#5 Emmanuel Lenoir, regard de commerçant - Exposition "Au croisement des Ohms"

Publié par GEG, le 23 août 2023   450

Emmanuel Lenoir, est président de LabelVille qui regroupe 17 unions de commerçants à Grenoble. Emmanuel est aussi artisan boulanger : il est la troisième génération à tenir la Maison Lenoir, boulangerie où il a vu son grand-père travailler !

L’énergie, c’est… « Le bon fonctionnement d’une lumière, d’un four,… De tous les appareils qu’on a aujourd’hui  [...] Aujourd’hui , c’est un besoin »

L’énergie : une nécessité pour travailler

Emmanuel Lenoir a une vision pratique de l’énergie : elle répond avant toute chose à un besoin. En effet, elle est nécessaire au bon déroulement de son activité professionnelle. Fabriquer du pain est énergivore. Il doit donc faire des efforts pour économiser l’énergie : au quotidien, cela se traduit par des gestes comme la coupure des machines lorsqu’elles sont inutilisées.

« Aujourd’hui j’étudie le pour et le contre de chaque énergie »

Cependant, quand on est commerçant, il n’est pas si simple d’être sobre : cela ne se fait pas sans coût ! Emmanuel a prévu d’effectuer un diagnostic de sa consommation énergétique professionnelle pour mettre en place des pratiques de sobriété. Dans ce but, il est même prêt à réduire si nécessaire sa marchandise au détriment de son chiffre d’affaires, car il faut selon lui montrer l’exemple. 

« Je fabrique des produits avec une faible valeur ajoutée donc l’impact est au centime près »

« Avant il n’y avait pas la même conscience : l’électricité était presque gratuite »

Crise énergétique et flambée des prix de l’énergie: quelles conséquences ?

Emmanuel Lenoir considère le marché de l’énergie comme particulièrement instable : la stabilité des prix de l’énergie est donc souhaitable, d’autant plus en tant que commerçant. En effet, il est essentiel dans son activité d'être en mesure d'effectuer une prévision des coûts en énergie pour l’année qui arrive. Comme il l’explique, la facture en hausse d’électricité impacte directement sa marge, mais ensuite cela finit par se répercuter sur les prix des produits s'il veut maintenir son activité. Or, cela ne peut continuer indéfiniment au risque de perdre ses clients ! 

« Je pense que les contraintes énergétiques seront liées au prix. J’imagine qu’on aura toujours de l’énergie mais après c’est une question de prix ».

Selon Emmanuel Lenoir, ce sont les fluctuations du prix de l’énergie qui ont catalysé la prise de conscience actuelle de l’importance d’économiser l’énergie. 

Auparavant, notamment pour des gros consommateurs comme les commerçants, l’électricité représentait un faible coût. Mais Emmanuel reconnaît que le contexte est bien différent aujourd’hui, et les mœurs évoluent avec.

      

A l'avenir, quel sera le rapport d'Emmanuel à l'énergie ?

 Le prix de l’énergie sera une contrainte importante pour son activité dans les prochaines années. Emmanuel Lenoir se dit prêt à s’adapter et fournir les efforts nécessaires pour travailler de manière plus sobre en énergie, tant que le prix de ses baguettes ne devient pas rédhibitoire pour les clients. 

Venez retrouver les réflexions et interrogations d’Emmanuel dans son témoignage à travers l'exposition Au croisement des Ohms à La Casemate du 7 juin au 30 septembre !

Partie de l'exposition dédiée  au témoignage d'Emmanuel Lenoir. Propos recueillis par les étudiants de Colibri Junior Conseil : la Junior de Sciences Po Grenoble (junior-sciencespogrenoble.fr) 

Article rédigé par Louna Sainty

Etudiante en 2de année à Sciences Po Grenoble