Des centres hospitaliers ouverts... même pour des selfies

Publié par Adèle Wudtavee, le 12 septembre 2016   1.9k

Xl img 6347

Entretien avec Adèle Wudtavee, responsable communication au Groupement Hospitalier du Nord-Dauphiné (*) et porteur de projet de la Fête de la science pour les centres hospitaliers de Bourgoin-Jallieu et de Pont-de-Beauvoisin.

Embauchée récemment au Groupement Hospitalier du Nord-Dauphiné, Adèle est porteur de projet pour la deuxième année consécutive à la Fête de la science (FdS) en Isère. “J’ai pu m’inscrire in extremis l’an dernier et cette année, je suis bien dans les temps !” Elle connaissait déjà la FdS dans le cadre de ses précédentes expériences professionnelles dans les secteurs de la chimie et des travaux publics. “Notre intention dans notre Groupement Hospitalier est de casser les codes classiques de l’hôpital “fermé”, de démystifier un milieu qui peut paraître parfois trop hermétique, d’être transparent avec un langage tout-à-fait accessible.”

Une première participation couronnée de succès, et pour 2016 ?

En 2015, nous avons proposé au public des visites pour découvrir les coulisses du service d'imagerie médicale de l’hôpital de Pont-de-Beauvoisin : scanner, radiologie, fonctionnement, démonstration, apports, résultats… C’était aussi l’occasion, pour les visiteurs de rencontrer et discuter avec les professionnels du service, techniciens et médecins.

Tous nos créneaux de visite étaient complets, nous avons même eu la surprise d’accueillir un groupe de professionnels du centre hospitalier de Pont-de-Beauvoisin qui a profité de l’occasion pour connaître un peu mieux le quotidien de leurs collègues. Nous avons également reçu une classe de 4ème, on n’avait jamais fait cela ! Ils ont vite été confrontés à la réalité de notre métier, en se retrouvant à attendre un peu pour rentrer dans le service : entre-temps nous avions eu une urgence, et donc avons dû bousculer le calendrier des visites. Ils ont patienté puis écouté attentivement les explications des manipulateurs radio. Nous leur avons fait tester les machines (pas en marche bien sûr), et... ils se sont installés sur le scanner pour faire des selfies ! Il nous fait sans cesse adapter notre discours à notre public, qui réagit toujours différemment selon son niveau de connaissance du sujet : patients potentiels, élus locaux, professionnels de santé, etc.

En interne aussi, nous avons pu apprécier la satisfaction des personnels qui ont répondu de façon très rapide et positive à cette proposition. Le bilan qu’ils en ont tiré est une satisfaction personnelle et une fierté de présenter leur savoir-faire et leur outil de travail. En cela on peut dire que la Fête de la Science a servi à valoriser les personnels et même à renforcer la cohésion entre les équipes.

Cette année, ce sont les services imagerie des centres hospitaliers Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu et Yves Touraine de Pont de Beauvoisin qui accueilleront le public le vendredi 14 octobre dès 13h00 (voir à ce sujet les animations qui seront proposées, la seule contrainte étant la nécessité pour le public de réserver un créneau de visite). Pour les deux équipes il s’agit de mettre en valeur la qualité de nos équipements et d’expliquer les soins que nous sommes en capacité d’offrir.

Une volonté d’ouverture...

Tout au long de l’année, via les dispositifs comme “Culture et santé”, nous organisons ou participons à des opérations d’accueil du public, des projets culturels avec des conférences, des concerts…

Spectacle burlesque "2 secondes" de la Compagnie du Petit Monsieur, qui a eu lieu dans le hall d'entrée du CHPO le 2 décembre 2015. Il met en scène un homme qui durant 45 minutes essaie désespérément de replier sa tente, connue pour son dépliage rapide en 2 secondes.

Cette volonté d’ouverture est fortement portée par le directeur, arrivé assez récemment également. Il faut dire que nous avons un nouveau centre hospitalier performant et bien équipé à Bourgoin-Jallieu (ouverture en 2011) et que nous devons tout mettre en œuvre pour “exister” face aux deux géants que sont les CHU de Lyon et de Grenoble. C’est aussi dans une perspective de qualité et de proximité de soins pour la population du Nord-Isère que nous avons signé la convention de Groupement Hospitalier de Territoire, qui nous permet de mieux travailler en réseau et en complémentarité avec les centres hospitaliers voisins.

>>> Pour en savoir plus

Le Groupement Hospitalier du Nord Dauphiné (GHND) est un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) qui a été constitué au mois de juin 2016. Il regroupe les centres hospitaliers de Bourgoin-Jallieu (CHPO), La Tour-du-Pin, Morestel et Pont-de-Beauvoisin (CHPB). Le rapprochement des établissements publics de santé en GHT est une des dispositions de la loi dite « Santé », avec pour objectif principal d’assurer une meilleure pertinence de l’offre de soins par le développement d’une stratégie médicale de territoire, orientée par les besoins de santé du bassin d’implantation. La colonne vertébrale du groupement hospitalier de territoire est le projet médical partagé, élaboré par les 4 centres hospitaliers pour répondre pleinement aux besoins de la population du Nord-Isère.