Full atoutcerveau

Communauté

Atout Cerveau

Parce que le Cerveau le vaut bien

Publié par Laurent Vercueil, le 7 février 2016   2.1k

Xl 2499917963 9da7ac7a57 b

A Albertville, le 22 Mars 2016 à 20h30, un spectacle inspiré de l'ouvrage de Lionel Naccache, mis en scène et musique de Joaquim Latarjet : "Songs for My Brain".

_____________________________________________________________________________________


Certains mots sont dotés d'un pouvoir étrange. Ils produisent des effets tangibles, ils ont un impact sur la réalité, ils sont performatifs. Il émane d'eux un parfum qui diffuse lentement, des ondes qui se propagent en cercles concentriques et croissants, des particules qui explosent à retardement. Le mot Cerveau est l'un d'eux. Et voici pourquoi.

L'autre soir, avec Antoine Depaulis, nous nous sommes rendus à Albertville pour une conférence destinée à préparer le public au spectacle "Songs for My Brain", par la compagnie Oh! oui..., prévu le 22 mars prochain. La préparation de ce duo animé nous avait demandé quelques discussions et échanges de courriels, portant sur la distribution de nos rôles respectifs, le texte de présentation accompagnant l'annonce de la réunion et sur le titre même que nous allions donner à cette conférence.

Le souci était de trouver la formulation qui satisfasse notre souhait de rester fidèle à ce que nous voulions dire et montrer, mais aussi qui puisse attirer un éventuel public que nos seuls noms n'auraient pas conduits à quitter les intérieurs confortables par les longues soirées d'hivers... Attractif et sérieux, donc, devait être le titre. Il allait être question de neurones, mais aussi de glie et de microvaisseaux, de synchronisations et décharges, de réseaux et d'assemblées, d'hémisphère et d'asymétrie cérébrale, de corps calleux et d'hippocampe, de cortex et de couches corticales, de colonnes et de canaux ioniques, de potentiels de membrane, de synapses et de dendrites, d'axone et d'apraxie, d'inhibition et de neurotransmission, de crise épileptique et de V3, de lobe frontal et de stroop... Bref, il était prévu de gambader en devisant de ci et de là, cheminant le long de nos propres connexions cérébrales, et de celles du public... s'il s'en trouve...

Le Cerveau dessiné par Nans, 6 ans

Chaleureusement accueillis par l'équipe du Dôme d'Albertville, ce soir du 26 janvier, nous procédions aux derniers réglages de son, tout en mesurant avec inquiétude l'abondance des sièges rassemblées sur la scène, lorsque les premiers spectateurs se présentèrent. En quelques minutes, le public afflua, les places se remplirent, et une audience mélangée, où se cotoyaient têtes chenues et bouilles juvéniles, pareillement appliqués et bienveillantes, se constitua avec célérité. Au final, plus une place de libre. Magie du titre* : Qu'il eut suffit de mentionner le "Cerveau" avait permis de mobiliser les troupes. Sésame du succès : prononcez "Cerveau" et les portes s'ouvriront. Le goût est aujourd'hui très partagé pour tout ce qui touche cet organe, preuve en est la vogue éditoriale des ouvrages traitant du sujet. Le Cerveau n'est pas seulement ce qui nous permet de percevoir, de cogiter et d'agir sur le monde. C'est aussi l'objet de toutes les curiosités. Le cerveau n'a pas fini d'intéresser nos cerveaux. Parce qu'il le vaut bien, le Cerveau...

>> Illustrations : Amara U, Flickr, licence cc, Le cerveau et ses engrenages, dessiné par Nans, 6 ans


* Le titre : MOI, MON CERVEAU, MES NEURONES : LA CONSCIENCE A TOUS LES ÉTAGES ?