La Casemate forme à distance à la création de Booktubes : retour sur cet atelier aux circonstances particulières

Publié par Echosciences Grenoble, le 10 juin 2020   340

Xl couv

Le 27 mai, Léa et Géraldine ont participé au premier atelier à distance de la programmation en ligne de La Casemate, et réalisé en 2h30 une vidéo Booktube à Essai, le format Booktube adapté par Echosciences Grenoble. Retour sur l’organisation et le déroulé de cet atelier aux circonstances particulières.

Comment mettre en place un atelier en ligne, en amont

Le défi était de taille : proposer un atelier alliant théorie et pratique à distance, sans pouvoir accompagner physiquement les participants dans l’écriture et le tournage de leur vidéo. 

Les deux intervenantes de La Casemate Laura Schlenker, chargée des nouveaux médias à La Casemate, et Marlene Ason, stagiaire au Media Lab, ont adapté l’atelier pour faire face à ces enjeux. 

Les outils

La simplicité était l’objectif pour la mise en place technique de cet atelier, afin que ce format puisse être pris en main rapidement par d’autres intervenants dans le cadre de la programmation en ligne. C’est pour cela que le logiciel de visioconférence Zoom, désormais utilisé par de nombreuses personnes, a été choisi pour accueillir l’atelier. Pas de matériel complexe du côté des intervenantes non plus, des ordinateurs équipés de bonnes webcams et des écouteurs avec microphone suffisent.

L’organisation en amont

Un atelier à distance demande une préparation en amont différente d’un atelier en présentiel. Retour sur trois points logistiques auxquels nous avons été confrontés en préparant l’atelier :

  • Diversité du matériel utilisé par les participants : lors d’un atelier en présentiel, les ordinateurs avec les bons logiciels, et le matériel de tournage est souvent fourni. Le matériel dont disposent les participants chez eux était la grande inconnue de cet atelier, c’est pourquoi nous avons bien dû préciser en amont le matériel nécessaire. Cela veut dire que nous ne pouvions pas donner de conseils techniques précis sur les logiciels et matériels spécifiques de chacun. Le matériel demandé est donc volontairement resté très simple : un smartphone avec caméra, une paire d’écouteurs avec micro, et un ordinateur avec logiciels de montage que nous connaissions.

  • Création d’un espace numérique de partage : difficile de regarder par-dessus l’écran d’un participant pour le conseiller ! Nous avons choisi de créer un Google Drive commun à tous les participants, pour y rassembler les ressources de l’atelier (script, habillages vidéo, exemples) et nous leur avons demandé d’écrire sur ce Drive pour suivre leur avancée en temps réel. C’était plutôt concluant !

  • Mise en place d’un soutien technique à distance : le Drive permettait également aux participants de nous envoyer leurs fichiers vidéo si jamais ils avaient besoin d’un appui ou d’un avis sur le montage. Avec un ordinateur prêt au montage, nos intervenants pouvaient ainsi appuyer directement la réalisation des vidéos, et nous n’étions pas trop de deux pour cela si jamais nous avions plusieurs demandes.


Déroulé de l'atelier

Qui dit atelier à distance dit forcément problèmes techniques à toutes les étapes ? Pas nécessairement ! Après quelques minutes d’ajustement sur le fonctionnement des micros et du partage d’écran pour tout le monde, l’atelier s’est déroulé sans heurt de connexion ou de problème technique majeur. Nous devions toutes faire bien attention à couper nos micros hors de nos prises de parole pour éviter le parasitage, et une fois cette contrainte bien en tête, les interactions étaient très naturelles.

L’atelier s’est déroulé en plusieurs étapes : une phase théorique, une phase d’écriture et une phase de tournage. Un simple partage d’écran suffisait à Laura Schlenker pour partager son support de présentation pendant qu’elle expliquait en quoi consiste un Booktube, et les différentes étapes de création que nous allions suivre.


Partage d’écran pour le support de présentation de l’atelier

Grâce au Drive mis en place en amont, la phase d’écriture s’est déroulée très simplement. Nous pouvions voir en temps réel ce qu’écrivaient les participantes. Un point d’étape à mi-parcours après une quinzaine de minutes d’écriture nous a permis de les aiguiller et de les encourager. Léa et Géraldine étaient bien lancées, et les phrases s’écrivaient presque toutes seules ! Elles ont eu l’occasion de lire leur texte à voix haute pendant que nous les chronométrions, pour ajuster le style et la longueur des phrases.



Supervision en direct de l’écriture de la vidéo de Léa

Puis est venue la phase la plus difficile à encadrer à distance, celle du tournage. C’est là que, en fournissant des conseils du mieux que nous pouvions, nous avons pris le rôle de spectatrices dans un tournage auquel nous assistions à distance. Les deux participantes nous ont emmenées dans l’intimité de leurs appartements pour nous montrer l’angle de tournage, la lumière de leurs fenêtres, les décors. Puis, micros coupés, nous n’avions plus qu’à attendre… et les regarder faire, puisque Géraldine a laissé sa caméra allumée pendant le tournage, afin que nous la voyions faire. Un vrai régal, de voir les participants motivés se donner devant la caméra.

Géraldine place sa webcam de manière à ce que les intervenants la voient en plein tournage


Retour d'expérience

Une formation à distance se passe très bien en petit comité comme nous étions : c'est la leçon que nous avons tiré de cette formation Booktube. Léa et Géraldine étaient ravies de cette intimité, et nous avons pu les suivre de manière plus approfondie que si nous gérions dix personnes sur le même Zoom. La lecture à voix haute de leur texte était un moment très agréable à partager, et nous n’aurions sans doute pas pu le mettre en place avec beaucoup de participants. Les deux participantes étaient ravies de l’expérience, et contentes d’avoir réalisé une vidéo en aussi peu de temps et sans connaissance préalable.

Le format sur Zoom fonctionne très bien, même s’il demande aux participants de disposer du matériel informatique nécessaire, ce qui écarte bien évidemment de potentiels participants qui n’ont pas ce type de matériel à disposition. On pourrait regretter l’absence de salons audio privés sur Zoom afin de procurer des conseils personnalisés à un participant sans pour autant déranger les autres, mais ce n’était pas gênant en petit comité.

La durée de l’atelier est un point à revoir, les participantes n’ont pas pu démarrer le montage pendant l’atelier mais étaient motivées à l’idée de continuer au-delà du temps imparti. Si nous devions refaire l'événement, nous pourrions envisager un atelier en deux séances, la présentation et l’écriture d’une part, le tournage, montage et diffusion d’autre part afin d’accompagner les participants dans toutes les phases de création d’une vidéo sur YouTube. A suivre peut-être dans une programmation future ?


Présentation des booktubes

C’est le moment de découvrir les vidéos créées pendant cet atelier. Léa vous propose de découvrir “Nos incroyables petites bêtes” de Yuval Zommer, aux éditions Glénat Jeunesse, tandis que Géraldine vous présente “Les romans de la révolution, 1790-1912” sous la direction de Jean-Marie Roulain et Aude Déruelle aux éditions Armand Colin. Visionnez dès à présent leurs vidéos ci-dessous !



Retrouvez les autres Booktubes à Essai réalisés par des passeurs de sciences dans ce dossier Echosciences, ou directement sur la playlist YouTube !

Pour en savoir plus sur la programmation en ligne proposée par La Casemate et pour participer à d’autres ateliers comme celui-ci, rendez-vous sur l’agenda.