Ashaninka 2014

Lg 56588242c817f52e0619decd2f6d99cc

Nous sommes 18 étudiants de Grenoble INP (groupe d'écoles d'ingénieurs) à partir cette année au Pérou dans le but de continuer un projet commencé l'année dernière. Ce projet, mis en place par Solida'rire et Solidaile, consiste en la construction d'un centre de soins dans un village de la communauté Ashaninka. Les soins sont procurés par des tradi-praticiens (des sabios) qui se servent généralement des plantes comme remèdes, car celles-ci possèdent des propriétés remarquables.

Néanmoins, les patients doivent parcourir plusieurs dizaines de Km afin de trouver un soigneur. C'est pourquoi ce projet a été mis en place, en accord avec les représentants de la CECONSEC (Central de las Comunidades Nativas de la Selva Central ou centre des communautés natives de l’Amazonie centrale).

Nos objectifs sont donc de continuer la construction de ce centre, mais aussi grâce à lui de préserver et de promouvoir cette médecine traditionnelle.

La construction du centre a déjà bien avancée l'été dernier et au long de cette année, comme vous pouvez le voir sur la vidéo de présentation. Nous avons pour but de continuer celle-ci, mais nous envisageons aussi l'aménagement des lieux : meubles, carrelage,.. ainsi que la construction d'une cafétine : lieu de restauration et de repos pour les soigneurs.

Evolution du projet l'été dernier

Nous aimerions, de plus, sensibiliser les Ashaninkas à la médecine occidentale (9 étudiants en médecine de l'association Solimed se joindront à nous au mois de Juillet pour cela) afin de leur apporter des connaissances de bases sur le corps humain. Le but est surtout qu'ils sachent identifier les situations d'une blessure grave nécessitant par exemple le transport à l'hôpital le plus proche. De plus, cela permettra d'apporter quelques notions d'hygiène élémentaire qu'ils appliqueraient au sein du centre et dans l'idéal dans tout le village.

Nous aimerions également les sensibiliser à des quelques notions environnementales. En effet, les Ashaninkas ont depuis toujours utilisé des matériaux dégradables. Mais ils sont aujourd'hui bousculés par l'occidentalisation et utilisent de plus en plus de produits non-biodégradables mais continuent à les jeter dans la nature. Notre but est alors de leur apporter quelques notions sur la nature des produits bio-dégradables ou non, et nous réfléchissons à un système de ramassage d'ordures.

Nous comptons aussi les aider à la gestion du site une fois celui-ci mis en place. Pour cela, nous allons leur apporter quelques ordinateurs et leur apprendre des outils informatiques basiques tel que le tableur excel, pour qu'ils puissent gérer le centre.

Toute cette partie de sensibilisation est assez délicate, car nous voulons les aider mais sans leur imposer notre culture occidentale ou notre manière de voir les choses.

Suite au groupe d'étudiants parti l'an passé pour commencer la construction du centre, deux journalistes sont parties cette année afin d'effectuer un travail sur la culture Ashaninka. Par ailleurs, une étudiante en communication effectuera un reportage photo et vidéo à nos côtés en Juillet. Notre projet s'inscrit donc également dans un profil d'information.