Communauté

Science F(r)ictions

Un roman à l'intérieur du vivant (ou du plus tout à fait vivant)

Publié par Frédéric Fromenty, le 30 août 2022   410

Depuis l'Aventure Fantastique, film assez daté mais dont Isaac Asimov avait fait un étonnant roman, je lis avec beaucoup de plaisir les histoire de SF qui se passent dans ou autour du milieu interne d'une créature vivante. Ils ne sont pas si nombreux et les auteurs prennent toujours un soin particulier à coller au biologique le plus détaillé.
Ce fut encore le cas dans Lazaret 44 de Julien Heylbroeck qui m'a maintenu en haleine pendant plusieurs jours. Jugez donc du pitch :
"Sur une planète lointaine et hostile s’est écrasée une créature titanesque.

Dans cette carcasse putréfiée, l’humanité a érigé Karkasstad, une cité industrielle où, au péril de leur vie, les ouvriers arrachent à la dépouille les substances organiques nécessaires à l’Alchimie dont les formules savantes ont supplanté la science.

Au centre de cette métropole moribonde, entre les fumerolles méphitiques et les grondements prolétaires, Knaagdier, à la fois détective et médecin de la peste, enquête sur une étrange maladie qui ronge la chair des habitants de cette cité-tombeau.

Le polar rencontre la science-fiction à Karkasstad, où l’alchimie a supplanté notre science. Julien Heylbroeck (Malheur aux gagnants, El Hijo del Hierofante) vous immerge dans les boyaux d’une métropole organique aux proportions titanesques. Roman à la croisée des genres, Lazaret 44 vous emportera dans un voyage aux confins du temps et de l’espace, entre Raymond Chandler et H. P. Lovecraft, entre Frank Herbert et Karl Marx."

Un bel univers biologique à explorer dont on espère que l'auteur tirera d'autres histoires aussi passionnantes.
A retrouver sur un rayonnage d'une certaine librairie de l'Imaginaire dans le quartier des Antiquaires...