Balade familiale : la tourbière du Peuil au fil des saisons

Publié par Camille Faye, le 20 janvier 2016   2.6k

Xl p1130623

Nouvel extrait du blog "Au gré des petits petons", avec l'article d'une invitée, Camille. Elle vous propose une balade familiale à 30 minutes de Grenoble, accessible même en cas de neige.

Voilà trois ans que nous avons posé nos cartons à Grenoble. A cette époque, nous étions impatients de partager les joies de la montagne avec notre petit pois.

Topoguide en poche, nous avons demandé des conseils de sorties avec bébé à notre entourage.

Vue imprenable sur Belledonne, aux pieds des balcons du Vercors : on nous a conseillé le sentier du Peuil. Le printemps s’annonçant, nous en avons pris la direction. Quelques mois plus tard, notre petit pois y faisait ses premiers pas dans la neige.

Vous devinerez facilement quelle randonnée nous avons choisi de faire pour la première sortie en montagne du petit frère ?

Un espace naturel sensible

A 965 m d’altitude, la tourbière du Peuil est l’un des rares sites humides du Vercors dont la nature calcaire ne favorise pas la formation de ce type de paysage. On s’imagine en effet plus aux abords d’un marais que d’un massif montagneux. La tourbière est le résultat de deux périodes de glaciation. La fonte du premier glacier de l’Isère, il y a 200 000 ans, entraîne la chute d’un pan de la falaise : voici le plateau du Peuil.

Le second glacier consolide le plateau et le rend imperméable, un lac apparaît. De son assèchement progressif naît la tourbière du Peuil. Porteuse d’une histoire millénaire, la tourbière est le seul site du Vercors à pouvoir en raconter l’histoire du climat et de la végétation sur près de 15 000 ans !

L’intervention du département pour la préservation du site en a amélioré l’accès et la lecture. Le parking boueux de nos premières visites a été déplacé et aménagé quelques centaines de mètres en contrebas de la tourbière. La route qui mène au Peuil est fermée par une barrière, nos petits marcheurs peuvent y courir en sécurité. On entre dans un havre de paix !

Lire la suite sur le site "Au gré des petits petons"