Sacha le Chatbot pour la Maison de l'Égalité Femmes-Hommes de Grenoble !

Publié par Diane-Marie Boer, le 2 décembre 2021   440

Au mois de septembre, nous avons été contactés par Lucie Carenza, chargée de mission pour la Maison pour l’Égalité Femmes-Hommes, qui se trouve être une structure agissant sur 49 communes de la métropole grenobloise. Cette structure a été créée en 2005 dans le cadre d’un projet européen en faveur du développement de quartiers défavorisés. Son but est de favoriser le montage de projets en faveur de l’égalité Femmes-Hommes sur ce même territoire. 

En venant nous consulter, elle a énoncé la raison de sa démarche : réussir à communiquer sur les réseaux sociaux pour cet organisme à l’effectif limité, et arriver à toucher et séduire un public plus jeune. Il a d’abord été difficile de définir une cible ni trop petite ni trop large, mais nous sommes finalement arrivés à un compromis. Cette problématique a donc pour objectif de viser des jeunes âgés de 15 à 25 ans d’horizons divers, qui ne sont pas militants mais dont une meilleure communication sur la Maison de l’Égalité leur permettrait d’être mieux informés des questions de genre.

Ainsi, nous avons formé, sous la supervision de Laura Schenkler, un Medialab, s’inspirant du MIT, un laboratoire de recherche autour du design et du multimédia. Il s’agit d’un lieu physique et collectif qui peut être permanent ou éphémère, rattaché ou non à un lieu tiers. 

Nous nous sommes concentrés pendant trois mois sur la demande énoncée par notre commanditaire afin de pouvoir proposer une réponse à sa problématique. Après une phase d’idéation collective inspirante, où chacun a pu apporter ses idées pour résoudre le problème présenté par la Maison de l’Égalité, notre groupe s’est formé autour de l’idée de proposer un chatbot

Nous avons donc opté pour cette solution et avons commencé à travailler dessus. Premièrement, il s’agissait pour nous de trouver une identité graphique pour notre projet. Le choix d’un personnage ayant l’apparence d’un chat s’est tout de suite imposé à nous, étant donné que dans le mot “chatbot”, le mot “chat” est prédominant, du moins en français. Nous avons donc élaboré un graphisme représentant ce chat en utilisant les couleurs de la charte graphique de la Maison de l’Égalité, à savoir les couleurs bleu, rose, violet et jaune. Ensuite, nous avons décidé de donner un nom à ce personnage pour que les interactions avec lui soient plus agréables, “user friendly”. Nous nous sommes donc mis d’accord sur le prénom Sacha, prénom mixte permettant d’englober aussi bien un public féminin que masculin. De même, ce prénom se rapproche du mot “chat” et “chatbot”, ce qui nous a paru tout à fait pertinent à la vue de notre proposition.

Nous vous présentons Sacha, notre chatbot aux couleurs de la Maison de l’Égalité Femmes-Hommes !

Ainsi, l’objectif de Sacha est d’offrir un portail de communication informationnelle sur les missions de la Maison de l’Égalité, mais également de pouvoir répondre à des questions concernant des situations dans lesquelles certaines femmes, ou hommes, peuvent se retrouver. Il est donc question d’un outil présentant la structure de la Maison de l’Égalité, mais également d’un outil octroyant de l’aide à des personnes à la recherche de réponses utiles à leur quotidien. 

Après maintes discussions pour savoir sur quelles plateformes nous voulions voir apparaître Sacha, notre choix s’est arrêté sur le site de la Maison de l’Égalité, ainsi que sur les réseaux sociaux, tels que Facebook — plus exactement Messenger. 

Notre premier choix s’est donc porté sur le site de la structure ainsi que sur la possibilité de pouvoir exporter le chatbot sur des interfaces tactiles à des points stratégiques de la ville, à l’instar d’arrêts de tram, de gares, d’écoles, dans la rue, dans les mairies, dans les bibliothèques, etc. Pour nous, il est ici davantage question de développer un outil servant à informer et faire connaître la Maison de l’Égalité en proposant une interface intrigante que les utilisateurs pourront tester en attendant leur tramway ou leur train par exemple. De plus, il leur sera également possible de poser des questions à Sacha s’ils ont des interrogations concernant une situation particulière à laquelle ils sont confrontés dans leur vie personnelle. Nous avons conscience que l’objectif premier de ce projet est de faire connaître la Maison de l’Égalité ainsi que ses actions en ce qui concerne l’accompagnement de projets portés en faveur de l’égalité Femmes-Hommes, mais nous avons pensé que proposer ce second type de services permettrait de toucher différemment ce public, tout en leur offrant une information utile et attrayante.

