CSUG – Mission Norvège : une météo propice à l'observation des aurores boréales

Publié par Celine Figueiredo, le 7 mars 2017   1.2k

Xl norvege news3

En Norvège pour une mission d'observation des aurores polaires depuis le 26 février dernier, l'équipe du Centre Spatial Universitaire de Grenoble (CSUG) est chanceuse avec la météo. Le ciel nocturne est globalement dégagé et l’activité solaire est suffisante pour prodiguer de belles aurores.
Leurs émissions sont parfois vives et parfois diffuses. C’est tout aussi varié dans la dynamique du champ magnétique à l’origine de ce phénomène.

Jusqu’à aujourd’hui, ATISE a produit 300 Go de données brutes. L’objectif de la campagne est de prouver le fonctionnement du concept de l’instrument, ce qui est chose faite. Au-delà de cette démonstration, les données recueillies serviront à vérifier les performances demandées à ATISE. Les spectres seront aussi utilisés par les étudiants pour élaborer le logiciel de traitement embarqué dans le satellite et ceci avec des niveaux d’éclairement d’aurores boréales réelles.

Enfin, l'équipe de météorologie de l'espace commencera à interpréter les données de manière à relier les spectres obtenus aux conditions dans la très haute atmosphère.

Un 1er essai validé pour ATISE !

La première aurore a pu être observée 2 jours après l'arrivé de l'équipe à l’observatoire situé à Skibotn, dans le comté de Tromsø, le 28 février aux alentours de 19h.

ATISE, le premier instrument scientifique développé par le CSUG a pu mesurer au sol avec succès ses premiers spectres d’aurores boréales, des données scientifiques supplémentaires précieuses pour la météorologie de l’espace.

Rappelons que l’objectif de cette expédition est de valider au sol une maquette optique de l’instrument ATISE, développé par les étudiants du CSUG, avant son intégration au nanosatellite dont le lancement est prévu pour 2020.

Pour plus d'information :

Du spatial et des aurores

Départ pour la Norvège imminent !