A la (re)découverte du Campus grenoblois

Publié par Hélène Deschamps, le 28 janvier 2013   2.1k

Xl sentier planetaire

“Grenoble, un campus entre ville et montagne”, publié à l’automne dernier, révèle un domaine universitaire où les lieux d’étude, de recherche et de sciences se confondent avec les espaces de de vie, de balades et de culture, où les contraintes de terrain sont devenues des atouts d’architecture et d’urbanisme.

Selon les rumeurs locales, le Domaine Universitaire de Saint Martin d’Hères-Gières, appelé aussi le Campus de Grenoble, serait l’un des plus beaux d’Europe... C’est du moins ce que l’on peut lire dès la première page du livre “Grenoble, un campus entre ville et montagne”. Et il faut avouer que les quelque 125 pages suivantes, si elles n’en apportent pas la preuve, donnent beaucoup d’arguments validant la dite rumeur.

"Grenoble, un campus entre ville et montagne", de Gilles Peissel, PUG - oct. 2012

D’abord et en toute évidence, par les nombreuses photos qui font (re)découvrir un campus avec un point de vue inédit et original. Les coins cachés, les singularités architecturales, les espaces d’étude, mais aussi de vie et de flânerie, se révèlent nombreux et poussent le lecteur à se rendre sur les lieux pour vérifier par lui-même l’esthétique et l’élégance qui lui sont montrées.

On apprend ensuite au fil des pages comment le domaine universitaire s’est érigé petit à petit. Truffé d’anecdotes et de témoignages (réels ou fictifs, c’est d’ailleurs une autre surprise de l’ouvrage), le texte évoque les noms et les événements d’une construction qui apportent sens et cohérence à cet espace qui n’était qu’une zone maraîchère au début des années 60 et qui accueille aujourd'hui près de 40 000 personnes.

Place diderot - Campus de Grenoble (crédits: Les pressés de la cité, urbanistes/JNC-sud, paysagiste/Lecarpentier, infographe, Utopikphoto)

Ainsi, même en scrutant chacune de ces pages, rien ne prouve que le domaine universitaire grenoblois soit le plus beau d’Europe. Mais ce livre démontre indéniablement à quel point nous avons la chance d’avoir ce campus dans l’agglomération. Plus qu’un lieu de recherche et d’études, c’est un espace de culture avec plus de 30 œuvres d’art, de découverte avec un arboretum et un sentier planétaire ouverts à tous, de détente avec sa végétation et ses services, de rencontre avec plus de 200 événements chaque année. Autant de richesses révélées dans ce livre qui se feuillète ou se décrypte selon que l’on veut rêver ou s’instruire.

--
“Grenoble, un campus entre ville et montagne”, De Gilles Peissel, PUG (Presses Universitaires de Grenoble) - octobre 2012
Disponible en librairie ou sur le site de l'Université de Grenoble

>> Illustrations : Université de Grenoble, Utopikphoto, Les pressés de la cité, urbanistes/JNC-sud, paysagiste/Lecarpentier, infographe, R. Chaignet / Cherif Kebbal et Renaud Guignon