Festival Pint of Science : La science se fait mousser à Grenoble du 15 au 17 Mai !

Publié par Sandy Aupetit, le 21 avril 2017   1.5k

Xl xl banniere

Jeudi 20 Avril, j'ai retrouvé le Magazine des Sciences de RCF Isère pour parler du festival Pint of Science ! Je vous propose de découvrir l'historique de l'événement, son évolution et surtout, ce qu'on vous prépare à Grenoble ! Retrouvez toutes les infos pratiques à la fin de l'émission, ou au bas de cet article ! :-)



Bonjour Sandy, pouvez-vous tout d’abord nous expliquer ce que signifie « Pint of Science » et en quoi consiste ce festival ?

Bonjour, oui bien-sur, je vais vous expliquer tout ça ! Alors « Pint of Science » ça signifie littéralement « Pinte de Science ». C’est un festival qui se déroule chaque année au mois de Mai lors de 3 soirées, dont le but principal est de démystifier la recherche scientifique et à la faire découvrir au grand public dans un cadre détendu, et ce cadre vous l’aurez peut-être deviné, c’est autour d’une bière dans un bar ! Cette année le festival aura lieu les 15, 16 et 17 Mai.


Voilà un concept séduisant pour les amoureux de science et de bière ! Comment est né ce festival, et peut être où ? Même si la connotation anglophone de « Pint of science » nous met la puce à l’oreille !

Effectivement vous avez déjà une petite idée de la réponse ! Tout a commencé il y a maintenant 5 ans, (donc en 2012) avec Michael Motskin et Praveen Paul, deux chercheurs en neurosciences à Londres qui travaillaient respectivement sur la maladie de Parkinson et les maladies des neurones moteurs.

Ils essayaient de comprendre les mécanismes sous jacents de ces maladies, et en prenant un peu de recul ils ont eu le sentiment qu’il y avait en quelque sorte un fossé qui s’était creusé entre leurs recherches, et finalement ce qui les motivaient quotidiennement pour faire avancer ces travaux. Il était devenu important pour eux de pouvoir partager ce qu’ils faisaient, en particulier avec les personnes atteintes de ces maladies et leurs familles.

En septembre 2012 ils ont donc décidé d’accueillir des gens souffrant de la maladie Parkinson, d’Alzheimer, de maladies des neurones moteurs ou encore de sclérose, dans leur laboratoire, dans le cadre d’un programme s’appelant « Rencontre un scientifique ». Le but de cette rencontre était donc de faire découvrir à ces personnes les recherches en cours, et aussi de leur montrer comment elles étaient menées !

Finalement ils se sont dit que si des gens venaient dans les laboratoires rencontrer des scientifiques, et bien pourquoi on ne pourrait pas dans l’autre sens, amener des scientifiques à rencontrer directement les gens ? Et c’est comme ça que Pint of Science est né !


Donc si j’ai bien suivi, la première édition du festival a eu lieu en 2013 en Angleterre c’est ça ?

Oui tout à fait ! Avec l’aide de beaucoup de volontaires, Michael Motskin et Praveen Paul ont organisé le tout premier Pint of Science en mai 2013. Ils y avaient accueilli certains des plus grands noms de leur domaine, qui étaient donc venus expliquer leurs travaux dans 15 pubs de 3 villes du Royaume Uni. L’évènement avait rassemblé près d’une centaine d’intervenants scientifiques, et plus de 3000 personnes avaient assisté au festival. Donc ça a eu un succès fou dès le début !


Mais alors comment le festival est-il arrivé jusqu’en France ?

Et bien c’est grâce à Elodie Chabrol, elle aussi chercheuse en neurosciences à Londres. Elle faisait partie de l'équipe qui a lancé Pint of Science en Angleterre et elle a eu envie d’amener le concept jusqu’en France. En 2014, alors que le festival prenait de l’ampleur en Angleterre, il s’est également implanté dans 3 villes françaises, à savoir Paris, Bordeaux et Lyon, pour la première édition française. Mais ce n’est pas tout, car en parallèle la Suisse, l’Irlande, les Etats Unis et l’Australie ont également rejoint l’aventure !


