Du Microscopique au Macroscopique

Publié par Julia Levalois, le 20 mai 2021   180

Xl michael longmire l9ev3ooglh0 unsplash

De l'infiniment petit à l'infiniment grand il n'y a souvent qu'un pas que la technique permet de franchir. Microscopique et macroscopique qualifient deux univers intimement liés.

La propriété microscopique : explorer l'infiniment petit

La propriété microscopique recouvre tout ce qui est trop petit pour être observé directement à l'œil nu. Est donc considéré comme microscopique ce qui ne peut être vu qu'à travers un microscope pour des dimensions inférieures à 0,1 mm. L'échelle microscopique permet ainsi d'étudier les atomes, les molécules et les ions qui composent un élément, un corps, une matière...

La microscopie et le microscope, son principal outil d'observation, est utilisé pour explorer l'infiniment petit dans de nombreux domaines, à commencer par la médecine, notamment la chirurgie à travers l'exploration interne du corps humain. La taille des nano-robots est prévue pour circuler sans entrave dans les vaisseaux sanguins et atteindre ainsi n'importe quel organe. On retrouve également l'usage des microscopes dans la recherche médicale, pharmaceutique, cosmétique... 

La microscopie à lumière polarisante joue de son côté un rôle majeur dans les études géologiques pour étudier la nature, la granulométrie et plus généralement la morphologie des minéraux permettant ainsi de les identifier. Qu'il s'agisse de micropaléontologie ou d'étude minéralogique, les microscopes produisent des résultats d'analyses et ce depuis plus d'un siècle déjà.

L'industrie horlogère et joaillère (graveurs et sertisseurs) tire aussi partie de la haute précision des microscopes digitaux ou stéréomicroscopes. Capables de grossir jusqu’à 900 fois et de retransmettre 60 images par seconde, ils offrent une vue à l’écran extrêmement nette et précise. Ces instruments sont dès lors utilisés pour des interventions sur des sertissages de bijoux, des assemblages complexes ou des opérations sur des mécanismes de montres.

La propriété macroscopique

A l'échelle macroscopique, les particules et les phénomènes sont au contraire observables directement à l'œil nu soit au moyen d'un instrument d'observation ou de mesure. Dans certains secteurs comme le domaine spatial avec notamment l'étude et l'observation de l'univers, les appareils utilisés sont principalement les lunettes et les télescopes. Ces deux instruments d'optique sont destinés à agrandir la zone d'observation afin de voir plus loin dans le ciel tout en rapprochant un point précis comme un corps céleste dans l'univers infiniment grand.

Les termes "microscopique" et "macroscopique" expriment donc la distinction entre la perception visuelle humaine des objets de petite et de grande taille. Ils font référence à deux échelles de mesures différentes se rapportant à deux mondes distincts. Les microscopes permettent de faire le lien entre ces deux mondes pour analyser la matière, pour examiner la composition invisible d'un objet visible à l'œil nu.