Retour sur la méthode du forum pour le bien vivre : la rencontre entre les mondes

Publié par Vincent Rauzier, le 11 octobre 2018   460

Xl hero

Les échanges et débats, ouverts, foisonnants et multi-thématiques, tenus durant le Forum international pour le bien-vivre ont permis de faire des « pas de côté », indispensables à la rencontre entre le public et les intervenant·e·s. Au-delà des différences géographiques, institutionnelles, politiques ou disciplinaires, des lignes communes ont émergé. Ces convergences sont le signe d’une prise de conscience mondiale qui mûrit et s’élargit. Citoyen·ne·s, expert·e·s, décideur·euse·s et artistes ont pu expérimenter la complémentarité des savoirs et des expériences, confronter les points de vue, et vivre en direct des moments d’intelligence collective. 

En chiffres :

L’attention particulière portée à la diversité de formes de débats et d'échanges, d'angles d'accroche et de modes d'expression a été la clé de la rencontre entre des mondes qui se croisent peu.

  • 3 jours de forum, 130 propositions de contributions reçues, 250 intervenant·e·s, animateurs et animatrices, 1 000 participant·e·s
  • 25 pays représentés,
  • 1 colloque scientifique,
  • 75 rendez-vous : 5 plénières, 9 tables rondes scientifiques, 52 ateliers, 3 temps de croisement, et 6 manifestations culturelles (des concerts, des spectacles...)
  • Mais aussi... des zones de libres échanges,  un mur d'expression, 2 débats tirés du chapeau…! 

Tout en humour, des temps de partage informels ont ponctué le forum : le “Ministre du bonheur, de la contemplation et de l’exploration des petits mondes”* avec ses moments de poétisation, les dessins humoristiques de Cled’12, des spectacles, de la danse... Autant d'invitations à plonger dans nos émotions et expérimenter pleinement le Bien Vivre.
*personnage fictif du Collectif d'artistes « Un euro ne fait pas le printemps »


Texte extrait du document bilan du Forum international pour le bien vivre.
Journaliste : Julie Fontana & Comité de pilotage du Forum.
Toutes les photographies d'illustration : haut © Jean-Sébastien FAURE ; bas © Auriane POILLET, Ville de Grenoble