Survivre sur une île déserte : une expérience entre sciences et écriture pour les 6ème du collège Lucie Aubrac (2/2)

Publié par L'Ouvre-Boîte - Université Grenoble Alpes, le 25 juin 2021   300

Xl image00154

Dans le cadre du dispositif "Cordées de la réussite - Réussir en sciences" porté par l'Université Grenoble Alpes, une classe de 6ème du collège Lucie Aubrac a bénéficié cette année d'ateliers d'écriture en partenariat avec le Labo des histoires, à travers l'intervention de Marie Lorenzin et Dominique Osmont, conceptrices et animatrices d'ateliers d'écriture.

A la suite de ce travail d’écriture (voir le résumé dans ce premier article) La Casemate, via le projet européen OpenSienceHub et le dispositif Casemate Nomade, est venue aider les élèves à mettre en forme leurs productions écrites.

L’idée globale était de mettre en valeur le travail écrit des élèves grâce aux machines à commandes numériques que nous pouvons déplacer de La Casemate. Après un certain nombre d’échanges avec Julien Brunjail, professeur de la classe, Marie Lorenzin et Dominique Osmont du Labo des Histoires et Sandy Aupetit, chargée de médiation scientifique à la Direction de la culture et de la culture scientifique de l'Université Grenoble Alpes, nous avons convenu que nous utiliserons la découpeuse vinyle puis la découpeuse laser.

Chaque élève réalise un triptyque pour représenter “son île”, l’occasion de dessiner et de concevoir une mise en scène colorée avec la découpeuse vinyle. Les dessins sont retravaillés pour vectoriser les différents contours et les couleurs de vinyl attribués pour chaque élément à représenter. Par exemple : bleu marine pour la mer, bleu turquoise pour le ciel, vert pour la végétation etc … Après la découpe des planches, chacun y va de la pince à épiler et du scotch de transfert pour appliquer le vinyle découpé sur les cartes. L’effet est impressionnant, la couleur des différentes couches de vinyle donne du relief au résultat.

Pour la deuxième séance, on s’attaque à une autre face du triptyque avec les textes des élèves écrits en formant des dessins et formes, pris en photo puis directement gravés sur le carton à l’aide de la découpeuse laser.

Le montage final avec un système d’accrochage ingénieux !

Et la mise en place dans le hall du collège. Le projet s'est conclu par un temps de restitution, où les élèves ont pu découvrir leur exposition, et faire une lecture partagée de quelques uns de leurs textes !

Merci aux élèves pour leur travail appliqué, à Julien pour la mise en place du projet et à la collaboration de Sandy, Clémentine, Marie et Dominique ainsi qu’à Sarah qui nous a aidé sur place avec les machines et la médiation auprès des élèves !


Ce second article a été rédigé par Catherine Demarcq et Pierre Larvor, qui travaillent à La Casemate sur le projet européen Open Science Hub.