A Better Workplace - Le rire pour dénoncer les comportements sexistes, un projet médialab des étudiants master Sciences Po Grenoble

Publié par Lola Bétemps, le 26 novembre 2021   340

Xl capture

Étudiants en deuxième année du master Stratégie digitale et nouveaux médias à Sciences Po Grenoble, nous avons prototypé un projet média pour la Maison de l’égalité Femmes-Hommes de Grenoble dans le cadre d’un cours Médialab dispensé par Laura Schlenker. Voici le résumé du parcours qui nous a amené à créer “A Better Workplace”, une série parodique qui dénonce les comportements sexistes en entreprise. 

La rencontre avec Lucie Carenza de la Maison pour l’égalité Femmes-Hommes. 

Nous avons rencontré Lucie Carenza début octobre 2021 pour mener à bien un projet liant Sciences Po Grenoble et la Maison de l’égalité Femmes-Hommes via le cours Médialab. Ce centre de service public basé à Grenoble a pour objectif de créer des projets en faveur de l’égalité femmes-hommes. Ses missions : sensibiliser le grand public et les professionnels ainsi qu’accompagner les acteurs de ces changements. La demande qui nous a été formulée par Lucie était la suivante : « Comment la maison de l’égalité femmes-hommes pourrait-elle se raconter sur les réseaux sociaux afin d’être mieux identifiée auprès des jeunes ? ». Nous nous sommes alors concentré sur le fait d’adapter la communication de la maison de l’égalité afin de mieux toucher les jeunes grâce aux réseaux sociaux. 

Le départ de notre réflexion

Les premières idées se sont développées avec des ateliers proposés par Laura Schlenker, notamment grâce à des exercices de réflexions collectives. Tout d’abord sur des feuilles A3 sur lesquelles nous avons brainstormé autour de 3 thématiques : les médias, les formats et les genres. 

Suite à cet exercice, nous avons été invités à écrire des idées de projets concrets liés à ces thématiques sur de petits post-it. Ceux-ci ont été collés sur un mur, et nous avons collectivement voté pour les idées qui nous séduisaient le plus. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à 4 sur un projet de parodie vidéo, avec Benjamin Claude, Clémence Legrand-Ferronière, Augustin Pelletier et Lola Bétemps. 

Premières idées 

Nous avons d’abord laissé toutes les idées venir, nous avions pensé à des programmes de télé-réalité à détourner, comme Les Anges, Les Marseillais ou Koh-Lanta. Nous avions de nombreuses idées. La première fût d’imaginer un Koh-Lanta sexiste dans le parc Paul Mistral où les candidates devaient traverser le parc en évitant les situations sexistes difficiles. Seulement, avec notre contrainte de temps, nous avons vite renoncé à ce projet, il aurait fallu que nous tournions les images nous même, ce qui aurait été trop chronophage. De plus, cette situation étant tellement commune et parfois dramatique que nous avons préféré prendre de la distance avec ces sujets. 

Puis nous avons pensé à ces séries américaines qui parlent de la vie de bureau, où les femmes sont souvent soumises à des comportements sexistes exagérés, comme dans The Office par exemple, ou Mad men. Mélangé au concept de Koh Lanta, cela nous est paru intéressant à détourner pour dénoncer ces comportements. 

Nous y avons ajouté toutes les contraintes de l’appel à projet, notamment le fait que la Maison de l’égalité femmes-hommes est très active sur Youtube, qu’il y a déjà un budget alloué à la création de contenu vidéo, et la nécessité de toucher un public jeune (qui connait ces références de séries). Nous touchions du doigt le projet A Better Workplace

A Better Workplace

Nous avons décidé de réaliser une web-série parodique de 6 épisodes d’environ 7min chacun dont le thème principal sera le sexisme en milieu professionnel. Le point de vue exploité sera celui des femmes qui subissent des pressions sexistes sur leur lieu de travail et soulignera les comportements à adopter pour en venir à bout :

“4 jeunes femmes (Louise, Olivia, Emma et Marie) arrivent dans le monde de l’entreprise où elles recevront une mission par semaine pendant 1 mois. Celle qui parviendra à en réussir le plus possible gagnera la compétition”. 

À chaque épisode, une des filles parvient  à trouver le BON moyen de le faire (avec par exemple des inserts des formations proposées par une association grenobloise, des documents de la maison de l'égalité...) et d'autres y parviennent par des moyens absurdes pour garder le comique de la série parodique.

Pour notre projet nous nous sommes inspirés de 3 productions déjà existantes : 

The Office (US), une série américaine de 201 épisodes, créée en 2005 par Ricky Gervais et Stephen Merchant pour la chaîne américaine NBC qui relate la vie de bureau de Dunder Mifflin, une entreprise américaine de papier. Le format est celui d’un documentaire parodique, format qui nous a fortement inspiré pour notre projet.  

WorkinGirls, une série de format court française de 48 épisodes créée en 2012 par Frank Bellocq pour la chaîne Canal+ qui met en scène la vie de 6 femmes aux comportements décalés dans leur quotidien en entreprise. 

