Full tetiere blog solidaires

Communauté

Fab Labs Solidaires

A la rencontre des professionnels sous forme d'une vidéo réalisée par les élèves du lycée la saulaie de Saint Marcellin

Publié par Dominique Regnier, le 3 juin 2018   920

Xl p1000512

Nous sommes 5 élèves en classe de Tr@jectoire+ MLDS (Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire), nous avions,dans un premier temps, comme projet collectif de réaliser une vidéo présentant différents métiers afin de pouvoir envisager notre avenir professionnel.

Avec la participation de M.Brombeck, muni de sa caméra et de son micro, nous avons interviewé plusieurs corps de métiers durant l’automne 2017 comme : les pompiers de la caserne de Saint Marcellin, le planning familial de la ville, les chambre d’hôtes  à proximité du lycée La Saulaie et le magasin reflex informatiques se situant au cœur de la ville. 

Ensuite nous avons  mutualisé les vidéos de chaque interview au lycée de la saulaie, nous avons choisi chacun un métier puis nous les avons  illustrés. Ainsi Kevin a choisi la maintenance informatique, Pedro s’est intéressé aux pompiers, Yann a pris le planning familial et Jean a sélectionné la chambre d’hôtes avec Nacer.  Ces choix ont été orientés par les différents secteurs des métiers exercés car ceux-ci nous intéressaient. Nous avons donc choisi et dessiné des objets représentatifs de ces métiers avec l’aide de Mme GENRE, professeure d’arts appliqués.

De plus le projet vidéo a été commencé en classe grâce à M. Brombeck. Nous avons créé nous-même les questions pour nos interviews, puis nous avons filmé.Enfin plusieurs extraits ont été sélectionnés, coupés, mis en musique et retravaillés. Cette vidéo fait X min et est  commune à l’ensemble de la classe. Pour nous aider dans notre projet nous avons pris contact avec le FabLab de Grenoble et avons convenu d’un rendez-vous le lundi  12 mars 2018.


Ainsi on nous a fait visiter la structure et une présentation des machines nous a été faite  avec leurs applications. Certains d’entre nous avaient des a priori à propos des imprimantes 3D notamment parce que nous pensions pouvoir imprimer n’importe quoi (par exemple nos visages, des personnages  …)  Or nous nous ne pouvions pas laisser libre cours à notre imagination, en effet il nous manquait les plans des objets, le plastique nécessaire est très couteux et enfin par mesure de sécurité nous ne pouvions utiliser les imprimantes 3D.


Ainsi un formateur nommé Tristan, nous a expliqué le fonctionnement de chaque machine et son usage. Tout d’abord, nous avons été formés sur plusieurs logiciels en particulier « Adobe Illustrator » pour réaliser les schémas et dessins pour notre réalisation d’objets. Pour nous proposer un exemple, la personne en charge du FabLab réalisa une carte en liège à l’aide de la découpeuse laser. Ces cartes étaient nominatives et nous pourrons les garder à l’issue du projet.



Après 2 journées de travail créatif au sein du FabLab, nous avons concrétisé nos projets initiaux qui sont devenus une réalité palpable et tangible !


Nous souhaiterions remercier  ceux qui ont permis que ce projet prenne vie : M. REGNIER, M. BROMBECK, Mme GENRE, les différents corps de métiers interviewés ainsi que le personnel du FabLab pour leur accueil et ces 2 jours passés en immersion.


Brainstorming autour du projet






Yann :

« Je n’avais pas d’idée précise à l’origine. Néanmoins j’ai choisi de créer trois personnages pour illustrer mon choix initial de métier, dont un adulte et deux adolescents. Pour montrer que ces personnages sont mobiles, j’ai créé une boîte permettant leurs déplacements et symbolisant la structure du planning familial. Je n’avais jamais utilisé d’imprimante 3D auparavant mais j’avais déjà entendu parler de ces machines. Je suis satisfait de mon travail là-bas et je le referais avec plaisir ! »

Pedro :

« Je n’avais pas d’idée avant d’aller au FabLab, mais je savais quel genre de machines ils avaient ; pour les pompiers j’ai choisi le camion de pompier, le combattant du feu ainsi qu’une flamme; je connaissais déjà  les imprimantes 3D et leur fonctionnement. Je suis satisfait de ma production et j’aimerai recommencer cette expérience ! »



-Nacer-eddine 

« Avant d’aller au FabLab, je croyais que je pouvais utiliser l’imprimante 3D comme je le souhaitais, mais le personnel sur place nous a appris à  utiliser l’imprimante 3D, la découpeuse vinyle et la découpeuse laser également. J’ai déjà utilisé l'imprimante 3D en Italie, dans un laboratoire informatique (c’est dur d’utilisation !)Comme objet de travail, j'ai choisi un lit avec une clé et le toit au-dessus afin que vous compreniez quel est le travail, d’ailleurs je vous laisse deviner. Je suis très satisfait du travail accompli au FabLab ,parce que je me suis investi et je l'aime vraiment. »

Jean :

« Avant d’arriver au FabLab j’avais pensé fabriquer un lit car c’est ce qui me parait le plus essentiel au métier de chambre d’hôtes. En relation avec ce métier on a choisi de mettre un lit, une clef, un toit et un personnage. J’avais déjà manipulé une imprimante 3D en 3ème pour fabriquer une enceinte. J’ai rencontré quelques difficultés lors de la réalisation de ce travail notamment avec  l’ordinateur pour programmer les objets ; il y avait trop de choses à retenir en pas beaucoup de temps, le timing me paraissait un peu serré.N’ayant pu être présent qu’une journée sur les deux,  je n’ai pas pu voir ma production finale mais je sais que Nacer a pris le relai !Ce projet m’a plu et je reviendrai avec plaisir au Fab Lab. »

Kevin :



« Mon idée initiale pour représenter la maintenance informatique était un moniteur d’ordinateur cassé, mais après réflexion mon choix s’est porté  sur un clavier, une tour, un écran ainsi qu’un  personnage. Je n’avais jamais utilisé d’imprimantes 3D avant nos séances au FAB LAB mais je connaissais le principe. J’ai rencontré certaines  difficultés lors de la manipulation de la découpeuse vinyle notamment pour coller l’autocollant sur le camion de pompier  (projet de Pedro). Ce projet m’a beaucoup plu et je recommencerai l’expérience volontiers ! ».

Article rédigé par la classe MLDS, sous l'égide de M. EL HALFA-MENAND