L’abandon animal, quelles répercussions ?

Publié par Abandon Animal, le 29 mars 2022   500

       On observe depuis plusieurs années un accroissement du nombre d'animaux abandonnés. En effet, on en constate près de 100.000 chaque année avec 16 894 cas recensés entre les mois de mai et août 2021, suite au confinement. 

Quand on parle d’abandon animal, le premier réflexe est souvent de condamner l'immoralité dont ont fait preuve les anciens maîtres. On s’accordera tous sur le caractère non défendable de ces actes, mais on parle trop peu des conséquences qu’ils peuvent avoir sur un animal. C’est le but de notre article aujourd’hui.

Abandonner un animal c'est comme l'accabler de blessures.
Abandonner un animal, c'est comme l'accabler de blessures.

Les conséquences sur les animaux

     Il est aujourd’hui nécessaire de se rendre compte que la détresse ressentie par un animal abandonné est immense, les répercussions sont psychologiques et physiques. Il subit à la fois la perte brutale de ses êtres d’attachement et doit également s’adapter à un nouvel environnement qui lui est inconnu. La principale émotion ressentie sera donc le stress. 

Livré à lui-même, il devra s’adapter du jour au lendemain à un environnement sauvage. Étant domestiqué, l’animal ne saura apprendre rapidement à se nourrir en chassant ou à chercher de l’eau pour se désaltérer. De plus, forcé à s’intégrer à une nouvelle atmosphère du jour au lendemain,  un chien tout comme un chat risque de se blesser et de se faire attaquer par d’autres animaux. Il est également probable qu’il se fasse infecter par des insectes tels que des puces. L'abandon d’un animal entraîne ainsi nombre de conséquences physiques, mais aussi morales. 

Il engendre premièrement un état d’inquiétude chez l’animal qui peut provoquer un stress psychologique chronique. Ce syndrome dépressif  peut être caractérisé par des troubles du sommeil, des tremblements mais aussi des troubles alimentaires tels que la boulimie ou l’anorexie. Le tout peut alors entraîner l'apparition "d’hépatites”, c'est-à-dire des inflammations du foie.

Il faut savoir que si certains maux peuvent être guéris, d'autres sont plus difficiles à soigner et se répercutent sur le long terme. L’abandon peut par exemple provoquer des sécrétions d’hormones qui abîment les organes de façon définitive. 

Un animal abandonné, c'est un animal stressé
Un animal abandonné, c'est un animal stressé

Surmonter l'abandon

     L’abandon que subit un animal est suivi de multiples conséquences qui peuvent varier entre chaque selon les conditions, l’endroit de l’abandon et le temps ou l’animal est resté livré à lui-même. Cette expérience s’avère très souvent terrible et crée un traumatisme chez les animaux. Il reste tout de même possible pour eux de surmonter toutes ces blessures, bien que ce soit un processus très long et que certains n’y arrivent jamais. Le comportement humain va influer sur la guérison, c’est pour cela qu'Il faut faire preuve de beaucoup de patience afin que l’animal fasse de nouveau confiance à l'homme. Il suffit d’un geste brusque, d’un bruit sourd ou encore de s’approcher de l’animal trop abruptement pour que ses souvenirs traumatiques lui reviennent.

Adopter un animal ayant un passif d’abandon n’est souvent pas facile. Par conséquent, Il faut le récompenser dès qu’il fait une bonne action, prendre le temps de s’occuper de lui. Il doit réapprendre à vivre normalement de façon progressive et aura besoin d’un habitat calme et adapté.

Les centres d'accueil animalier s’occupant de ce genre de cas jouent également un grand rôle dans le processus de réinsertion. Ils doivent s'assurer que le prochain adoptant s’occupe correctement de l’animal et ne reproduise pas les mêmes erreurs. Pour cela, ils demandent certains renseignements essentiels pour que l'animal soit accueilli dans un foyer avec des conditions optimales. Par ailleurs, le comportement de l’animal peut changer suite à son traumatisme, il peut ne plus supporter cohabiter avec d’autres animaux. Le contact avec les enfants peut aussi être difficile.

Il est possible de les soigner, pas à pas
Il est possible de les soigner, pas à pas

Témoignages recueilli

   Nous allons aujourd'hui nous intéresser au témoignage de Mme Françoise Mariani, bénévole de l'association hors des murs  qui a accepté de partager avec  nous son expérience et répondre à nos questions. 

Avez-vous eu une expérience avec un animal abandonné ? 

Pas un en particulier, mais par exemple  j’ai adopté il y a 10 ans un malinois abandonné. Elle était  inapprochable, et elle mordait. J’ai mis 1 an pour décider de faire quelque chose. Elle est donc allée chez un éducateur pendant 3 ans et j’allais la voir 3 fois par semaine. C’était une période de stress car elle été menacée d’euthanasie. Finalement aujourd’hui ça va mieux, même si c’est toujours difficile elle progresse. 

Assurez-vous un suivi des animaux adoptés ? 

Avec l’association nous effectuons un suivi, ça fait 7 ans que l’association existe et nous recevons toujours des photos et des nouvelles des premiers animaux adoptés. 

Les personnes ayant laissé leurs animaux ont-ils des nouvelles ? 