Enfin l’émission de télé-réalité Koh-Lanta, un programme ou des aventuriers sont livrés à eux-mêmes sur une île, avec pour but de se maintenir jusqu'au bout de la saison. Chaque épisode est ponctué d’un conseil, lieu où, un ou plusieurs aventuriers sont éliminés, de sorte à ce qu'il n'en reste plus qu'un, qui gagne l’émission.  

Liste des épisode de la première saison 

Episode 1: La réunion (pilote) 

Episode 2 : La jupe gate 

Episode 3 : L’augmentation 

Episode 4 : La promotion 

Episode 5 : La remarque 

Episode 6 : Le jury final

Objectif 

L’une des problématiques principales était de capter un autre public que les personnes déjà convaincues et nous sommes persuadés que le divertissement peut faire passer des messages forts et capter une audience qui ne se sent pas concernée par un sujet de prime abord. C’est dans cette perspective que l’humour nous a semblé essentiel, tout en se basant sur des faits réels et collectivement partagés. L’objectif de cette websérie, derrière notre humour, est de sensibiliser aux comportements toxiques qui peuvent exister en entreprise, de les dénoncer, et surtout de leur donner les bons comportements à adopter face à des situations de sexisme ou de discriminations en entreprise.

Notre cible avec ce projet sont les jeunes de 15-25 ans. Ce format court de web-série correspond et plaît à cette frange de la population que nous voulons toucher en priorité. Ces personnes  peuvent être directement touchées par notre problématique en rentrant dans le monde du travail et en découvrant l’entreprise. Nous ne cherchons pas à viser un genre particulier, car nous pensons que le sexisme est l’affaire de tous. 

Support 

Notre websérie sera disponible sur Youtube et ce pour plusieurs raisons. C’est d’abord le média privilégié par la Maison de l’égalité Femmes-Hommes qui possède déjà une bonne base communautaire sur sa chaîne et un contenu fourni. Par ailleurs, c’est une plateforme dont l’accès est très facile et qui touche le plus de monde et surtout notre cible.

Trailer "A Better Workplace"

Prototype 

Pour notre prototype, nous avons réalisé le trailer où nous avons repris des extraits des séries The Office et WorkinGirls. En reprenant les scène où jouent les personnages féminin, nous les avons détournées de l’oeuvre originale avec un nouveau doublage pour les coller à notre thématique de télé-réalité de survie en milieu d’entreprise en tant que femme. Nous avons également envisagé que si le projet est repris par la Maison de l’égalité, ils pourraient tourner leur propre images de fiction.

Possibilité de partenariat : 

Pour réaliser ce projet nous avons évoqué l’idée de créer un partenariat entre des étudiants de théâtre et la Maison de l’égalité Femmes-Hommes. A Grenoble, plusieurs classes peuvent être candidates à ce projet : les classes du conservatoire à rayonnement régional de Grenoble en spécialité théâtre, des élèves d’Ecole de théâtre ou les étudiants de licence Arts du spectacle. 

Réalisation du projet 

Ce projet s’est construit autour d’une réflexion collective, et chacun a eu un rôle dans dans sa réalisation pratique. Clémence a écrit le trailer de notre projet, et effectué son montage. Augustin a écrit le scénario de l’épisode pilote et imaginé un budget pour ce projet. Benjamin s’est occupé de notre présentation Pécha Kucha pour la soutenance devant les représentants de la Maison de l’égalité Femmes-Hommes. Et Lola a suivi les étapes de réalisation pour l’écriture de l’article et a contacté les potentiels partenaires pour ce projet. 

Soutenance 

Pour notre soutenance, nous avons dû réaliser notre oral sous forme de Pecha Kucha, c'est-à-dire une présentation power point de 20 slides, où nous passons 20 secondes par slide. Ce qui a été une contrainte dans un premier temps, mais ne nous a pas rendu la tâche plus difficile. Après nous avons eu les retours, plutôt positifs, de Lucie Carenza. Bien que difficile à réaliser par la structure, elle a tout de même trouvé notre projet intéressant. Nous avons seulement eu besoin de préciser que la cible était non genrée, car les femmes ET les hommes sont visés par cette websérie parodique. Et elle nous a également suggérer de notifier dans l’espace description de la vidéo ce qu’encourent les personnes qui ont un comportement sexiste, par exemple : insulte au travail = X mois d’emprisonnement et X euros d’amende. De cette manière, cela permet de donner une clé supplémentaire aux personnes concernés par ces comportements sexistes, car ils sont illégaux. 

Conclusion

Bien que les contraintes de temps, de budget et de moyens humains nous ont beaucoup contraints pour ce projet, cette expérience de médialab était très enrichissante pour nous 4. De plus, en réalisant des prototypes pour une structure comme celle de la Maison de l’égalité Femmes-Hommes, nous avons eu le plaisir de travailler sur un sujet qui nous tient à cœur.

Lola Bétemps, Benjamin Claude, Clémence Legrand-Ferronière et Augustin Pelletier