Vous disiez tout a l’heure que beaucoup de volontaires ont participé à la mise en place du festival en Angleterre, donc finalement ce sont des bénévoles des 4 coins du monde qui s’occupent d’organiser cet événement ?

Exactement ! Le festival est entièrement organisé par une équipe de bénévoles. L’an dernier on en comptait près de 280 dans toute la France ! A Grenoble on est une dizaine d’organisateurs, principalement des doctorants mais il y a aussi une maitre de conférence ou encore un développeur web. Donc le festival est vraiment organisé par des personnes passionnées, qui s’investissent au maximum pour proposer au public des soirées au top !

D’ailleurs j’en profite pour passer une petite annonce, si vous êtes intéressés pour participer à l’organisation de la prochaine édition du festival, n’hésitez pas à nous contacter via le site du festival, on sera absolument ravis de vous accueillir dans l’équipe !


Alors depuis son arrivée en France en 2014, comment a évolué le festival ?

Et bien chaque année la liste des villes qui accueillent le festival s’agrandit et le nombre de participants aussi ! Pour vous donner une idée de l’évolution, en 2014 le festival était implanté dans 3 villes et avait accueilli 960 participants. Parmi ces participants il y avait environ 6% de personnes dites « non-scientifiques », donc des gens qui n’étudient pas et ne travaillent pas dans le domaine des sciences.

L’année dernière en 2016, ce sont 34 villes qui étaient de la partie pour 5500 participants, avec cette-fois ci près de 46% de non-scientifiques. Et on espère faire encore mieux cette année !


Justement vous parlez de personnes « non-scientifiques », à quel public est destiné ce festival ? Doit-on avoir des connaissances en sciences pour y participer ?

Alors non aucun pré-requis n’est nécessaire ! Le but est vraiment de rendre accessible la recherche scientifique au plus grand nombre, et en particulier de la faire découvrir aux gens qui ne sont pas familiers avec. Donc vous pouvez venir sans crainte !


Vous êtes vraiment sure ? Parfois ce n’est pas toujours facile de suivre en conférence, même si elles sont destinées au grand public !

En fait vous mettez le doigt sur le coeur même du concept ! Car une soirée Pint of science ce n’est pas simplement une conférence ou une table-ronde, c’est avant tout un échange, entre des chercheurs et un public particulièrement curieux. Vous pouvez oublier les présentations longues et parsemées de termes techniques, on demande à tous nos intervenants de préparer des présentations plutôt visuelles, qui se prêtent à la discussion et aux questions.

Et c’est l’un des gros avantages d’avoir choisi les bars comme lieu de rencontre, car en plus de fournir la bière, ils donnent un cadre vraiment convivial et chaleureux, bien plus que les grands amphithéâtres dans lesquels ont souvent lieu les conférences !

Le fait d’être dans un espace plus petit permet d’être en contact direct avec le chercheur, parce qu’il se tient au plus à 2m de vous. C’est un moyen de casser la distance qui se met souvent en place dans ce genre de manifestations, où on a d’un coté l’intervenant seul sur scène, et de l’autre le public, là l’idée c’est plutôt de mettre le chercheur au milieu des gens !


Donc si on est un peu perdus, ou si on a des questions qui nous taraudent, on peut intervenir librement lors de ces soirées ?

J’ai presque envie de dire que c’est l’occasion ou jamais ! Au delà des temps de questions prévus au cours des soirées, le public est complètement libre d’intervenir tout au long de la présentation des intervenants, c’est même ce qu’on attend dans l’idéal !

Lorsque j’ai assisté au festival l’an dernier, ce qui m’avait vraiment marquée c’était le fait que les gens justement osaient poser leurs questions, très naturellement et sans filtre. Ce n’est souvent pas le cas lors de grandes conférences, car il y a beaucoup de monde donc on a un peu peur de prendre la parole, on hésite, on se demande si notre question est pertinente ou non, bref on n’est pas forcément à l’aise. Mais lors des soirées « Pint of science », pas question d’être timide, nos scientifiques seront très contents de répondre à vos interrogations et de discuter avec vous !


Super ! Et sur le plan pratique, comment va s’organiser le festival ? Durant les 3 soirées, plusieurs événements ont lieu en parallèle ?

