Les feux de forêts : un danger pour les êtres humains et pour l’environnement

Publié par Estelle Reypin, le 12 décembre 2021   1.4k

2021. Article écrit par Estelle Reypin, Étudiante M2BEE

Toutes les régions de France sont enclines aux catastrophes causées par les feux de forêt. Le passage des flammes induit une destruction du paysage et de multiples conséquences sur l’environnement mais également sur la santé des êtres humains par les suies et les gaz toxiques dégagés. Dans 90% des cas, les feux de forêts sont d'origine humaine. Pourtant, ces dernières années des feux d’origine naturelle ont fait parler d’eux en décimant près de 10 205 hectares entre 2016 et 2020 en France, et 187 114 incendies ont été relevés dans le monde en aout 2021. L’aspect meurtrier des feux de forêts (naturels ou provoqués par l’humain) et la difficulté de maîtrise de ces incendies sont la raison pour laquelle il est important de mieux les appréhender.

Les origines des feux de forêts

Les feux de forêt sont définis comme des incendies se propageant sur une étendue boisée pouvant aller à plusieurs hectares. Ils ont une origine naturelle ou humaine. Depuis la préhistoire, l’Humain joue un rôle important dans les incendies volontaires ou non et aujourd'hui encore ils sont utilisés pour le déboisement ou par volonté criminel. Ils sont ainsi à l’origine d’une pollution de l’air, du sol mais également de l’eau et compromettent le devenir de l’écosystème forestier [4].

Les feux de forêts originels existent depuis la nuit des temps. Ces feux ont lieu naturellement et sont dus à la foudre et les orages secs, ou encore à l’activité volcanique. Ils permettent ainsi une régénération du milieu et de la végétation puisque certaines plantes nécessitent la présence du feu dans leurs cycles naturels – elles sont dites pyrophytes. Par exemple, le chêne-liège (Quercus suber) nécessite le passage du feu pour brûler son écorce et laisser sortir ces bourgeons, ou encore les protéacés, plantes d’Australie et d’Afrique du Sud, qui ont besoin du feu afin que l’opercule robuste renfermant les graines puissent s’ouvrir. Ainsi la saison sèche, permet à certaines forêts de brûler naturellement et ainsi de se régénérer. En France, les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Occitanie et la Corse possèdent un risque de feu de forêt originel dont la menace s’intensifie avec les effets du changement climatique [8].

Au-delà des zones sujettes aux feux de forêt originels, l’humain reste toutefois le principal auteur de ces feux : 90% des feux de forêts sont d’origines humaines dont 50% sont dus à une imprudence (mégot de cigarette, barbecue mal maîtrisé, etc.). Contrairement à l’opinion plutôt partagée, les feux de forêts dus à l’Humain ne sont pas seulement dus à des malveillances (39%) mais à des activités anthropiques participant activement aux feux de forêts, tels qu’avec les feux utilisés intentionnellement pour la déforestation ou encore de manière indirecte, avec l'abandon de parcelles et l’absence de gestion forestière qui induisent une plus grande quantité de biomasse et un risque accru de feux de forêt lors d’épisodes de sécheresse [1, 10]. 

En forêt, les causes d’incendie sont nombreuses. 2016. © Prévention incendie forêt

L’impact des feux de forêts

Les feux de forêts menacent les Humains et leurs infrastructures mais également l’environnement. Ils représentent un danger écologique, puisqu’ils tuent de nombreux animaux en les piégeant entre les flammes notamment par les nombreuses clôtures présentes. Ces incendies détruisent également les habitats de la faune et de la flore ce qui affecte leur population et leur cycle de vie. Le passage des flammes modifie aussi les conditions de vie de la flore et facilite la propagation de nouvelles espèces qui n’étaient pas présentes avant l’incendie, ainsi les espèces envahissantes ont plus de chance de s’installer et se développer dans le milieu qu’avant le feu. La destruction des forêts provoque un ruissellement des eaux de surfaces plus importantes, ce qui augmente l’érosion du sol et crée une instabilité dangereuse pour les Humains mais aussi pour la faune.

Cependant, plusieurs études ont mis en avant la capacité des feux de forêts à créer de la biodiversité. En effet, un feu crée une végétation hétérogène composée de nombreuses espèces pionnières qui ont de fortes capacités à coloniser un milieu détruit. Une végétation hétérogène abrite ainsi une plus grande biodiversité [1]. On estime que 20 à 35 espèces végétales supplémentaires sont retrouvées en milieu ayant connu des feux de forêts par rapport à une forêt n’ayant jamais connu de feu. Les mouches et les coléoptères profitent également des feux de forêts pour proliférer, car les arbres affaiblis sont un lieu de nourrissage et de pontes adéquat. Leur présence attire ainsi de nombreux oiseaux sur le site calciné. Cependant, les feux de forêts émettent une quantité importante de dioxyde de carbone (CO2), de méthane et également d’oxyde d’azote ; gaz à effet de serre qui participent activement au changement climatique.

Les feux de forêts sont également extrêmement dangereux pour les Humains. Depuis 1964 en France, 160 décès sont recensés parmi les pompiers, gendarmes et bénévoles qui ont participé à la lutte contre les feux de forêt en se battant contre des flammes de plusieurs mètres de haut à des températures atteignant les 600°C. Parmi les dégâts causés par les feux de forêts, des troubles d’ordre de santé publique sont également provoqués. Les feux de forêts émettent de nombreux gaz toxiques pour l’être humain, accompagnés de composés organiques volatiles (COV) et d’aérosols. Parmi ces aérosols, des suies et des goudrons sont dégagés par les incendies. Il s’agit de particules extrafines qui peuvent s’infiltrer dans les poumons. En plus de ces composés, de nombreux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sont libérés qui sont des molécules génotoxiques donc qui pourraient endommager l’ADN des humains [9].

