Full image blog

Communauté

Le Master CCST

Air Liquide : sur la route de l'énergie renouvelable

Publié par Pierre Chaumont, le 12 mai 2013   2.5k

Xl airliquide

Dans le cadre de son cours de journalisme en Master en communication scientifique, Pierre Chaumont a assisté au cinquantième anniversaire du site d'Air Liquide à Sassenage. L'occasion de découvrir les applications de l'entreprise dans l'aéronautique et l'aérospatial.

Leader mondial des gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement, le groupe Air Liquide qui est présent dans 80 pays fêtait le 26 octobre dernier le cinquantième anniversaire de son site de Sassenage. Cet événement est l’occasion pour un certain nombre d’invités (clients, partenaires et journalistes) triés sur le volet d’avoir le privilège de visiter les installations et de se voir présenter les applications dans les domaines de l’aéronautique et de l’aérospatial.

La visite est en grande partie axée sur ce dernier domaine car le groupe tire une grande fierté de sa contribution à l’aventure spatiale en apportant ses compétences et son expertise au programme spatial européen. Si l’on désire en apprendre plus, il est toutefois impossible de s’écarter de la visite pour aller voir ce qui se passe ailleurs dans ce dédale de hangars. En effet, Air Liquide accorde une grande importance à la recherche et à l’innovation en y engageant chaque année 250 millions d’euros. Cet investissement aboutit au dépôt de près d’un brevet par jour. Tout cela est donc jalousement gardé et à la fin de la visite tout le monde est raccompagné jusqu’au chapiteau où Benoît Potier, PDG du groupe doit intervenir.

Benoît Potier, PDG du groupe Air Liquide

Une table ronde pour introduire la nouvelle orientation d’Air Liquide

Suite au discours de Benoît Potier devant les clients et investisseurs mais aussi Geneviève Fioraso, actuelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, une table ronde est organisée. Celle-ci a lieu en présence de Jean-Yves Legal, PDG d’Ariane Espace et de André Borschberg, pilote du projet Solar Impulse. C’est ici l’occasion pour le PDG d’Air Liquide de montrer la volonté de son entreprise de se tourner vers le développement durable et les énergies renouvelables. En effet, la participation du groupe au niveau technique dans le projet Solar Impulse (tour du monde d’un avion fonctionnant au photovoltaïque) était un premier pas dans cette direction. Mais aujourd’hui cette volonté se concrétise plus fortement avec le développement de piles à combustible fonctionnant à l’hydrogène liquide. Elles équiperont la prochaine génération de voitures électriques pour lesquelles l’entreprise développe aussi des stations service adaptées. C’est un virage important pour Air Liquide qui a été initié en 2008 avec la mise en place du programme Horizon Hydrogène Energie qui vise à construire une filière hydrogène-énergie durable et compétitive.

 Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche

Un soutien gouvernemental

La parole est finalement laissée à la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche qui va montrer tout son soutien à Air Liquide. Il est selon elle très important d’encourager les entreprises qui travaillent main dans la main avec les laboratoires de recherche publique, d’autant plus lorsqu’il s’agit de projets d’avenir comme le développement des énergies renouvelables. Nul doute qu’avec ses origines grenobloises, Geneviève Fioraso continuera à appuyer Air Liquide dans cette nouvelle orientation.

>> Infos : cet article a été rédigé dans le cadre du cours de journalisme de Muriel Jakobiak aux premières années de Master en communication scientifique à l'Institut de la Communiction et des Médias de l'Université Stendhal. Retrouvez "Energies Futures", le journal conçu par Pierre en PDF en bas de l'article.

>> Illustration : Air Liquide