Pégasus, logiciel d’espionnage : enfin des preuves !

Publié par Yannick Chatelain, le 23 mai 2022   380

"Pégasus" :  Du Software au SoftWar  !

Par Chatelain Yannick. Professeur Associé chez  Grenoble École de Management , chercheur associé à la Chaire Dos, GEMinsights Content Manager.

Pour la première fois depuis le début de sa commercialisation en 2013 par l'entreprise israélienne NSO il a été établi que les téléphones officiels du premier ministre espagnol Pedro Sanchez, ainsi que celui de sa ministre de la défense Margarita Robles, ont été infecté par le logiciel Pégasus ! Pégasus est un logiciel d'espionnage (Spyware) extrêmement puissant de Smartphone et d'Androïd sur lequel nous allons revenir tant il pose - dans le contexte géopolitique actuel tendu - de nombreux questionnements.  Cette infiltration a été annoncé par les autorités espagnoles, à Madrid le  lundi 2 mai. L’analyse des deux appareils a confirmé que des données en avaient été extraites...  La preuve d'un usage de ce logiciel contre des politiques de premier plan n'est en rien anodine. Une infiltration avérée par ce que je nomme un SoftWar - et je m'en expliquerai -  est une première par-delà de nombreux soupçons d'infiltrations de par le monde de cet outil ciblant diverses personnalités, journalistes, homme d'État, opposants, etc..  

Retrouvez la suite de l'article sur Contrepoints

Photo credit: <a href="https://visualhunt.co/a7/99f1abba">Visual Content</a> on <a href="https://visualhunt.com/re10/fdd206f1">Visualhunt</a> (CC BY 2.0)