Voyage au centre de la Terre - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 18 octobre 2021   190

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du 14 octobre 2021, par Audrey Korczynska, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Audrey Korczynska, chargée de projets à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Audrey !

Bonjour Nicolas !

Alors je peux lire qu’aujourd’hui vous êtes venue nous parler de noyaux… Vue la saison, j’imagine qu’il s’agit de noyaux de prunes ?

Heu pas tout à fait Nicolas, je veux parler d’un noyau un tout petit peu plus gros, le noyau de la Terre !

Ah c’est pas le même type de noyau !

Pas du tout ! Il est un peu plus métallique… Le noyau de la Terre est constitué de fer mais ce que je ne savais pas ou plus, c’est qu’il possède une partie solide au milieu avec une couche de fer liquide autour !

Hé bien je ne savais pas non plus ! Et d’ailleurs, comment peut-on savoir que ce noyau est constitué d’une couche solide et liquide ? On a pas de moyen d’aller voir, si ?

Non, on ne peut pas aller voir, c’est impossible ! Le noyau se situe à partir de 2900 kilomètres de profondeur pour la partie liquide et 5100 kilomètres pour la partie solide, la température atteint alors 6000°C. Jusqu’à présent, le plus profond forage réalisé sur Terre allait à 12,2kilomètre donc on en est très loin ! Pour connaitre la nature de la matière du centre de la Terre, les scientifiques réalisent des expériences : celle dont je vais parler s’appelle la cellule à enclumes de diamant !

C’est un joli nom pour une expérience ! Ca fonctionne vraiment avec des diamants ?

Oui vraiment ! Il s’agit de deux minuscules diamants qui enserrent un matériel, dans ce cas du fer, pour le compresser. En serrant le dispositif, on peut atteindre de très hautes pressions comme celles qui règnent à la limite entre le manteau terrestre et le noyau. L’échantillon est chauffé et fondu pour expérimenter différentes conditions de pression et températures. On détermine ensuite une sorte de carte d’identité de l’état du fer obtenu grâce à un synchrotron utilisant des rayons X.

Alors quelles sont les conclusions de toute cette aventure ?

He bien, on découvre que le noyau externe de la Terre est bien liquide mais qu’il n’est pas composé de fer à 100%. Il serait aussi composé d’autres éléments plus légers que les scientifiques ont encore du mal à identifier. Ces résultats concordent en tout cas avec les études classiques de la composition terrestre estimés par la propagation des ondes sismiques.

Merci beaucoup Audrey pour ce voyage au centre de la Terre ! Et je précise que cette recherche a été réalisée en partie par un chercheur de l’Institut des Sciences de la Terre à l’Université Grenoble Alpes et vulgarisée dans un article d’Anaïs Kobsch, étudiante au Master CCST de Grenoble

Oui ! Et j’en profite aussi pour vous dire que justement l’Institut des Sciences de la Terre présente jusqu’au 25 octobre une exposition à la médiathèque de Crolles qui s’appelle “A la découverte de l’intérieur de la Terre” pour tous ceux qui veulent en savoir plus !

Le rendez-vous est pris, à Crolles ou sur Echosciences-grenoble.fr pour en savoir plus sur l’intérieur de la Terre ! Merci Audrey, à bientôt !

Merci Nicolas ! Bonne journée à tous !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)