La Chine s’émancipe : un tournant dans la guerre technologique !

Publié par Yannick Chatelain, le 22 septembre 2023   470

La Chine frappe fort en interdisant l’utilisation des iPhones par ses
fonctionnaires. Cette décision redessine les frontières de la guerre
commerciale et technologique mondiale.

Tribune rédigée par Yannick Chatelain :  Professeur Associé Digital / IT, GEMinsights Content Manager, Grenoble École de Management  (GEM)

Selon le Wall Street Journal du 6 septembre, après la Russie, la Chine a décidé d’interdire les iPhone et autres smartphones de marques étrangères à l’ensemble de ses fonctionnaires, lorsqu’ils sont au travail. Autant dire que pour Apple, la nouvelle n’est pas à ranger dans le dossier des bonnes nouvelles. Cette décision a fait l’effet d’une bombe à fragmentation dans la mesure où elle ne cible pas Apple spécifiquement, mais elle est un moyen pour mettre à mal la stratégie de l’administration américaine dans sa volonté d’hégémonie technologique.

Conséquences pour la firme

Cette décision n’est pas sans lourdes conséquences pour la firme. Le marché chinois représente 19 % des revenus de l’entreprise, et la Chine est également son principal centre de production. Après l’annonce du gouvernement chinois, depuis le mercredi 6 septembre, « la capitalisation boursière d’Apple a fondu de plus de 200 milliards de dollars, pour s’établir à 2776 milliards de dollars ». Nonobstant ce coût financier, la firme cherche à trouver d’autres implantations pour sa production, notamment en Inde (dans une usine située dans l’État du Tamil Nadu) et au Vietnam… Cela ne consolera guère les dirigeants et les salariés de la firme Apple, qui ne sont ni responsables ni coupables – selon la formule – de leurs déboires commerciaux.

Les dessous politiques d’une telle décision

Le fait est que la firme Apple paye une politique agressive à l’encontre des entreprises chinoises menée depuis plusieurs années par l’administration américaine. Cette attaque n’est que la partie – de mon point de vue – émergée de l’Iceberg. Qui cible véritablement le gouvernement chinois en s’en prenant ainsi à Apple me semble être la bonne question. Et pourquoi ? Plus encore, pourquoi maintenant ? Si nous allons plus loin, il est évident que pour l’administration américaine, cette décision de la Chine constitue un très lourd revers. Elle remet profondément en cause sa stratégie en matière de technologies, et sa politique ostensiblement anti-Chine.

Le retour de flamme de la stratégie « mondiale » anti-Huawei..

retrouvez la suite de l'article sur CONTREPOINTS

Photo credit: Birger Hoppe on VisualHunt