Cauchemars : pourquoi hantent-ils nos nuits ?

Publié par Flavie Charvat, le 3 avril 2023   4.3k

Mais pourquoi faisons-nous des cauchemars ?
Pourquoi est-ce que certains d'entre nous se réveillent plus fréquemment que d’autres, traumatisés, au fond de leur lit ?
Restez avec nous, on décortique ensemble les mécanismes en jeu dans nos cauchemars et comment les éviter.


Qu’est-ce qu’un cauchemar (et quand survient-il) ? 

    Crédits : Bubbers13

Les cauchemars en quelques mots 

Les rêves permettent de réguler les émotions, les événements de la journée et ce que nous avons ressenti, que ce soit de la joie, de la peur, du stress, etc. Les cauchemars, eux, sont des échecs du processus de régulation des émotions pendant le sommeil. Le plus souvent, les thèmes les plus fréquents en cauchemars sont les agressions physiques, les conflits entre les individus (c’est-à-dire interpersonnels) ainsi que les échecs et les impuissances auxquels nous avons pu faire face durant notre vie.

Selon Isabelle Arnulf, "les deux tiers de nos rêves sont négatifs. Les beaux rêves ne sont pas les plus fréquents. Ils ont un rôle de régulation émotionnelle du sommeil. C'est-à-dire qu'on digère les émotions négatives lorsqu'on dort. Par exemple, si vous recevez un mail désagréable un soir et que vous y répondez immédiatement, vous répondez avec vos émotions. Mais si vous dormez et que vous répondez le lendemain, vous le ferez avec votre raison. On pense donc que les rêves simulent des menaces pour mieux y faire face dans la journée ou, en tout cas, mieux les digérer".

Quand est-ce que les cauchemars apparaissent ? 

Alors que les mauvais rêves peuvent survenir pendant tous les stades du sommeil, les cauchemars apparaissent pendant la phase de sommeil paradoxal. C’est la dernière phase d’un cycle de sommeil.

Les types de cauchemars 

Il y a plusieurs types de cauchemars. Le cauchemar occasionnel est le moins problématique, les adultes en bonne santé en ont une fois par mois. Vous présentez un trouble léger si vous vous plaignez de vos cauchemars et que vous en faites une fois par semaine ou un peu moins. Par contre, si vous avez des cauchemars plus d'une fois par semaine, il vaudrait le coup de faire baisser leur fréquence pour préserver votre sommeil et votre santé psychique. Cela devient un trouble psychologique si les cauchemars sont quotidiens, ils sont alors le reflet symptomatique d’une pathologie. 

Qui cauchemarde plus ?

Crédits :PeopleImages 

Les enfants font plus de cauchemars que les adultes. Au moins, 3 enfants sur 4 en font. 85 % des adultes cauchemardent occasionnellement. Et 5 % de personnes font trop de cauchemars. 

La chercheuse Valérie Simard, de l'université de Montréal, a mené une enquête auprès de quelque 1 000 parents pour savoir à quelle fréquence survenaient les cauchemars de leurs enfants. Elle nous montre que cette fréquence augmente entre 5 et 10 ans. Elle serait de 31% a 2 ans alors qu'à 6 ans, la fréquence des cauchemars serait de 66%. Malgré tout, cette fréquence diminue en grandissant et les enfants font de moins en moins de cauchemars.

Les personnes qui ont des troubles dépressifs, maniaco-dépressifs, schizophrène, alcoolique, toxicomanes sont les plus susceptibles de faire des cauchemars. 

L’impact de ce qu’on vit 

Forcément, les événements que nous traversons ont un impact sur nos rêves et nos cauchemars. Ainsi, pendant le confinement dû à la pandémie, le nombre de cauchemars rapporté est de 4,5 par mois alors que la moyenne de la population générale en temps normal est de moins d’1 par mois (environ 9 par an).

La crise pandémique a aussi influencé le contenu des cauchemars et a traduit les inquiétudes présentes dans la population. Les thèmes principaux des cauchemars étaient l’appréhension/l’inquiétude, le sentiment d’impuissance et la mort. Alors qu’avant la crise sanitaire et le confinement, on faisait des cauchemars surtout sur les thèmes de l’agression physique, les conflits interpersonnels et l’échec / l’impuissance.

Comment éviter de faire des cauchemars ? 

Des solutions comportementales 

Pour limiter les cauchemars, nous vous recommandons Le Manuel de guérison des cauchemars de 2 ans à 90 ans de Benjamin Putois, psychologue spécialiste des troubles du sommeil et des thérapies comportementales. Ce livre reprend le protocole qui a été utilisé dans une étude dont les résultats ont été publiés en janvier 2020. Il permet de faire comprendre à son lecteur le mécanisme des rêves en détail, de les mémoriser et d'apprendre à en modifier le contenu grâce à des images mentales. Le patient change ainsi son scénario, lui donnant peu à peu une issue heureuse. Cette thérapie est à répéter plusieurs fois par jour et peu à peu les images visuelles créées s'intègrent au cauchemar. Il est également dit que "six mois après le début de la thérapie, 70% des personnes s'estimaient guéries."