Si quelqu’un laisse son chat en refuge pour être adopté, il peut ensuite avoir des nouvelles.

Comment définir le comportement d’un animal abandonné une fois adopté ? 

Un chat ou un chien abandonné s’il se retrouve dans une famille bienveillante, tout se passera bien ! Si ce n’est pas le cas, ce sera logiquement difficile au début s'il y a eu un acte de maltraitance. Dans ces cas-là en général il met un mois d'adaptation et tout se passe bien.

Quelles sont les différentes conséquences sur l'animal ?

On observe que les animaux abandonnés lorsqu’ils arrivent dans le refuge sont mentalement hyper stressés, avec un comportement particulier, il leur arrive d’uriner partout, ils font rarement confiance aux gens. On remarque aussi des comportements comme des démangeaisons, ils se mordent la queue, s'arrachent le bout des pattes, ils mangent moins et se laissent entre guillemets "mourir".  

Ces conséquences varient sous quelles conditions ? 

Ça varie en fonction du lien avec le premier adoptant, par exemple si le chat était âgé quand il rentre en refuge parce que sa son propriétaire était trop âgé, c’est plus dur pour eux. C’est aussi plus dur en fonction des actes de maltraitance s’ils ont été attachés, affamés, enfermés dans le noir.

Quelles sont les conséquence juridiques ? 

Quand on abandonne un animal qu’on ne laisse pas dans un refuge, les propriétaires peuvent écoper d'une peine de prison de 3 ans et d’une amende de 3000 euros. Ça dépend de la gravité des conséquences de l’abandon et de la maltraitance. Mais globalement la justice ne fait pas grand-chose et les propriétaires ressortent sans vraies conséquences, parfois des petites amendes, même 1 euro symbolique … Les associations ont l’impression que la justice cautionne en ne statuant pas sur tous ces cas.

Comment s'assurer que ça ne va pas se reproduire ? 

Dans un cas de maltraitance où l'animal a été retirer les gens n’ont plus le droit d’adopter, mais il n’y a aucun suivi là-dessus et donc ils réadoptent souvent. C’est donc au refuge de s’assurer de la fiabilité des adoptants car il n’existe pas de fichier où on peut les retrouver.  

Avez-vous un mot pour de futurs adoptants ? 

Un animal c’est un être vivant doué de sensibilité, ce n’est pas un jouet ou une peluche. Quand on adopte c’est pour la vie et si pour une raison quelconque on ne peut pas le garder, il faut passer par une association ou un refuge. Si vous adoptez un animal, il fait partie de votre famille. 

Francoise Mariani de l'association hors des murs


   Nous allons maintenant nous intéresser au témoignage de Mme Duboeúvétérinaire de la clinique des Alpins à Grenoble, qui a accepté de partager avec nous son expérience et répondre à nos questions. 

Une expérience avec un animal abandonné  ? 

L’abandon qui l’a le plus marqué est l’abandon de son propre animal actuel qu’elle a recueilli et à qui elle a offert un foyer. Elle l’a trouvé sur le bord de la route et a décidé de le prendre avec elle.

Le comportement de l'animal une fois recueilli ?

Les premières nuits ont été difficiles, il pleurait beaucoup. Il avait sûrement été séparé de sa mère lors de l’abandon. En général, lorsqu'un animal est abandonné jeune, il y a plus de chances qu’il y ait des conséquences sur le comportement dans le futur. Dans ces cas-là, les animaux vont être plus sauvages que ceux qui ont été abandonnés un peu plus âgés. Il va falloir un temps d’adaptation pour l’animal et donc par conséquent du temps pour l’apprivoiser.

Les différentes conséquences de l’abandon sur l'animal aux niveaux physique et psychologique ? 

Les animaux abandonnés peuvent souffrir de déshydratation et de malnutrition. Ils peuvent être trouvés dans un état physique négligé donc avec des puces, des poils sales etc. 

Ils peuvent pleurer et développer une peur de l’humain, de son environnement etc.

Qu’est-ce que vous pouvez faire en tant que vétérinaire pour les soigner, pour les remettre en confiance etc ?

En ce qui concerne le soin, du toilettage peut être exercé sur les animaux qui en ont besoin c'est -à -dire des animaux sales, qui vont avoir des problèmes au niveau de leur poils etc. Ensuite au niveau médical, les soins vont varier selon l'animal. Par exemple, s’il est en malnutrition et/ou déshydraté, les vétérinaires vont leur injecter de l’eau dans les veines ou sous la peau pour qu’elle arrive jusqu' à l’organisme de l’animal et ils vont leur donner à manger. 

Pour les remettre en confiance, il ne faut surtout pas s’imposer à eux car cela va juste intensifier leur peur. Au contraire, il faut les laisser venir petit à petit à nous et leur laisser le temps de s'habituer à notre présence. 

Mme Duboeú, vétérinaire de la clinique des Alpins

     Les conséquences d’un abandon animal sont donc multiples. En effet, beaucoup de facteurs entrent en compte et engendrent un traumatisme chez l’animal qui peut rester à vie. Pour lutter contre cela, de nombreux acteurs se mobilisent pour offrir aux animaux une vie meilleure, dans de bonnes conditions en leur apportant soins, amour, nourriture, patience et surtout en leur offrant un foyer stable.