pour réaliser l’ensemble du film.

Cette campagne de financement participatif va donc me permettre de finaliser le film tout en gardant un discours objectif et non partisan.  

Bonnes raisons de contribuer à ce projet

  • Un film synthétique et objectif sur la cohabitation entre le loup et le pastoralisme en France. 
  • Un outil de médiation qui aidera à trouver des solutions pour sortir de ce conflit de longue date entre pro et anti-loups 
  • Aider au retour d’un pastoralisme économiquement et socialement viable.  

Détails sur les contreparties

Les photos sont expédiées chez vous début 2108. Les DVD sont expédiés chez vous au cours de l’année 2018. L’avant première du film aura lieu dans un festival en France. Le lieu n’est pas encore déterminé.