Boucle d’or : au-delà qu'un simple conte pour enfant

Publié par Jenny Marcela Avila, le 2 décembre 2019   280

Xl planet 958934 1920

 « Il était une fois... trois ours qui vivaient dans une confortable maison au fond des bois. Le papa ours était très grand, la maman ours était de taille moyenne et son fils encore très petit », voilà comment débute l’histoire de Boucle d’or.

Personnellement, j’adore cette petite histoire pour les enfants. Quand j’étais petite, je pensais que Boucle d’or était une fille très intelligente qui avait fait ses choix de manière équilibrée.

Aujourd’hui, je me demande pourquoi certains astronomes ont utilisé l’expression « Boucle d’or » pour désigner la zone où il est possible de trouver une exoplanète ?

Je me suis donc penchée sur le lien qu’il y a entre ce beau conte et l’astronomie. Dans le conte, Boucles d’or décide de manger la soupe de l’ourson parce qu’elle n’est « ni trop chaude, ni trop froide ». En astronomie, la zone où il est possible de trouver une exoplanète doit présenter une température idéale comme le bol du petit ours.

Après les années 70, les astronomes ont décidé de procéder à la recherche d’une exoplanète en partant du fait que celle-ci doit posséder les caractéristiques les plus similaires à celles de la Terre ; par exemple une exoplanète ne doit pas être ni très proche de son étoile, ni très loin. Elle doit être située dans une région qui peut changer selon les caractéristiques de l’étoile (masse, diamètre, magnitude ; etc.), pour laquelle l’eau liquide est possible … 

A cette époque-là, les astronomes pensaient que la zone était une petite région dans l’espace mais sur les 30 derniers années, les scientifiques ont trouvé dans la planète Terre divers écosystèmes complexes de microbes dans l’eau bouillie, dans des réacteurs nucléaires; etc.

Et notablement trouver une vie extrême ici sur la Terre, nous permet d’élargir la capacité de trouver de la vie dans une exoplanète.

Bien que je comprenne maintenant la relation entre ce conte pour enfants et l’astronomie, je me demande encore si la personne qui a donné ce nom à la zone idéale aimait cette histoire autant que moi…


Références :