"Semer les sciences" : des collégiens découvrent les plantes médicinales du Jardin Dominique Villars !

Publié par Destination Culture - Université Grenoble Alpes, le 14 juin 2019   530

Xl img 5533 couv

Toute cette année, dans le cadre du projet Semer les sciences, les élèves du collège Raoul Blanchard d’Annecy ont mis en œuvre une démarche d’investigation afin de réhabiliter deux lieux du collège : l'un situé au 1er étage de l'établissement, dans lequel ils passent très régulièrement sans plus y prêter attention, et l'autre, caché, préservé, au fond de la cour. Le défi lancé aux élèves : s’approprier ces lieux, et en faire des jardins pédagogiques !

Ce projet fait partie des 12 projets lauréats du Fonds Vittorio Luzzati, dont l’objectif est d’offrir aux élèves de l’Académie de Grenoble un accès privilégié à la recherche et la culture scientifique. Il a également été soutenu par La Turbine sciences qui a permis à nos élèves de découvrir deux expositions (La mécanique des plantes, puis Clock) et de participer à des ateliers numériques.

Le 22 Mai 2019, nos élèves de 3ème 6 se sont rendus à Grenoble pour rencontrer Serge Krivobok, enseignant-chercheur à la faculté de Pharmacie et responsable du jardin Dominique Villars. Inauguré en octobre 2014 par les Facultés de Pharmacie et Médecine, ce jardin réunit près de 200 espèces de plantes médicinales. Le parcours du Dr Serge Krivobok et de nos élèves est lié : ce chercheur, pharmacien botaniste, a fait ses études au collège Raoul Blanchard !

Photo de classe de Serge Krivobok, lorsqu'il était en 4ème
au Collège Raoul Blanchard (assis au 1er rang, 5e à partir de la droite).


Le matin, nos élèves ont découvert des plantes présentées dans des bacs selon leurs propriétés thérapeutiques ou les pathologies à soigner. Un parcours botanique dans le jardin a permis d’observer diverses plantes médicinales dans leur zone d’habitat.

Visite du Jardin Dominique Villars en compagnie de Serge Krivobok © Paul Savary

Depuis sa création, le Jardin Dominique Villars n'a cessé de s'enrichir. En 2016, une zone de biodiversité a ainsi été créée derrière le bâtiment Jean Roget. En 2017, Serge Krivobok a également finalisé deux nouveaux projets : la mise en place d’un jardin médiéval selon la théorie des quatre humeurs (devant la BU Médecine-Pharmacie) et la création d’un potager de plantes médicinales alimentaires.

L’après-midi, nos élèves ont été accueillis par Brayan Roulier et Jérémy Caburet au Département de Pharmaco-chimie Moléculaire pour y découvrir la synthèse organique et l’extraction des principes actifs.

Découverte du Département de Pharmaco-chimie Moléculaire © Paul Savary


Nos élèves sont rentrés, ravis de cette journée. Et c’est naturellement que s’est imposée l’idée de nommer le jardin suspendu du collège : le jardin Serge Krivobok.


Cet article a été rédigé par Nisa Fiogere, enseignante au Collège Raoul Blanchard et porteuse du projet "Semer les sciences". Un grand merci à Serge Krivobok pour avoir pris part à cette belle aventure avec les élèves !