Need'info : l'actu en bref #1

Publié par Sandy Aupetit, le 13 avril 2023   400

Mountain Riders : objectif 0 déchets en montagne d’ici 2030 

Par Alyssa Morillon et Perrine Beria

450 tonnes : c’est la quantité de déchets sauvages jetés chaque année en montagne sur les pistes. 

L’objectif zéro déchets 2030 lancé par le plan national de prévention des déchets est suivi par de nombreuses associations dont Mountain Riders.

Active depuis 2001 et basée à Chambéry, l’association a mis en place des collectes régulières de déchets en montagne, et particulièrement dans les stations de ski françaises. Leurs objectifs : réduire les déchets à la source, en sensibilisant les citoyens. Pour cela, Mountain Riders s’engage à fournir des dispositifs pédagogiques pour l’éducation à l’environnement. L’association accompagne également les organisateurs de collectes, et forme les acteurs de la montagne.

En 2022 l’association a permis grâce à son programme “Montagne zéro déchet” la collecte de plus de 11 tonnes de déchets sauvages en 50 ramassages avec 2700 participants. On compte parmi ces déchets près de 3000 masques covid et de très nombreux emballages alimentaires.

Les prochaines collectes auront lieu dès le printemps 2023. Plus de renseignements seront bientôt disponibles sur le site de l’association Mountain Riders.

Sources

L’oiseau mécanique du Mont-Aiguille

Par Léo Derache

Superbe dent calcaire détachée du Vercors par l’érosion, le Mont-Aiguille dans le Trièves est d’ordinaire l’habitat d’aigles royaux et de vautours fauves. Mais en ce 27 Août 1957, c’est un oiseau tout à fait artificiel qui tournoie autour du sommet. Après plusieurs mois de préparation, le pilote isérois Henri Giraud fait atterrir pour la première fois un avion sur la prairie sommitale du Mont-Aiguille. L’exploit de se poser sur ce « porte-avion immobile » s’inscrit dans la continuité des histoires mythiques relatives à cette montagne longtemps surnommée « mont inaccessible ». L’atterrissage au Mont-Aiguille ainsi que celui au sommet du Mont-Blanc en 1960 par Henri Giraud permettent de l’établir comme une figure de l’histoire de l’aviation. Formé en Suisse auprès d’Hermann Geiger, l’inventeur de la technique d’atterrissage en montagne, il dira avoir “voulu démontrer que rien ne résiste à la volonté d’un Homme”. Par ses exploits, le pilote a contribué à démocratiser l’aviation de montagne, à former des milliers de pilotes et à secourir des centaines de vies avant l’arrivée de l’hélicoptère.

Sources

  • Les carnets de vol d’Henri Giraud, GIRAUD Françoise et BOYER Bernard, 2010
  • Henri Giraud, pilote de montagne, pilote de légende, SOULE DE LAFONT Eric, Studio Dadelet, 2000

Un volcan géant sur Mars

Par Louise Lallement et Sarah Piccamiglio

Culminant à 21 229 m d’altitude, l’Olympus Mons est le sommet le plus élevé du Système solaire. Situé sur la planète Mars, il tire son nom du mont Olympe, le domaine des dieux dans la mythologie grecque. L’Olympus Mons bat tous les records : il est 2.4 fois plus haut que le mont Everest et s'étend sur plus de 600 km, soit un peu moins de la superficie de la France métropolitaine.

Cette gigantesque montagne est en réalité un volcan. Il fait partie de la famille des volcans ‘bouclier’, en référence à son profil large et plat qui rappelle l’image d’un bouclier de soldat posé sur le sol.  Cette forme caractéristique est le résultat d’éruptions volcaniques successives et d’une lave très fluide pouvant parcourir de longues distances. Chaque nouvelle couche de lave permet ainsi à l’Olympus Mons de gagner en hauteur. Les dernières éruptions datent de seulement 2 à 5 millions d'années, ce qui est peu en comparaison avec l'âge du Système solaire. Aujourd’hui, astronomes et géologues supposent que ce géant, né il y a près de 4 milliards d’années, est en train de s’éteindre progressivement.

Sources

Le Mont Fuji, symbole fort de la culture japonaise

Par Henry De Craene et Kylian Gautier

Le Japon possède sûrement l’une des montagnes les plus connues au monde. Qui n’a jamais entendu parler du mont Fuji? Ce pic, atteignant les 3776 mètres, est placé au centre de la culture japonaise.

Défi pour les « alpinistes», icône pop pour les artistes, emblème du Japon pour ses habitant.e.s et les touristes, le Mont Fuji se place comme la plus haute montagne de l’archipel. Aussi appelé Fuji san (littéralement monsieur Fuji), il est un lieu de pèlerinage obligatoire pour les disciples du shintoïsme et de l'animisme, montrant ainsi son importance religieuse. Représenté depuis le 16ème siècle, dans l’art de la toile à la toile du web, il symbolise ainsi le passé, le présent et l’avenir. En clair, le Mont Fuji et le Japon seraient indissociables. L’un définit l’autre, l’autre est représenté par l’un. Aujourd’hui, le Mont Fuji constitue une attraction touristique majeure en période estivale. De nombreux touristes se lancent dans son ascension, parfois même de nuit afin de profiter au petit matin d’un lever de soleil qui a marqué des centaines d'années d'histoire.

Sources : 


Cet article a été rédigé par les étudiant·e·s suivant l'enseignement transversal "Vulgarisation scientifique et écriture journalistique" proposé à l'Université Grenoble Alpes (UGA). Cet enseignement est encadré par Sandy Aupetit, chargée de médiation scientifique à l'UGA et Laura Schlenker, professeure associée au Master CCST de l'UGA et co-fondatrice de La Fabrique Média.


Cet article vous a plu ? Retrouvez ici l'intégralité de
"Need'info : le webzine étudiant 100% sciences !"