Aujourd'hui, avec le changement climatique en cours, le risque d’incendie s'aggrave un peu plus puisque de nouvelles zones sont exposées et la fréquence et la puissance des feux augmentent. Actuellement, 5 à 10% des émissions de CO2 présentes dans l’atmosphère sont dues aux feux de forêts. De plus, les particules fines relâchées par les feux, telles que les suies et le goudron, jouent un rôle dans l’augmentation de la température de l’atmosphère car ces molécules captent la lumière du soleil et dégradent la couche d’ozone.

Gestion des feux de forêts et moyens de protection 

La gestion des feux diffère selon les pays et les expériences vécues. Par exemple, les Etats-Unis ont adopté la politique du let it burn (laisse brûler) afin de rétablir le régime historique des feux de forêts et permettre aux forêts de retrouver leur résilience. L’ouest américain peut sans doute se permettre cette méthode puisqu'il est composé de grandes étendues sauvages [3]. En Australie, les gestionnaires préviennent les feux naturels très dévastateurs en réalisant des brûlages contrôlés systématiques tous les 3 à 5 ans sur des petites zones pour préserver la biodiversité des forêts et ainsi réduire la quantité de matière végétale combustible présente dans la forêt. Pourtant l’Australie est victime de nombreux feux historiques tels que le méga-feux de 2020. Enfin, en France, les brûlages volontaires de forêts sont réalisés seulement sur quelques milliers d'hectares, notamment dans les Pyrénées, dans le sud du massif central ou encore dans les alpes du sud, à des fins de gestion de plantations. Ainsi, les pompiers combattent les feux dès leur départ lorsqu’ils se déclenchent.

Un kangourou s'éloigne d'une maison en feu près du Lac Conjola, en Australie. © MATTHEW ABBOTT

En termes de protection, des départements de France étant particulièrement vulnérable face aux feux de forêts, ont mis en place des plans départementaux de protection des forêts contre les incendies. Par exemple, en Charente, ce plan a été mis en place dès 2007 et le plan de protection actuel (2017-2026) permet de mettre en œuvre des actions de prévention avec une délimitation des massifs à risque et une réglementation de débroussaillement. Une stratégie de surveillance est également prévue avec une ligne téléphonique disponible tous les jours et à toute heure. Des moyens de lutte contre les feux de forêts sont aussi mis en avant avec surtout les types de véhicules disponibles en Charente pour lutter contre les feux de forêts ainsi que le recensement des personnes dont les sapeurs-pompiers formés à ces interventions [6].

Campagne de protection contre les feux de forêts © Charente.gouv - Juillet 2021

En somme, les feux de forêt sont particulièrement destructeurs des infrastructures et des milieux naturels et induisent des pertes humaines importantes. En Australie, le méga feu de 2020 a décimé 186 000 km² de terres et a tué 34 personnes ; en France, cette même année, 7 000 hectares ont brûlé et ont fait 20 victimes [5]. Ces feux ont mis en péril de nombreuses espèces menacées et ont émis des millions de tonnes de CO2 qui ne sont pas négligeables pour la santé humaine et le changement climatique de plus en plus présent.


Références :

[1] 5 choses à comprendre sur les feux de forêt dans le monde | WWF Belgique, sans date. 
 https://wwf.be/fr/actualites/5-choses-comprendre-sur-les-feux-de-foret-dans-le-monde

[2] Apprivoisé, le feu favorise la diversité des forêts, 2010. Le Monde.fr 
https://www.lemonde.fr/planete/article/2010/08/26/apprivoise-le-feu-favorise-la-diversite-des-forets_1402992_3244.html

[3] Faut-il laisser brûler les forêts ?, 2021. Natura Sciences. 
https://www.natura-sciences.com/environnement/laisser-bruler-les-forets.html

[4] Feu de forêt, 2021. Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Feu_de_for%C3%AAt&oldid=187592502

[5] Feux de forêt de 2021 en France, 2021. Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Feux_de_for%C3%AAt_de_2021_en_France&oldid=187427958

[6] Feux de forêt et de végétation | Ministère de la Transition écologique, sans date. 
https://www.ecologie.gouv.fr/feux-foret-et-vegetation

[7] JULIA PEREZ, 2021. Causes et conséquences des incendies de forêt
https://www.ompe.org/causes-et-consequences-des-incendies-de-foret/

[8] La multiplication des feux et incendies dûe aux changements climatiques, 2020. Oxfam France
https://www.oxfamfrance.org/climat-et-energie/feux-de-forets-incendies-changements-climatiques/

[9] LACROUX, Margaux, sans date. Pollution : «Les 150 000 feux en cours dans le monde ont des impacts sur l’atmosphère». Libération 
https://www.liberation.fr/environnement/pollution/pollution-les-150-000-feux-en-cours-dans-le-monde-ont-des-impacts-sur-latmosphere-20210804_O6MMMI3OCBFR7P3ILYGA74F3AU/

[10] MAYER, Nathalie, sans date. Feux de forêt : quelles sont les causes ? Futura
https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/foret-feux-foret-sont-causes-7730/

[11] PRÉFECTURE DE CHARENTE, sans date. Plan départemental de protection des forêts contre l’incendie 
https://www.charente.gouv.fr/content/download/29431/186200/file/Plan%20departemental%20de%20protection%20des%20forets%20contre%20incendie_2017_2026.pdf

[12] VALABRE, sans date. Incendies et feux de forêt, dossier complet. Prévention Incendie Forêt
http://www.prevention-incendie-foret.com/dangers-incendie/incendie-de-foret