Construisons ensemble les mobilités de demain

Publié par Jeany Jean-Baptiste, le 11 juin 2012   2.1k

Xl vh12 isere

C’est le défi lancé par deux associations locales à l’ensemble de la population grenobloise, l’Union régionale des ingénieurs et scientifiques (URIS) et les Ingénieurs Arts et Métiers pour la Fête de la science 2012. Ce projet monté en étroite collaboration avec le CCSTI Grenoble a remporté l’appel à projet national lancé par le Ministère de la recherche.

Du 11 au 14 octobre prochains, rendez-vous à la Halle Clémenceau et à l’anneau de vitesse dans le parc Paul Mistral en plein centre ville pour découvrir et expérimenter les prototypes qui nous permettront de nous déplacer dans un futur proche. « C’est pour répondre au double objectif de trouver des solutions alternatives à la voiture, et de favoriser l’intérêt des jeunes pour les métiers scientifiques et techniques que nous avons souhaité proposer un village des sciences sur les déplacements du futur » explique Johan Petiteau, président de l’Union régionale des ingénieurs et scientifiques (URIS).

Face à l’épuisement annoncé des ressources en pétrole et à la nécessaire réduction de la pollution, ce village des déplacements du futur présentera les dispositifs expérimentaux, et autres prototypes développés par les entreprises locales. Autour des cinq thématiques choisies les visiteurs pourront se rendre compte de l’ingéniosité des chercheurs, ingénieurs et techniciens qui réfléchissent à des solutions et imaginent les mobilités de demain. « Les stands et les présentations seront animés par des professionnels du secteur et de jeunes ingénieurs en formation qui pourront ainsi échanger avec les visiteurs et peut-être insuffler leur fougue et leur passion à des jeunes en mal d’orientation » précise Johan Petiteau.

Sur le thème du handicap et de la mobilité, nous mettrons en avant les nombreuses évolutions dans ce domaine. Les fauteuils s'automatisent et deviennent de véritables 4x4, ou des moyens d'accès aux pistes de ski, ils parviennent à gravir des escaliers et bientôt les exosquelettes (1) seront sur le marché.

Déambulateur intelligent

Pour l’automobile et les motos, les contraintes énergétiques poussent les constructeurs à faire évoluer leurs véhicules. Transport individuel ou familial, nos modes de déplacement sont en cours de changement. Venez essayer le prototype de véhicule électrique de la TEAM GALAPIAT de Grenoble.

Sur les modes doux de déplacement et sur les loisirs, vous pourrez faire de la ville un terrain de jeu propice au plaisir de se déplacer et essayer le vélo électrique, le skate motorisé, les skis, les échasses urbaines, les véhicules électriques tout terrain,... et échanger avec les entreprises comme POMA et les laboratoires comme ceux de l’INRIA sur ces technologies.

Véhicule standard équipé de capteurs permettant de mener des expérimentations sur les moyens de perception, d’analyses de scènes routières et de décision, destinés aux systèmes d’aide à la conduite

Les transports en commun ne sont pas en mal d’innovation et l'inter-modalité se met en place, il s’agit de combiner des modes de transport différents au cours d’un même déplacement. Cette pratique a pour but de rendre le passage d’un mode de transport à l’autre aussi naturel et facile que possible pour l’usager. Le transport par câble envisagé entre le terminus du Tram A à Fontaine et le plateau du Vercors, solution utopique ou réelle innovation ?

Sur la question de la production, du stockage et de la distribution de l'énergie : comment allons-nous alimenter nos véhicules ? Avec de l’eau, de l’air, du gaz comme l’hydrogène ou encore plus hypothétique de l’urée (2) ? Schneider Electric, le CEA, Michelin ou encore Air Liquide présenteront les futures sources d'énergie et par le biais de manipulations les visiteurs pourront comprendre comment tout cela fonctionne.

« La Décarbo-parade sera le point d’orgue de ce village des sciences», tient à préciser Jean-Louis Bonnefond, président de l’Association des ingénieurs des Arts et Métiers et co-organisateur du projet. Cette parade d’objets roulants faiblement émetteurs de gaz carbonique sera proposée à tous les grenoblois le week-end de la Fête de la science.

Le chariot de feu ou fardier de Cugnot XVIIIè siècle, au Musée des arts et métiers à Paris

Elle sera ouverte par le fardier de Cugnot (premier véhicule automobile construit au XVIIIème siècle). Chacun pourra y participer avec un engin de son choix (vélo, roller, planche à roulettes, fauteil roulant...) ou de sa fabrication. Elle conduira le public au village des déplacements du futur où il pourra découvrir et essayer sur les 12 000 m2 de l’anneau de vitesse, les prototypes proposés par les entreprises, centres de recherche et associations.

Enfin des conférences, tables rondes à la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble viendront boucler ce riche programme d’activités bientôt consultable sur le site de la Fête de la science.

>> Notes

  1. Exosquelette ou squelette robotique permettant aux personnes handicapées de marcher
  2. L’urée est un déchet organique formé dans le foie à partir de l'ammoniaque provenant des acides aminés, et éliminée par les reins dans les urines.

>> Rappel

Les déplacements du futur, présenté lors du 1er Forum des projets d'Echosciences Grenoble le 6 mars 2012. Voir notre article

>> Illustrations : Fête de la science, INRIA, Vocabre (Flickr, licence cc)