Full 5510290600 523429d3bd b

Communauté

Science F(r)ictions

Que nous restera-t-il d'humain ?

Publié par Flavien Etheve, le 2 décembre 2019   260

Xl artyom kim uydt8hnz3he unsplash

Crédit photo : Artyom Kim

Ma femme est enceinte depuis bientôt cinq mois et elle le vit très bien ! Depuis l’annonce de l’heureux événement nous n’avons pas eu à changer nos habitudes. Au contraire, nous profitons tous les deux de notre liberté avant la naissance du petit Tyrion, enchaînant boulot et soirées arrosées entre amis. Nous n’avons pas eu de problèmes avec l’employeur de ma femme lorsqu’il a appris la nouvelle car aucun jour de repos ne seront nécessaires avant, pendant et après la naissance du bébé. Bref, notre vie de futurs parents est tout ce qu’il y a de plus génial. Après des journées bien pleines, notre plus grand plaisir et de nous avachir, en amoureux, sur le canapé et de regarder grandir notre futur enfant, plongé dans un grand aquarium au milieu du salon. L’observer se développer jour après jour est tout simplement fascinant !

Choqué par la chute de ma petite histoire ? Sachez que dans le futur, il sera probablement courant de remplacer certains organes humains par d’autres créés en usine. Ici, il s’agit d’un utérus artificiel, et les recherches dans ce domaine sont plutôt fructueuses. En 2017, une équipe de chercheurs américains a réussi à faire grandir un fœtus de mouton né prématurément dans une poche mimant la physiologie d’un utérus de brebis. Bien que les médecins aient actuellement pour but de pallier aux défis de la prématurité chez les nourrissons, on peut très bien imaginer voire cette technologie mise à disposition des femmes ne pouvant/voulant pas porter d’enfants ou aux couples d’hommes homosexuels. Je vous pose alors la question, serez-vous prêt(e) à avoir un enfant grâce à un utérus artificiel ?

Intrigué et amusé par cette innovation, je me suis alors demandé si d’autres organes humains pourraient être remplacés dans quelques années, l’être humain étant toujours à la recherche du « mieux », de la performance. Une rapide recherche sur internet m’a permis de me rendre compte que l’être humain du futur et bien… il ne sera plus tout à fait humain !

Le projet EYE – Enhance Your Eye a particulièrement attiré mon attention. Il s’agit d’un œil obtenu par impression 3D avec lequel on sera capable de zoomer et d’avoir une acuité visuelle de 15/10 ! Branché directement au nerf optique, cet œil bionique rendrait la vue aux aveugles. Mais une question me vient alors, si notre œil était capable de capter beaucoup plus de détails et d’informations qu’un œil classique, notre cerveau serait-t-il en mesure de traiter toutes ces données ? Aura-t-il besoin qu’on lui ajoute une carte graphique ?

Bien sûr, la plupart des recherches actuelles se justifient par la volonté de pallier à des handicaps comme la paraplégie, la surdité ou la cécité et les scientifiques n’ont qu’un seul but (vraiment ?) : améliorer le quotidien des patients.

Si on résume, on aura donc des organes sensoriels électroniques, une machine pour porter nos enfants, même le cœur peut aujourd’hui être artificiel ! Il ne nous restera donc plus que notre bon vieux squelette. Ah, attendez ! Je viens de tomber sur un article à propos d’un exosquelette développé par le CEA.

Bienvenu en 2050 !

Flavien Etheve