Full image blog

Communauté

Le Master CCST

La métallurgie, c'est sexy !

Publié par Manon Campos, le 14 octobre 2017   500

Xl img 20171014 121217

Quand on vous parle de métallurgie vous vous dites que ça va encore être un sujet ennuyeux et espérez que la conversation sera courte ? Détrompez-vous, quand c’est expliqué par les chercheurs et doctorants du SIMaP, vous vous rendrez compte que la métallurgie, c’est sexy !

Le but de leur stand pour la Fête de la Science (IMAG, campus de Saint-Martin-d’Hères) est de faire comprendre leur métier, mais aussi l’intérêt d’aller au-delà des idées reçues en métallurgie. « Pourquoi tu cherches, il n’y a plus rien à découvrir, on connaît la métallurgie depuis des années ! » voilà une phrase qu’ils entendent régulièrement. Leur but est de déconstruire ce préjugé et montrer qu’il y a toujours des choses à découvrir.

Affiche explicative sur les propriétés de l'aluminium [réalisée par Zélie Tournoud]

La matière en général et les métaux en particulier sont un arrangement d’atomes. On obtient leurs propriétés en fonction de leurs défauts, qu’il est possible de contrôler. Chaque métal a des propriétés différentes et en les mélangeant on obtient un alliage plus moins dur, résistant etc en jouant sur les proportions de ces métaux.

Idée reçue : « Il y a un nombre limité d’éléments dans le tableau périodique, une fois qu’on les a mélangés il n’y a plus rien à faire »

Un challenge de la métallurgie est de trouver le bon compromis entre les différentes propriétés. Par exemple plus c’est dur plus c’est cassant : objectif avoir un matériau peu dur et peu cassant.

Les applications sont diverses, « les métaux sont partout » précise Frédéric de Geuser chargé de recherche au CNRS, dans l’automobile, la construction etc. Le SIMaP travaille principalement sur les structures, en particulier sur les transports. Dans ce dernier domaine, le développement est fort, mais c’est également le cas pour le nucléaire, la construction et le médical où la valeur ajoutée est importante.

L’arrangement des atomes va jouer sur les propriétés comme la résistance mécanique (ductilité), la résilience (résistance à l’endommagement), la durabilité du matériau et son vieillissement. Il faut savoir qu’avec le temps, le matériau devient de plus en plus cassant. Un objectif est de pouvoir contrôler ces différents paramètres et ainsi permettre d’avoir un matériau d’une meilleure qualité en fonction de l’utilisation qui en sera faite.

De plus, le matériau évolue au fil du temps car les atomes se réarrangent. Par exemple les contraintes extérieures sont une cause importante de sa détérioration, les cuves de centrales nucléaires sont soumises à des radiations, un réacteur d’avion est soumis à une forte chaleur etc. Sans aller jusque-là, le seul fait qu’il y ait une pression réglière sur le métal implique une fatigue.

La métallurgie ? C’est l’art de mélanger les métaux pour avoir un alliage de la meilleure qualité pour des applications différentes !

Venez mettre la main à la pâte ce samedi 14 octobre et tester la résistance de différents métaux ! Ce stand sera jusqu’à ce soir au village des sciences (campus de Saint-Martin-d’Hères). Plus d’informations sur le programme de la fête de la science 2017 sur :  http://urlz.fr/5XVw