Exactement, donc pendant 3 jours, chaque soir plusieurs événements ont lieu simultanément. Par exemple à Grenoble, 4 événements auront lieu en parallèle chaque soirée, donc dans 4 bars en centre ville que je peux citer : le Bukana et le Kfée des jeux qui se situent sur les quais de l’Isère, le restaurant l’Atypik dans le quartier Notre-Dame, et l’Eyes Café qui n’est pas très loin de la place de Victor Hugo. Au total sur l’ensemble du festival vous aurez donc le choix entre une douzaine d’événements !


Il va donc falloir des choix, mince ! Concernant les sujets scientifiques abordés, est ce qu’il y a une thématique définie chaque année, comme pour la fête de la science par exemple ?

En fait le festival s’articule chaque année autour de 6 thématiques, qui permettent de couvrir un maximum de disciplines scientifiques ! Je peux vous les énumérer : la première thématique s’appelle Des atomes aux galaxies, elle couvre les domaines de la physique, de la chimie, et des mathématiques. La deuxième thématique s’intitule Notre corps et englobe tout ce qui est en lien avec les sciences du vivant, donc la biologie, la médecine, la santé. On a ensuite Les merveilles de l’esprit qui couvre tout ce qui attrait aux neurosciences, à la psychologie ou à la psychiatrie. On a également la thématique Planète Terre pour les sciences de la terre, la géologie, mais également tout ce qui concerne l’évolution de la planète, et aussi la zoologie. La thématique Star Tech englobe quant à elle tout ce qui concerne les technologies, et l’informatique ! Et enfin la thématique Des hommes aux civilisations couvre des domaines qu’on a peut être moins l’habitude de voir dans ce genre d’événements, à savoir l’histoire, la politique ou encore le droit.


Voilà un beau panel de domaines à explorer !

Tout à fait, le but est de proposer un programme très diversifié, pour encourager les gens à aller s’intéresser à des choses qu’ils ne connaissent pas forcément ! A Grenoble pour chaque thématique, deux événements sont donc organisés.


Maintenant que vous avez attisé notre curiosité, est-ce que vous pouvez nous en dévoiler un peu plus sur le programme prévu à Grenoble ?

Oui je peux vous donner un petit aperçu des sujets qui seront abordés ! Dans le domaine des neurosciences par exemple, on nous parlera de la repousse des neurones, ou encore de la complémentarité entre neurosciences et neurologie, c’est-a-dire comment le cerveau malade apporte des informations sur le fonctionnement du cerveau sain.

Du coté de la physique, on essaiera de lever un petit peu le voile sur la notion de matière noire et on nous expliquera comment on essaie de la fabriquer au grand collisionneur de hadrons au CERN. On nous donnera également la recette de l’Univers, pour comprendre comment se sont formés tous les éléments qui constituent la matière qui nous entoure.

Ensuite plus sur un mélange entre histoire, archéologie et anthropologie, le musée archéologique de Grenoble prendra part au festival, et viendra nous expliquer les derniers progrès dans le domaine.

Et encore bien d’autres sujets seront abordés : villes intelligentes, ovaires artificiels, énergie hydroélectrique…. Il y en a absolument pour tous les goûts, vous n’avez aucune excuse pour ne pas venir boire un verre avec nous !


En effet, ce sera avec plaisir pour nous en tout cas ! Pour terminer, pouvez-vous nous rappeler les infos pratiques, en commençant par les dates du festival ?

Alors cette année le festival aura lieu les soirées du 15, 16 et 17 Mai (lundi mardi et mercredi) à partir de 19h00 jusqu’à environ 22h, vous pouvez dès a présent réserver ces soirées dans vos agendas !


Est-ce que l’on doit réserver pour assister aux différents événements ?

Oui, il faut réserver en amont pour pouvoir prendre part aux différentes soirées car le nombre de places est limité dans chaque bar, toujours dans le but de favoriser les interactions entre les chercheurs et le public ! Les billets sont actuellement en vente sur le site du festival, au prix de 2 par soirée. L’argent récolté sera utilisé pour l’organisation de la prochaine édition, en 2018 ! N’hésitez pas à aller jeter un oeil au programme et à vous inscrire dès maintenant !