Full image blog

Communauté

Le Master CCST

FDS 2017 - Zoom sur la matière, bienvenue dans le monde miniature !

Publié par Fabien Jhistarry, le 13 octobre 2017   1k

Xl 2017 10 13 09.10.49

L'Université Grenoble Alpes, dans son Village des sciences, accueille une fourmilière de chercheurs et d'élèves tantôt curieux tantôt intrigués, encadrés par des adultes se laissant prendre au jeu de la science. Si les robots et les tubes à essai ont pu se frayer un chemin jusqu'à l'IMAG, ce n'est pas le cas des appareils scientifiques trop coûteux ou fragiles. Mais heureusement pour pallier à cela certains labos ont ouvert leurs portes aux classes.

Nous retrouvons donc les enthousiastes CM1-CM2 de la Bajatière ce vendredi matin à l'entrée du CMTC pour partir à la découverte du monde microscopique.

En petits groupes, les élèves sont rentrés progressivement dans l'univers miniature. D'abord à l’œil nu puis à la loupe binoculaire (grossissement x10), les enfants ont cherché à comprendre les propriétés de différents objets, de la pièce de monnaie au coton en passant par la mouche. Ils se sont vite rendus compte qu'ils ne pouvaient bien voir dans le détail.

Une loupe et des indices...

Pour cela ils ont donc continué leurs observations dans des salles contenant des appareils de plus en plus sophistiqués. Si le microscope optique (G. x1000) permet de zoomer de manière plus fine, c'est son collègue, le microscope électronique à balayage MEB (G. max x100 000) qui remporte les suffrages. Avec lui, les écoliers ont pu voir des images d'éléments aussi petit qu'un grain de pollen en haute résolution avec un effet de profondeur.

Plein d'objets sont passés sous les microscopes, du cheveux...
...à la puce électronique

Au delà de permettre aux élèves de manipuler divers microscopes (dont le précieux à balayage), les diverses expérimentations ont permis de saupoudrer un certains nombres de notions scientifiques.

De l'optique au mot électron, en passant par les matériaux et l'anatomie des mouches, l'idée n'était pas temps de leur faire une leçon mais de leur montrer la variété des activités dans un laboratoire et surtout... que même à 9/10 ans ils savaient déjà beaucoup de choses en science !

La puissance du MEB, montrer le pollen de pissenlit sous une autre facette

Au final, les deux heures dans le CMTC sont passés (même pour moi!) très vite, les enseignants ayant eu du mal à sonner la fin de l'atelier.

En conclusion : continuons à faire vivre la Fête de la Science dans les laboratoires!