Full saisonplanete2

Communauté

Une Saison...

Les ateliers "Minéraux et fictions" du collectif La Fabrique Media - Echosciences chez RCF Isère

Publié par Echosciences Grenoble, le 10 septembre 2021   1.5k

Xl xl xl xl 3qa

Depuis septembre 2019, RCF Isère offre du temps d'antenne à Echosciences Grenoble, tous les jeudis à 12h05, dans "l'Echo des médias" des "Midis RCF" présenté par Nicolas Boutry.  L'occasion de vous parler des derniers contenus intéressants partagés par les membres d'Echosciences. Retrouvez toutes les chroniques dans ce dossier ou sur le site de RCF-Isère !

Retrouvez la chronique du  9 septembre 2021, par Emmanuel Laisné, en son et en texte ci-dessous :

Sur RCF Isère, c’est l’heure de retrouver l'Écho des médias. Aujourd’hui, nous retrouvons Emmanuel Laisné, chargé de projets à La Casemate. Vous allez nous présenter les dernières nouvelles d’Echosciences Grenoble. Bonjour Emmanuel !

Bonjour Nicolas !

Alors Emmanuel, aujourd’hui, vous avez voulu nous partager l’initiative d’un collectif qui tente de faire parler les pierres !

Tout à fait ! Et il ne s’agit pas ici d’une métaphore de géologue mais bel et bien d’une expérience menée par le collectif La Fabrique Media qui, depuis le début de l’été anime, un cycle d’ateliers participatifs intitulé “Minéraux et fictions”. Des ateliers qui ont déjà été proposés au Muséum de Grenoble et à la Maison du patrimoine et de l’Environnement de Chamrousse. Leur but est d’interroger notre relation aux minéraux par le biais de la fiction en donnant la parole aux pierres, fossiles et cristaux. En imaginant notamment, leurs émotions fictives, les pensées qui les agitent et leur perception de l’environnement.

Alors émotion et minéral, cela sonne presque comme un oxymore, non ?

Oui, il faut avouer que les minéraux n’ont pas toujours bonne presse. Matériaux inertes ils renvoient souvent à des émotions négatives. Pensez aux expressions froid comme la pierre, avoir un cœur de pierre, avoir un caillou dans la chaussure … ou encore à l’astéroïde qui mit fin au règne des dinosaures.

Quelque part l'initiative a pour première vertu de rattacher un imaginaire plus positif autour des minéraux et donc de la géologie.

Mais est-ce que le propos de ces ateliers est de soutenir que les pierres auraient des sentiments ou ressentiraient le monde qui les entoure ?

Pas véritablement. Il s’agirait plutôt d’utiliser l’écriture pour inciter à poser un regard décalé, parfois plus attentif et curieux sur le monde minéral. Par exemple, si je vous demande d’imaginer la personnalité que vous souhaitez donner à une pierre présente à la Maison du patrimoine et de l’Environnement de Chamrousse. Et bien vous allez devoir scruter son aspect, la rugosité de ses surfaces, sa nature tranchante ou à l’inverse vous intéresser à un arrondi que les éléments ont sculpté.

Pour imaginer ce à quoi elles pensent. Nécessairement, il vous faudra observer leur environnement ou vous figurer d’où elles viennent, ce qui les a conduit ici. C’est ainsi que Liliane, s’est imaginée les rêves empreints de nostalgie d’une blende marmatite - une variété de sulfure de zinc - qui penserait à sa Yougoslavie natale et l’obscurité de la mine de fer de Trepca dont elle est issue. Ceci alors qu’aujourd’hui, elle s’offre aux yeux des visiteurs du Muséum de Grenoble.

C’est une manière plutôt poétique d’appréhender la géologie.

Et c’est bien là l’une des richesses de ce cycle. On a tôt fait de jeter un oeil trop distrait à une pierre sur laquelle on viendrait trébucher. Mais les géologues savent depuis longtemps qu’elles nous disent quelque chose du milieu, des éléments qui les ont façonnées, des époques qu’elles ont traversées. Cette touche poétique nous invite à partager ce regard. Sans compter le plaisir qu’ont eu les participants aux ateliers à jouer avec les mots, la narration, le dessin ou encore même l’écriture radiophonique.

Vous pourrez d’ailleurs trouver leurs textes et les activités récentes du collectif La Fabrique Media regroupés dans un dossier intitulé Minéraux et fiction !

Un dossier et des articles à retrouver sur Echosciences-grenoble.fr . Merci Emmanuel, et à bientôt !

A bientôt Nicolas !

>> Photo : Christopher Fausten (@christopher_rcf)