#3 Corinne Maitrejean, regard de maman et directrice d'école - Exposition "Au croisement des Ohms"

Publié par GEG, le 23 août 2023   470

Corinne, maman et directrice d’école, nous raconte son rapport à l’énergie à travers le temps, Découvrez son témoignage !

“ Sans électricité, il n’y a pas grand-chose qui fonctionne : aujourd’hui tout est lié à l’énergie. L’énergie c’est le fil conducteur de notre journée. “

Corinne a conscience de la place primordiale qu’occupe l’énergie dans notre vie quotidienne et entretient une véritable réflexion sur ses usages et sa consommation. Au fur et à mesure des innovations, elle s’est renseignée et porte un regard à la fois attentif et critique sur les différentes informations qu’elle peut recevoir.

“Je pense qu’on consomme raisonnablement. Nous avons banni un petit peu tout ce qui pouvait consommer beaucoup, les halogènes, le sèche-linge. On n’a pas de climatiseur, toutes ces choses qui sont pour moi du plus, du luxe entre guillemets.”

" J’adopte un comportement aussi sobre que possible. Après, il y a des choses pour lesquelles je ne reviendrai pas en arrière. C'est-à-dire je ne me vois pas relaver le linge à la main donc effectivement le lave-linge, je le garderai c'est sûr."

Consommer raisonnablement 

Cela fait maintenant des années qu’elle adopte un comportement sobre et une consommation raisonnable et raisonnée. Bien qu'il s'agisse d'une consommatrice avertie au profil écophile[1], Fabienne explique qu'il faut rester attentif à ce que notre consommation résulte d'une réflexion en amont, d'un besoin identifié, plutôt que d'une impulsion. Il s'agit de trouver le juste équilibre entre consommation superflue et privation. Elle évoque des gestes simples comme étendre son ligne et bannir le sèche-linge qui s'ils semblent au début être une contrainte, se transforment rapidement en simple habitude. 

« Je travaille dans l’éducation et je pense que ça faisait partie des principes qu’on devait inculquer aux générations futures donc on se les applique.”

“ C’est au rôle de l’école et des familles d’inculquer ces habitudes car on est complémentaires”

Ecole et Famille :  travailler main dans la main pour éduquer nos enfants

 A la fois maman et directrice d’école, au quotidien, Corinne inculque les valeurs de sobriété et sensibilise aux grands défis des prochaines décennies. Elle apprend aux enfants à ne pas gaspiller et éveille sur les bons gestes à adopter. Selon elle, c'est entre 5 et 10 ans que cela se joue : plus tard, même si cela n'est pas impossible, il est plus difficile de changer nos habitudes. L'éducation est donc primordiale, dès le plus jeune âge, pour engager dans la transition les enfants qui seront les adultes de demain. 

Exposition Au croisement des Ohms en image

" Ces questions [énergétiques] préoccupent et ont une place importante dans la vie des citoyens en général. C’est une question qui préoccupe mais qui reste quand même au second plan.”

“ Ce qui me fait peur c’est que j’ai l’impression que ça préoccupe les gens mais qu’ils ne sont pas prêts à faire des efforts “

D'après Corinne, l'écologie est une préoccupation citoyenne récente. Elle observe que de plus en plus d'individus se déplacent à vélo, font attention à ce qu'ils consomment, etc. Pour elle, le "martèlement médiatique" a contribué à cette prise de conscience collective. 

Cependant, elle s'inquiète du risque que ces enjeux demeurent au second plan, nécessitant trop d'investissements et de temps pour que tout le monde continue dans cette lignée sur le long terme.  Elle s’active au quotidien pour faire évoluer les mentalités autour d'elle et sensibiliser les enfants aux comportements vertueux!

Venez découvrir le témoignage de Corinne, ainsi que celui des dix autres personnalités iséroises qui parlent énergie à travers le temps! 

Partie de l'exposition dédiée  au témoignage de Corinne Maîtrejean. Propos recueillis par les étudiants de Colibri Junior Conseil : la Junior de Sciences Po Grenoble (junior-sciencespogrenoble.fr) 

Article rédigé par Manon Berraldacci

Etudiante M2 Management de l'Innovation - UGA


[1] Ecophile i.e. qui « s’intéresse à l’énergie parce qu’elle représente un problème écologique ». Il est donc disposé avec plaisir à fournir des efforts pour changer ses pratiques. Source : (La Branche, S. (2021). Les enquêtes par entretien à l’épreuve de la distanciation. Dans : , S. La Branche, Énergie et écologie : les sept profils socioénergétiques (pp. 2-8). FONTAINE: Presses universitaires de Grenoble.