En novembre, remixez le Musée Dauphinois !

Publié par Marion Sabourdy, le 10 juin 2013   2.7k

Xl musee dauphinois

C’est officiel, le Musée dauphinois accueillera Museomix du 8 au 11 novembre prochain. Les contours de l’évènement ont été présentés lors d’un apéromix… décalé. 

Le 29 mai dernier, une centaine de curieux s’étaient rassemblés au Musée Dauphinois, dans l’église de l’ancien Monastère de Sainte-Marie d’en Haut. Pas de messe au programme mais un apéritif, et surtout une annonce : le Musée Dauphinois est retenu pour accueillir l’édition Rhône-Alpes de Museomix, du 8 au 11 novembre 2013 !

Pour rappel, l’initiative Museomix, lancée en 2011, se donne pour objectif de « co-créer et tester de nouvelles façons d’approcher les expositions ». Le Musée des Arts décoratifs, à Paris, accueillait la toute première édition de Museomix. En 2012, le Musée gallo-romain de Fourvière, à Lyon, lui emboîtait le pas (souvenez-vous, Camille était de la partie). Cette année, plusieurs éditions auront lieu simultanément en France (Grenoble, Nantes, Lens, Epinal) et à l’étranger (Shropshire, Québec).

Retour à la chapelle : le directeur du Musée Dauphinois, Jean Guibal, a ainsi expliqué les raisons pour lesquelles le musée a posé sa candidature : « nous avons la certitude que le rôle des musées est important. Attentifs aux changements de pratiques de nos contemporains, nous nous devons d’expérimenter et d’évoluer ». Dans un silence religieux (ahah), Yves-Armel Martin et Christophe Monnet, du centre Erasme co-fondateur du mouvement Museomix, ont également présenté l’esprit général de l’évènement : « une joyeuse pagaille organisée, du plaisir, trois jours intenses, des participants pleins d’énergie ». Plusieurs museomixeurs de l’édition précédente avaient même fait le déplacement pour témoigner.

La chapelle a accueilli une centaine de museo-curieux

Jean Guibal dévoile alors quelques propositions pour les futurs museomixeurs : interpréter le labyrinthe du musée, visualiser le fonctionnement des cadrans solaires isérois, mettre en valeur la riche phonothèque de chansons populaires du musée, se pencher sur la communauté des gens de l’Alpe, décoder les décorations de la chapelle, voyager dans le temps et l’espace... Liste non exhaustive, qui s'enrichira des propositions des museomixeurs pendant l'événement.

#museomix preparations in the beautiful chapel of the Musee Dauphinois.. twitter.com/FablabGrenoble…

— FablabGrenoble (@FablabGrenoble) 29 mai 2013

On trouve même des funéraires latines ! La réputation de #Museomix 2013 est sauvée. twitter.com/gllmrouviere/s…

— Guillaume Rouvière (@gllmrouviere) 29 mai 2013

Quel magnifique cadre pour les #museomix-eur au #musee #dauphinois instagram.com/p/Z6BZu-gRGD/

— Elodie Blandin (@eloblandin) 29 mai 2013

Les espaces de #museomix et les salles d'expo donnent sur ce cloître au musée dauphinois. instagram.com/p/Z6BaDGMaw_/

— Christophe Monnet (@cmonnet) 29 mai 2013

Comme chaque année, Museomix sera l’occasion pour les professionnels de musées, les acteurs de l’innovation et du monde numérique, les amateurs d’art et de sciences et autres passionnés d’éducation et de culture à Grenoble et dans la région de se rencontrer, de travailler autour d’un projet commun et de tester des technologies au service de la culture. Partenaire de l’évènement, La Casemate mettra notamment à disposition les machines de son FabLab. Si le Musée ne réclame pas de résultat formel, il sera attentif à toute proposition et s’appuiera sur les idées et prototypes développés lors de Museomix dans le futur.

Quelques museomixeurs de l'édition 2012 étaient présents

Vous souhaitez participer à Museomix 2013 au Musée Dauphinois ?

L’appel à participants sera lancé le 15 juin [edit : le voilà] (surveillez la page Facebook Museomix Rhône-Alpes) pour une réponse fin juillet. En parallèle, l’organisation recherche des bénévoles disponibles à ces dates pour la communication et les réseaux sociaux, la technique et le FabLab, l’accueil (des participants, du public, des professionnels), les photos, les écoles (culture, développement, muséographie, design, etc.). Les entreprises locales sont également les bienvenues car l’évènement peut constituer pour elles une sorte de « crash test ». A plus longue échéance, espérons que cet événement sera aussi un coup d’accélérateur aux projets créatifs locaux conçus sur le modèle de Museomix comme celui-ci.

>> Illustrations : Fou_en_L3 (Flickr), Marion Sabourdy, Franck Philippeaux