Du collège au CERN, il n’y a qu’un pas !

Publié par Maison pour la science en Alpes-Dauphiné, le 15 juillet 2019   330

Xl p1040514

Article rédigé par Marie Arthuis, stagiaire en communication scientifique à la Maison pour la science en Alpes-Dauphiné

Depuis la rentrée 2016, la Fondation La main à la pâte et les Maisons pour la science ont mis en place le réseau national des collèges pilotes La main à la pâte. Ce projet vise à favoriser au sein des classes une pratique des sciences et de la technologie, expérimentale, attrayante, créative et formatrice, en s’appuyant sur des relations privilégiées avec des chercheur·e·s, des ingénieur·e·s et des technicien·ne·s. Collège pilote La main à la pâte depuis la rentrée 2017, le collège Paul Langevin de Ville-la-Grand (74), a élaboré un projet autour de l’Univers, grâce au soutien de son parrain scientifique, Philippe Lebrun, Directeur de l’École Interuniversitaire sur les Accélérateurs de Particules.  

C’est dans le cadre du projet collège pilote La main à la pâte, soutenu par la Maison pour la science en Alpes-Dauphiné, que des élèves de 3e du collège Paul Langevin ont eu l’opportunité de visiter le CERN. La visite a conclu un projet de plusieurs semaines autour du laboratoire international de physique des particules. 

Les élèves intéressés par les explications du guide du CERN

En effet, quelques semaines plus tôt, le parrain scientifique du collège, M. Lebrun, est venu donner une conférence sur la physique à petite et grande échelle, des atomes aux planètes, des particules à l’Univers. Cette conférence a permis aux 36 élèves volontaires d’appréhender la visite au CERN en abordant les échelles de tailles et les propriétés des particules.

Le CERN est l’organisation européenne pour la recherche nucléaire. Il regroupe près de 3 000 scientifiques (de 38 pays) menant des recherches sur l’origine et le fonctionnement de l’Univers et espérant recréer le commencement de l’univers. Pour cela, ils utilisent le grand collisionneur de hadrons (LHC), qui permet de faire entrer en collision des protons à plus de 80% de la vitesse de la lumière. Les scientifiques analysent alors les particules créées lors des collisions.

Les 36 élèves volontaires sur ce projet ont alors eu la possibilité de se rendre sur le site du CERN à Genève. Accompagnés d’un guide, ils ont pu voir le tout premier accélérateur de particules, le synchrocyclotron, mis en service en 1957. Ils ont aussi découvert le fonctionnement de ces dispositifs exceptionnels et l’historique de création du CERN. 

Visite du premier collisionneur de particules et de la salle des contrôles

Un nouveau collisionneur est en projet, plus grand encore que l’actuel et passera sous terre, non loin des maisons des élèves. La découverte du travail réalisé au CERN était une bonne manière d’appréhender le projet dans sa globalité. Les élèves étaient ravis de l’opportunité qui leur a été offerte en visitant un laboratoire de recherche de rang international.

Le projet autour du CERN s’est conclu par la création d’une chambre à brouillard, premier outil imaginé par les physiciens pour apercevoir les rayons cosmiques. C’était un défi lancé par leur parrain scientifique, Philippe Lebrun. Ils ont eu l’année scolaire pour confectionner cet outil et le présenter lors de la soirée sciences en juin 2019, en présence de Madame la Rectrice de l’Académie de Grenoble, ainsi que des familles des élèves.

Madame la Rectrice de l'académie de Grenoble remet les badges aux élèves ayant participé au projet CERN

Plus d'informations sur les projets scientifiques du collège Paul Langevin : https://www.youtube.com/watch?v=-VUaggOMorM&t=15s

Pour consulter l’offre de formation et s’inscrire : site internet

Pour nous contacter : alpes-dauphine@maisons-pour-la-science.org

Compte twitter @MPSAlpesDauph