Quadrature, le magazine de mathématiques pures et épicées

Publié par Marion Sabourdy, le 23 septembre 2013   2.7k

Xl math2

Rencontre avec le grenoblois Jean-Paul Truc, rédacteur en chef du trimestriel Quadrature, dédié aux mathématiques.

Ancien chercheur en mathématiques à Paris-Dauphine, Jean-Paul Truc est Professeur de mathématiques spéciales à l’Ecole des Pupilles de l’air à Montbonnot. Auteur d'ouvrages de mathématiques (1), il a pris la direction du magazine Quadrature en 2011, succédant au Professeur Roger Mansuy.

Echosciences : En quoi consiste le magazine Quadrature ?

Jean-Paul Truc : Quadrature a été créée en 1989 par Jean-Pierre Boudine, agrégé de mathématiques, qui souhaitait compléter le paysage des magazines dédiés à cette discipline en créant une revue spécialisée, à côté de Tangente, plus « grand public ». En quelque sorte, Quadrature se situe entre les magazines de vulgarisation et les revues professionnelles mathématiques. Comme ces dernières, c'est une revue à comité de lecture. Chaque article proposé par un auteur est ainsi soumis à la relecture de deux rapporteurs qui m’envoient leur conclusion.

Jean-Paul Truc aux Journées de l'Association des professeurs de mathématiques de l'enseignement public à Grenoble en 2011

A ses débuts, le magazine était géré de manière indépendante puis il a été vendu au groupe EDP Sciences qui, souhaitant se rediriger vers le domaine de la santé, l’a revendu à René-Louis Martin il y a quelques années. Actuellement, Quadrature est tirée à 1200 exemplaires et vendue 8,50 € dans quelques librairies parisiennes et à la librairie Le square à Grenoble ainsi que sur abonnement. Vous pouvez également la trouver dans les Bibliothèques universitaires de Grenoble.

De quoi parle ce magazine ?

Nous avons plusieurs rubriques régulières, dont « Textes en question » par Norbert Verdier et Christian Gérini qui évoquent l’histoire et la recherche sur les textes anciens, par exemple récemment les cahiers des élèves du mathématicien et physicien Ampère, ou d'ancien journaux mathématiques comme les Annales de Gergonne ; « Le coin des problèmes » par Pierre Bornsztein, un des entraîneurs de l’équipe de France des Olympiades de mathématiques qui publie des problèmes pour nos lecteurs ; ou encore « Envers et contre-exemples » par Bertrand Hauchecorne qui choisit un thème et le survole en évoquant ses aspects historiques et techniques. Bertrand arrive toujours à dénicher des exemples et contre-exemples pertinents et a même écrit un excellent livre à ce sujet (2).

Nous présentons également l’actualité des prix scientifiques, la recherche à l’étranger, faisons des retours sur les conférences ou événements mathématiques particuliers comme par exemple un hommage à Kenneth Appel, récemment décédé qui est à l’origine du théorème des quatre couleurs (3). Sans oublier les « Notes de lecture » sur les livres qui sortent et même parfois sur des romans comme La Formule secrète de Fabio Toscano.

Qui sont les rédacteurs de Quadrature ?

Les rédacteurs viennent de milieux différents. Nous comptons des universitaires, des ingénieurs, des polytechniciens, des enseignants de lycée. Nos auteurs viennent de France, de Suisse, de Belgique, du Maroc et du Québec notamment. Nous souhaitons nous ouvrir encore plus largement sur la francophonie. En effet, les revues spécialisées en mathématiques publiées en langue française se font de plus en plus rares. Le American Mathematical Monthly de la MAA (Mathematical Association of America), par exemple, est seulement publié en anglais.

Les jeunes ont-ils une place parmi vos auteurs ?

Dans le numéro 90, qui sort le 1er octobre (voir couverture ci-dessous), nous avons travaillé avec le Lycée Climatique d’Altitude de Briançon dont une équipe, dirigée par Hubert Proal, a participé au concours Math en Jean [ndlr : sur ce concours, lire aussi l’article de Grégory] avec un intéressant projet de géométrie. Cela nous a paru intéressant de donner leur chance à ces jeunes pour qu’ils en parlent dans Quadrature, via un article d’une dizaine de pages.

Quid de la recherche grenobloise ?

Grâce à Gérard Besson, directeur de l’Institut Fourier et ami de « Maths sup », nous avons établi une interaction avec l'Université de Grenoble. Quadrature a notamment couvert les conférences grand public organisées par l’Université Joseph Fourier (UJF) sous forme de reportages et d’interview du conférencier. Cette coopération persiste avec le projet d’évoquer les Journées arithmétiques de Grenoble. Nous comptons également parmi nos auteurs un grenoblois, David Monniaux, directeur de recherche au CNRS travaillant à Verimag. Bien sûr nous sommes ouverts à des coopérations avec des chercheurs et enseignants de l’UJF, d’écoles d’ingénieurs, de l'INRIA, ou des lycées. Le numéro 91, qui sortira début janvier devrait être plus axé sur les mathématiques appliquées. Nous avons également dans ce domaine des contacts avec AMIES [ndlr : Agence pour les mathématiques en interaction avec l'entreprise et la société], grâce notamment à Georges Henri Cottet.

>> Notes :

  1. Dont le Précis de mathématiques et de statistiques pour les licences scientifiques, aux éditions Ellipses, paru en 2012
  2. Les contre-exemples en mathématiques aux éditions Ellipses, paru en 2007
  3. Ce théorème indique qu’il suffit de quatre couleurs sur une carte de géographie pour que deux pays frontaliers ne soient pas colorés de la même couleur

>> Illustrations : Elizabeth Ancell (Flickr, licence cc), Jean-Paul Truc, Dan (Flickr, licence cc), Quadrature