Le numérique comme outil de médiation au sein du Musée et du Muséum de Grenoble

Publié par Muséum De Grenoble, le 8 février 2019   1.3k

Xl m diation num rique 2

Les équipes du Musée et du Muséum de Grenoble réfléchissent depuis quelques temps sur « Le numérique comme outil de médiation au sein d’un Musée ou Muséum ».

Une formation de trois jours par un professionnel

Pour ce faire, nous suivons une formation conduite par M. Antoine Roland (qui intervient aussi pour le Ministère de la Culture sur ce thème). La première journée a eu lieu en septembre et deux autres suivront en mars.

Les objectifs de la formation sont :

En septembre, la notion de "numérique" a ainsi été définie : Des données, des œuvres ou des informations (nativement numériques ou à numériser), consultées via des interfaces interactives ou non (écrans de smartphones, tablette, PC, lunettes, projecteurs, ...) permettant de développer de nouvelles pratiques (informatives, interactives, collaboratives, participatives).

Antoine Roland nous a également dressé un bref historique du numérique dans les musées depuis la base de données Joconde en 1970.

 Puis, nous avons compris qu'une pluralité d'usages étaient envisageables pour une pluralité de publics.

Et de se dire que le numérique doit être complémentaire à la médiation déjà réalisée par les animateurs du musée et muséum et peut se positionner à chaque étape de la relation au public.

La formation se poursuivra en mars, donc affaire à suivre ...

Télécharger le support de formation (22 diapos).

Télécharger la BIBLIOGRAPHIE « Le numérique comme outil de médiation dans un Musée ou Muséum ».

En bonus, un retour d'expérience du Muséum de Toulouse

En parallèle, nous avons sollicité le Muséum de Toulouse (référence en la matière !) afin d’avoir un petit retour d’expérience concret. Annabel Saint-Paul, (webmestre et community manager au Muséum de Toulouse depuis 4 ans) et Maud Dahlem, (chargée de projets numériques à contenus scientifiques au muséum de Toulouse depuis 12 ans) ont bien voulu partager leurs expériences dont je vous fais part ici.

La médiation numérique en ligne au Muséum de Toulouse.

En prérequis, il faut bien comprendre qu’au Muséum de Toulouse, le web est considéré comme un 3ème lieu en parallèle du muséum (en tant que bâtiment) et des Jardins du Muséum à Borderouge. Il faut donc voir le numérique comme quelque chose de cohérent et de complètement intégré dans le projet d’établissement.

Pour commencer, les deux formatrices nous ont conseillé de travailler en mode projet et d'établir une stratégie éditoriale afin de ne pas partir de l’outil mais bien des publics. 

L’équipe du Muséum de Toulouse a d’abord commencé par établir une typologie des publics de l’établissement et ainsi imaginer des « personas » c’est-à-dire, définir des personnes types qui représentent un type de public (identifier leur âge, leur sexe, leur résidence, leur profession... leur donner vie afin de savoir quels sont leurs motivations et centres d’intérêt au Musée pour ainsi pouvoir lister quels contenus leur offrir via quel média).

De la sorte, ils ont pu identifier cinq publics cible sur le web et à partir de ces cinq communautés, ils ont développé et mis en ligne des outils adaptés, à savoir :

1) Le public “Patrimoine”= habitants de Toulouse attachés aux collections, au muséum. Média = Espace collections (à venir), Blog (coulisses), Facebook (vie de l’établissement) et Instagram.

2) Le public “Education” = enfants, parents, familles. Média = Jeux en ligne, Blog (vulgarisation), Facebook et Agenda web.

3) Le public “Nature” = conscient du vivant, experts naturalistes, relation Homme/nature importante. Média = Veille Twitter, Scoop-it Biodiversité, Facebook JDM, Flickr Collectionner le vivant autrement.

4) Le public “Sciences”= amateurs ou experts des sciences, assistent aux conférences. Média = Parlons sciences, [SCIENCES ACTUS] sur Twitter, Événements Facebook, Play List sur leur chaîne You Tube et l’Espace Collections (à venir).

5) Le public “Pros des musées et MuseoGeeks”. Média = Veille Twitter, Scoop-it Museologie, Visites des influenceurs, #MuseumWeek

 La médiation numérique in-situ au Muséum de Toulouse.

En parallèle de la médiation numérique sur le web, les équipes du muséum de Toulouse ont réfléchie à une médiation numérique in-situ, c'est à dire dans les salles.

Ils ont commencé d'une part par recueillir les témoignages des publics ("Qu'est-ce qu'il vous plaît ou déplaît dans le muséum ?") et d'autre part, recenser ce que les équipes aimeraient pour leur établissement (fidéliser, toucher les adultes, autonomie des publics, accessibilité, ...).

Ils ont ainsi décidé de se concentrer sur une catégorie de public :

Puis, se poser les questions :

  •  Quelle(s) nouvelle(s) offre(s) proposer ?
  • Quel dispositif ? International, non invasif, mise à jour, autonomie, simple d'usage, objet à objet.
  • Quels contenus ? Documentation des objets, images fixes et animées, images d’archives, images 3D, interview, sons d’animaux, discours audios, niveau collège à plus, thématiques transversales.
  • Quelle narration ? Raconter une histoire, provoquer l'aller-retour de l'objet au contenu, rendre accessible des notions complexes, diversifier les formats, jouer avec les zooms, montrer l'invisible.
  • A déployer ou ? Un compagnon de visite in-situ (droits image), une post-visite pour aller plus loin.

Et voilà le résultat :

Ateliers pour finir

Pour terminer, Annabel et Maud nous ont proposé un petit jeu de mise en situation. Par groupe de trois personnes (Musée et muséum), nous avions une consigne à réaliser en 30 minutes en lien avec de la médiation numérique en ligne et in-situ :

  • Vous vous adressez principalement au public professionnel. Proposez une série de tweets scientifiques sur un objet ou une collection.
  • Vous vous adressez principalement à un public adolescent. Utilisez Instagram pour proposer un parcours dans la salle « Parole de terre ».
  • Vous vous adressez principalement à un public familial. Proposez un contenu transmedia en ligne (utilisant différents medias) sur Eulalie.
  • Imaginer un jeu d’enquête mettant en avant la biodiversité. Cible : tout public. Lieu : la salle des insectes.
  • Choisissez une vitrine ou un objet de la salle Parole de terre et proposez une offre destinée aux adolescents.
  • Imaginez un dispositif numérique instructif favorisant les échanges intergénérationnels (enfant – parent/grands-parents). Lieu : vitrine de la salle Montagne vivante.


Nous remercions encore toutes ces personnes de nourrir notre réflexion sur cette médiation numérique.

Consulter le portail national de la médiation numérique.