À la recherche de signaux extraterrestre

Publié par Manon Herranz, le 23 septembre 2020   340

Xl pug 801826 1920  1

  En manque d’inspiration pour ma nouvelle chronique et en bonne sériephile que je suis, je me suis dit que regarder la série “Perdu dans l’espace” me donnerait peut-être une idée. Bingo ! Cette série suit les aventures de la famille Robinson sélectionnée pour avoir la possibilité de reconstruire leur vie sur la planète Proxima Centauri b en 2046. Spoilers Alerte, lors de leurs voyages, ils vont faire la rencontre d’une forme d’intelligence extraterrestre. Vous l’aurez donc compris, je vais vous parler d’extraterrestre ! J’entends déjà les sceptiques grincer des dents… On se calme, même si je suis une grande fan de sciences fiction, je me doute que je ne vais pas rencontrer les petits hommes verts demain dans mon jardin. Mais je me suis quand même demandée si la recherche de signaux extraterrestre était bien de la Science Fiction ou si finalement ce n’était pas de la Science tout court. 

Jill Tarter, pionnière de la recherche de signaux venant de lointaines galaxies, explique que son laboratoire de recherche a publié des études et construits des instruments intéressants qui font de la recherche de signaux extraterrestre, une discipline bien plus crédible aujourd’hui qu’auparavant. Et preuve à l’appui, la NASA va dorénavant collaborer avec des astronomes spécialisés dans la recherche d'intelligence extraterrestre avec un télescope spatial, le TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite). 

Bon, je vous rassure, on est bien loin de la recherche cliché d’un E.T. ou de petits hommes verts. En effet, les chercheurs tentent de trouver des preuves de l'existence d'une technologie fabriquée par quelqu'un d'autre. Un signal TV ou radio qui aurait voyagé jusqu'à nous, les traces lumineuses d'une planète, ou encore des variations qui indiqueraient la présence de grandes structures comme des stations spatiales.

Dans le futur, ces chercheurs aimeraient aussi analyser la composition chimique de l’atmosphère des planètes grâce à des images suffisamment précises. Ces chercheurs pensent que voir un déséquilibre chimique qui n'aurait pas d'autre explication pourrait être l’indice d’une vie extraterrestre. L’optique n’est donc pas de se lever le matin en se disant : “je vais trouver un signal aujourd'hui ! “ Mais plutôt d’améliorer les outils de recherche. 

En attendant qu’on trouve un signal à des années-lumière d’ici je retourne regarder les aventures de la famille Robinson, parce que l’intelligence extraterrestre qu’ils ont trouvé m’a quand même bien intriguée… Bin oui, une intelligence artificielle perdue dans l’espace ce n'est pas rien quand même.   


Manon Herranz