Conférence Internationale sur la Résidence Alternée, Strasbourg, 22 et 23 novembre 2018, au Palais de l’Europe

Publié par Michel Grangeat, le 2 octobre 2018   590

Xl 2018 cira header fr 300dpi defsmallpart

La quatrième Conférence Internationale sur la Résidence Alternée se tiendra à Strasbourg, les 22 et 23 novembre 2018, au Palais de l’Europe. Le thème de cette conférence est : Résidence alternée, justice sociale et droits de l'enfant.

Les inscriptions sont ouvertes sur le site : http://cira2018.fr/

La Conférence est organisée sous les auspices du Secrétaire général du Conseil de l'Europe, M. Thorbjørn Jagland. Elle sera ouverte par Madame Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire Générale Adjointe du Conseil de l’Europe. La Conférence est également soutenue par la ville de Strasbourg, l'Université de Strasbourg et le Jardin des Sciences.

En complément de cet événement, un cycle de conférences intitulé « Sacrée famille ! » est organisé par le Jardin des Sciences et l’Université de Strasbourg.

Le programme des plénières comprend une vingtaine d'experts internationaux, dont 3 juges (France, Belgique, Saint Marin), 3 professeurs de droit (France, Espagne, Allemagne), 4 psychologues (France, Suisse, Grande Bretagne, États Unis), 3 sociologues (Suède, Espagne), des spécialistes de  la santé publique (Etats-Unis, Suède), ainsi que des responsables de grandes institutions (Conseil de l'Europe, Cour Européenne des Droits de l'Homme, Comité de l’ONU des droits de l’enfant, Convention Nationale des Associations de Protection de l’Enfant, par exemple).

Une trentaine de communications en ateliers donnent un panorama des pratiques et des recherches actuelles à travers le monde.

La conférence donne également l’occasion de rencontrer des personnes du monde entier. Au moment où nous publions, plus d’une centaine de personnes issues d’une trentaine de pays sont inscrites.

La Conférence vise à rapporter comment, dans les systèmes judiciaires et les pratiques de travail social, les deux parents sont reconnus comme vitaux dans la vie de leurs enfants, même après la séparation et le divorce. Elle explorera comment la résidence alternée semble un moyen de respecter les principes et les articles de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l'Enfant. Ainsi, un des objectifs de la Conférence est de mettre en évidence comment la résidence alternée, dans le respect du meilleur intérêt des enfants dont les parents sont séparés, est une question cruciale pour les praticiens et les décideurs du monde entier, concernant l’adaptation de la législation et des pratiques nationales avec les articles de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.