Intelligence Artificielle : promesses et périls !

Publié par Maryse Fournier, le 24 mars 2018   1.2k

Xl ia aujvs dem


Ce café s'est déroulé au café des Arts le mardi 20 mars.

L’intelligence artificielle représente  « l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine »  selon la définition du Larousse.

Dans le domaine de la santé, la médecine se numérise et le corps humain devient un système de données. L’intelligence artificielle analysera les résultats des examens, proposera des diagnostics, et des traitements et va profondément transformer la place du médecin.

Ce grand bouleversement annoncé stimule notre imaginaire favorisant rêves et angoisses d’autant qu’il n’existe pas de modèles et que la juridiction est inadaptée.

 Arriveront-elle à reproduire l’esprit humain et ses complexités considérables ?

Que pourrait-il émerger de la complexification des algorithmes et de l’intelligence des machines et quel usage sera fait de l’intelligence artificielle ?  

Quelle autonomie doit-on laisser à l’intelligence artificielle dans l’appréciation des données ? A qui appartient la responsabilité en cas de défaillance du système ?

L’intelligence artificielle d’aujourd’hui sert à assister l’humain, l’aide à penser mieux mais n’est pas  encore capable de penser comme lui. 

Plus encore certaines machines sont auto-apprenantes et l’homme pourrait en perdre le contrôle.

Cette grande avancée stimule notre imaginaire et favorise rêves et angoisses par son côté Big Brother. Il nous désoriente et nous inquiète car aujourd’hui il n’existe pas de modèles et que la juridiction est inadaptée.

Aujourd’hui, nous sommes encore loin du robot qui pourrait supplanter l’homme, mais  demain?

 Cela soulève de nombreuses questions :

 Quelle place et liberté restera t-il à l’être humain entouré d’intelligence artificielle ?

Que devons nous craindre ? L’intelligence  Artificielle ou ce que certains hommes voudront en faire? Comment éviter que l’homme n’en perde le contrôle ?

C’est à  toutes ces questions et de nombreuses autres  que nos intervenants ont essayé de répondre.

Les intervenants étaient:

·       Carole Adam, Maître de Conférence et spécialiste de la modélisation du comportement humain

·       Denis Perrin, Professeur de Philosophie de l'esprit et Philosophie du langage et  directeur du laboratoire PPL (Philosophie, Pratiques et Langages)

·       Jean Luc Bosson, Professeur de Médecine, Biostatistiques et Informatique Médicale

Modératrices:

  • Sofia Kowalski (Espace de Réflexion Ethique du CHU)
  • Maryse Fournier (CSCAG)



Vous pouvez retrouver le podcast: cliquer sur le lien

Ce débat était organisée dans le cadre  des Etats Généraux de la Bioéthique* en vue de la révision de la loi de Bioéthique qui doit se dérouler à l’automne 2018. L’organisation de ces Etats Généraux a été confiée au Comité Consultatif National d’Ethique qui souhaite éviter un débat d’experts et de spécialistes et désire  recueillir des  « avis citoyens » avant de les transmettre à l’Assemblée Nationale. Vous pouvez encore  donner votre avis jusqu'à fin avril 2018: 

*:mailto:https://etatsgenerauxdelabioethique.fr