L’ail, indispensable pour passer l’hiver en toute tranquillité ?

Publié par Hoby Ranarison, le 5 novembre 2019   430

Xl 13787 zoom sur lail et ses etonnants bienfaits pour la sante

L’ail, un accessoire indispensable pour passer l’hiver en toute tranquillité ?

Aïe, aïe, aïe, les pathogènes n’ont qu’à bien se tenir puisqu’ils viennent de trouver un adversaire potentiellement redoutable. Cultivé en tant que plante potagère, l’ail se positionne sûrement comme un des obstacles majeurs face aux virus de l’hiver.

 

L’hiver est bientôt à nos portes, et dans quelques semaines, le corps humain sera mis à rudes épreuves. Entre fièvres et rhumes, les virus, sont particulièrement actifs durant cette période, et nombreux sont ceux qui en font les frais chaque année. L’objectif est donc de nous préparer à affronter ces corps étrangers, en « boostant » notre système immunitaire. « Mieux vaut prévenir que guérir », dit-on.

La remise en cause de l’usage des antibiotiques nous pousse de plus en plus à nous tourner vers d’autres alternatives thérapeutiques. Parmi elles, les fameux remèdes dits, de « grand-mère ». En effet, des aliments du quotidien sont connus pour leurs bienfaits sur notre santé. C’est le cas de l’ail, aliment aux multiples effets bénéfiques pour notre cerveau ou encore le système cardiovasculaire, grâce notamment à sa forte teneur en antioxydants.

Mais récemment, une étude menée par des nutritionnistes et biologistes de l’Université de Sacramento aux États-Unis, montre que cet aliment aurait également des effets sur notre système immunitaire, et bénéfiques qui plus est. Pour le prouver, les scientifiques ont fait appel à plus d’une centaine de volontaires. La moitié d’entre eux a reçu une alimentation à base d’ail, associée à plusieurs légumes. L’autre moitié, n’a été alimentée qu’en légumes. Les deux groupes ont ensuite été exposés à plusieurs virus tels que la grippe et le rhume. Cette expérience a été réalisée sur plus de deux mois et les résultats sont sans appel. Le groupe ayant reçu une alimentation à base d’ail, a présenté une diminution des symptômes de moitié par rapport au groupe dit « témoin ». 

Après analyse, il s’avère que les lymphocytes T et Natural Killer voient leur activité croître ; ce sont elles qui jouent un rôle fondamental dans le bon fonctionnement du système immunitaire, notamment en reconnaissant les pathogènes et en les éliminant. On peut donc bien parler de « boost » immunitaire induit par l’ail. Par conséquent, augmenter la présence de cet ingrédient dans notre alimentation au cours de la saison hivernale, nous aiderait à lutter contre les virus et autres pathogènes.

Très présent dans notre culture gastronomique et se mariant avec un bon nombre de plats cuisinés, industriels ou faits maison, l’ail fait partie intégrante de notre alimentation ainsi que de notre culture. De plus, c’est un produit accessible à tous. Viandes, légumes, féculents, soupes, ou encore pot-au-feu, vous pouvez donc sans crainte augmenter la quantité d’ail lors de vos préparations culinaires. L’effet sera double : l’assaisonnement donnera de la puissance au plat en relevant le goût des aliments, et votre santé vous remerciera.

 

Maintenant, à vos tabliers, cuillères et fourchettes, et ne lésinez pas sur la quantité d’ail ! 



Par Hoby Ranarison