[Article] Des métalloprotéines comme interrupteurs de l’expression des gènes

Publié par communication CNRS Alpes, le 25 janvier 2024   200

Par métalloprotéines, les biologistes entendent le complexe protéine – ions métalliques que possèdent certaines bactéries. Il en existe plusieurs types, parmi lesquels les centres Fer-Soufre, qui intéressent particulièrement des scientifiques de l’Institut de biologie structurale (IBS) de Grenoble.

Ces centres métalliques Fe-S semblent en effet être impliqués dans des mécanismes d’adaptation des bactéries qui en sont pourvues, en captant des signaux environnementaux et en agissant ensuite sur l’expression des gènes bactériens.

Porté par l'IBS, le projet MANGO-ICING a permis d'améliorer nos connaissances sur ces métalloprotéines bactériennes. Un travail long et minutieux, dont vous pourrez retrouver tous les détails sur le blog Focus Sciences : Des métalloprotéines comme interrupteurs de l'expression des gènes.

Pour en savoir plus sur :

- la délégation Alpes du CNRS

- l’Institut de biologie structurale

- le groupe Métalloprotéines de l’IBS

Ces recherches et cet article ont été financés en tout ou partie par l’Agence Nationale de la Recherche.

Crédit photo : Anne VOLBEDA - IBS