Après les cauchemars : dès le réveil

Si vos cauchemars vous gênent, vous pouvez les écrire dans un carnet au réveil. Cela vous permettra de réfléchir sur vos peurs et d’extérioriser vos émotions.  

Prise en charge médicale pour éviter les cauchemars 

Si les cauchemars deviennent trop handicapants, il existe des solutions. La première est comportementale. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez vous tourner vers un psychothérapeute : il pourra vous aider à donner un sens à vos cauchemars et donc les faire disparaître progressivement. Néanmoins, si cela n’était pas suffisant, vous pouvez vous tourner vers une prise en charge médicamenteuse. Votre médecin généraliste pourra ainsi vous proposer une prise en charge avec des médicaments. 

Il existe aussi des thérapies. Par exemple, la méthode de réactivation de mémoire ciblée permet d’installer des scénarios positifs en thérapie. Il y aura donc une augmentation des rêves positifs. La thérapie par imagerie mentale permet de transformer le négatif en positif avec l’Imagery Rehearsal Therapy (IRT) en anglais. 

Crédits :Tero Vesalainen

Conclusion 

En conclusion, les cauchemars ont un impact sur notre état psychologique. Ils expriment nos peurs, nos angoisses et nos émotions qui n'ont pas été régulées durant le sommeil. Néanmoins, si les échecs de régulation des émotions, c’est-à-dire les cauchemars, sont trop fréquents, des solutions existent. Pour cela, il faut essayer des techniques comportementales comme celles proposées dans le Manuel de guérison des cauchemars. Mais, s’il n’y a aucune amélioration,  il est possible de recourir à des solutions médicamenteuses.

Nous tenons à remercier Perrine Ruby, chercheuse INSERM et co-directrice de PAM au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, ainsi que Sophie Schwartz, neuroscientifique et professeure à l'Université de Genève, pour leur contribution à la correction et leur aide pour nos recherches.

Écrit par Laurine Chardon, Flavie Charvat et Manon Exbrayat


Bibliographie 

ARNULF Isabelle. Dévoiler et soulager nos nuits : la médecine du sommeil et des rêves. In : COTE Armando et ROPTIN Jacky. Rêves et cauchemars des personnes exilées. France : Editions ERES, 2022, 144p. ISBN 978-2-7492-7513-0

ESTELLE. Cauchemars chez l’enfant : Attention aux troubles psychologiques ! Loulikids [en ligne]. 08/02/2020. Disponible sur : https://www.loulikids.com/cauc... (Consulté le 21/03/2023)

LES QUESTIONS SANTÉ. Rêves, cauchemars... percer les mystères de notre sommeil - Allo Docteurs. Youtube [en ligne]. 2022. Disponible sur : https://www.youtube.com/watch?... (Consulté le 21/03/2023)

PASSEPORT SANTÉ. Cauchemars, pourquoi en faisons-nous ?. Passeport Santé [en ligne]. 13/12/2022. Disponible sur :  https://www.passeportsante.net... (Consulté le 21/03/2023)

PEROGAMVROS Lampros. Quand les rêves nous préparent à affronter nos peurs. EurekAlert [en ligne]. 25/11/2019. Disponible sur : https://www.eurekalert.org/new... (Consulté le 21/03/2023)

PEROGAMVROS Lampros, SCHWARTZ Sophie. L’accord majeur qui soigne les cauchemars. 25/09/2022. Université de Genève [en ligne]. Disponible au format PDF :
L’accord majeur...les cauchemars.pdf (Consulté le 21/03/2023)

PUTOIS Benjamin. Manuel de guérison des cauchemars de 2 ans à 90 ans. Paris : Les Arènes, 2020, 277p. ISBN 979-10-375-0224-7. (Consulté le 22/03/2023)

RUBY Perrine. Rêver pendant le confinement, ce que le rêve nous apprend sur le vécu des Françaises et des Français. Les Ulis : Echosciences, 280p. ISBN 978-2-7598-2541-7. (Consulté le 25/03/2023)

TRUC MANIA. 6 astuces pour éviter de faire des cauchemars la nuit. Ouest France [en ligne]. Disponible sur : https://trucmania.ouest-france... (Consulté le 21/03/2023)

WEINBERG Achille. L’enfant et les cauchemars. Sciences Humaines [en ligne]. 03/2008. Disponible sur : https://www.scienceshumaines.c... (Consulté le 21/03/2023)