Ensuite, concernant les réseaux sociaux, ils permettront une approche plus directe et confidentielle avec nos futures cibles. En effet, les interfaces tactiles dans la ville seront une sorte d’introduction au chatbot présent sur les réseaux sociaux de la structure, qui pourra offrir tous les éléments utiles à la bonne compréhension de la Maison de l’Égalité tout comme d’autres informations utiles et intéressantes. Cependant, Messenger correspond à une cible relativement hétérogène et la volonté de toucher une cible plutôt jeune peut se voir contrariée. C’est dans cette optique que nous avons également préparé des exemples de publications à publier sur le compte Instagram de la Maison de l’Égalité  pour faire la promotion de ce chatbot disponible sur Facebook (Messenger). 

Nous avons réalisé des prototypes de notre chatbot en les illustrant par différentes questions qui pourront y être enregistrées ainsi qu’un prototype de ce que pourra être le compte instagram de la structure, et plus exactement les publications faisant la promotion de Sacha. 

Au milieu de notre projet, nous avons recontacté Lucie Carenza afin de lui exposer notre idée et les avancées de notre projet. Pour ce faire, nous avons réalisé une vidéo de présentation que nous lui avons ensuite envoyée par mail. Nous en avons aussi profité pour lui poser les trois questions suivantes qui nous étaient utiles pour la poursuite de ce projet : 

  • Q1. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres idées concernant des catégories qui seraient pertinentes dans le cadre du chatbot ?

  • Q2. Pensez-vous pouvoir être en contact avec un développeur pour mettre en place le chatbot ?

  • Q3. Est-ce que vous avez une idée de supports physiques sur lesquels nous pourrions diffuser ce chatbot (écrans, bornes tactiles, etc.) ? 


Nous avons donc ensuite reçu ses réponses qui nous ont permis de mieux visualiser ses attentes concernant notre projet de chatbot. Malheureusement, la Maison de l’Égalité n’est pas en relation avec des développeurs donc il était question d’en contacter pour avoir une idée du budget moyen pour un chatbot. Enfin, nous avons également reçu les idées de Lucie Carenza sur quelques supports physiques exploitables dans le cadre de ce projet. 

Concernant le budget, nous avons contacté les étudiants de Ensimag à qui nous avons exposé notre projet. Ils nous ont demandé davantage d’informations sur les thèmes et questions abordées sur le chatbot pour pouvoir nous envoyer deux devis clairs et rapides, l’un pour un chatbot présent sur Facebook, l’autre pour un chatbot sur le site. La base de données pourra être réutilisée si le choix de la Maison de l’Égalité se porte sur les deux plateformes, ainsi le prix ne sera pas la somme des deux devis. Nous avons donc envoyé les deux devis à Lucie Carenza afin qu’elle puisse avoir une idée du budget nécessaire à la réalisation de notre projet. 

Concernant la soutenance, nous avons exposé à Lucie Carenza notre idée dans les détails, en présentant différents prototypes, que ce soit les publications Instagram, la possibilité de trouver une borne tactile à un arrêt de tram ou encore des exemples de conversations avec Sacha. Notre projet semble avoir attiré l’attention de Lucie Carenza mais elle n’était pas en mesure de bien visualiser le budget sachant que les devis n’avaient pas encore été reçus. Ils l'ont d'ailleurs été depuis et ont été envoyés pour clore les incertitudes autour de ce projet. 

La question sur la pertinence de mettre à disposition des bornes tactiles pour présenter la Maison de l’Égalité a été soulevée. Nous avons répondu que selon nous, l’objectif était d’offrir un outil à la fois intrigant et divertissant à des citoyens de la métropole grenobloise qui, par ce biais, pourront entendre parler de la Maison de l’Égalité et décider d’en savoir plus chacun de leur côté s'ils le souhaitent.

Pour conclure, cette expérience a réellement été enrichissante et nous a permis de mieux comprendre les problématiques auxquelles peut faire face ce type de structure, notamment en ce qui concerne la communication de ses missions auprès d’un public jeune. Nous avons été intéressés de voir le processus de mise en place d’un chatbot et de l’envisager sous différents formats, de même que de connaître le budget d’un tel projet grâce aux étudiants de l'Ensimag envers qui nous sommes très reconnaissants. Maintenant, nous espérons que ce projet verra le jour !