Le lynx : une espèce disparue et réintroduite

Publié par Angélique Carrara, le 30 août 2017   2.6k

Xl 3135226772 1 2 fq0asdy2

La biologie du Lynx 

Le lynx est un animal qui vit essentiellement dans les forêts de montagne. On le retrouve quelques fois dans les régions forestières de basses altitudes. Ce félin au pelage tacheté mesure entre 50 et 70 cm au garrot, soit la taille d’un gros chien comme un berger allemand. 

C’est un carnivore qui se nourrit essentiellement d’animaux de grosse taille tels que les chamois et chevreuils. Le reste de son alimentation se constitue de petites proies comme les marmottes, les renards, les oiseaux etc.. On parle de lui comme un carnivore strict car il ne se nourrit que de viande. La majorité de son régime est constitué de proies qu’il chasse lui même, n’étant que peu charognard.

De sa disparition à son retour en France

Jusqu’au XVe siècle, le lynx était présent sur tout le territoire français, en montagne comme en plaine. Cependant, certains facteurs tels que le déboisement, la chasse et la diminution des proies ont poussé ces félins à se réfugier en montagne dans un premier temps, puis, dans un second temps, à disparaitre quelques siècles plus tard.

Le lynx a commencé à s’éteindre au milieu du XVIIe dans les Vosges. Au XIXe, le félin disparait dans le Massif Central et dans le Jura. Il résidera jusqu’au XXe siècle dans les Alpes.

Dans les années 70, une vingtaine de lynx a été relâché en Suisse. L’animal fait son retour en France sur le versant français du Jura. 

Du coté des Vosges, la réapparition de l’espèce débute en 1983 avec 21 lynx relâchés. Cependant, seule la moitié a participé à la repopulation de l’espèce suite à la mort et à la disparition mystérieuse d’une dizaine d’entre eux. 

Entre 1970 et 1976, une quinzaine de lynx a été lâché dans les Alpes suisse. C’est en 1980 que des indices de leur présence ont été collecté en Isère. À l’heure d’aujourd’hui, il n’est pas possible de certifier la provenance de ces lynx (du Jura ou de la Suisse). 

Les Lynx en France à l’heure d’aujourd’hui

Les lynx résident dans les 3 noyaux précédemment énoncés : le Jura, les Vosges et les Alpes. 

Le noyau le plus peuplé et le plus actif est celui du Jura. En effet, le nombre de lynx recensé s’élève à une centaine (ONCFS, 2013).

L’espèce vivant dans les Vosges est au bord de l’extinction avec une absence totale de l’animal en 2014. En 2015, une donnée a pu être validée et l’Etat est intervenu pour sauver ce noyau.

Dans le noyau des Alpes, la population n’est pas présente sur une aire vaste et continue, mais plutôt sur des « îlots » dans le nord de la chaîne. Le nombre de lynx serait estimé entre 14 et 22. 

L’enjeu actuel est la rencontre entre les différents individus, trop éloignés les uns des autres. Il est désormais crucial de créer des passages à faune entre les différents noyaux pour la survie de l’espèce.

Sources : FERUS, Centre Athenas