Des livres pour démythifier les jeux vidéo

Publié par Gaëlle Partouche, le 20 janvier 2015   3.1k

Xl selectionjeuxvideo

Dans sa 5ème sélection de livres, Gaëlle, libraire aux Modernes et amoureuse du papier s’aventure du côté des jeux vidéo. L’occasion de tacler pas mal d’idées reçues !

A l’occasion de l’exposition « A quoi tu joues ? », proposée à la Casemate jusqu’au 26 juillet, Gaëlle Partouche, libraire aux Modernes et partenaire du centre de sciences propose une nouvelle sélection de livres. Si elle n’est pas une « gameuse », Gaëlle avoue avoir découvert les jeux vidéo en famille avec Pong et Pacman : « c’était une révolution de pouvoir agir sur la télévision, qui, jusque-là, n’était pour nous qu’un émetteur ! ».

Selon la libraire, il est « intéressant de revenir sur les points positifs des jeux vidéo, notamment les aspects créatifs (avec des auteurs, des animateurs, des graphistes, etc.), technologiques (comprendre comment un jeu est conçu pour mieux en maîtriser les codes) et sociaux (jouer seul ou à plusieurs, côte à côte ou en réseau). On entend beaucoup de discours alarmistes, car il est facile de s’enfermer dans une pratique. Oui, il y a des problèmes d’addiction, mais on retrouve ces problèmes dans d’autres pratiques ». Gaëlle nous propose donc sept livres pour tous les âges, afin de s’informer et d’aller à l’encontre des idées reçues. Retrouvez-les à l’accueil de la Casemate !

Max est fou de jeux vidéo

Ce livre appartient à la série très connue « Max et Lili ». Il s’agit de petites bandes dessinées qui permettent aux enfants et/ou aux parents de discuter de thématiques concrètes, qu’ils rencontrent tous les jours. Je vois parfois des enfants aller chercher un sujet par eux-mêmes, on sent que ça les touche. Et en prime, Serge Bloch est un super illustrateur ! Ce volume dédramatise le discours actuel sur le jeu vidéo en tant qu’addiction chez les enfants. Il montre d’ailleurs aussi le pendant chez les adultes, quand ceux-ci commencent à jouer aux jeux vidéo. A la fin, un petit carnet « Et toi » propose un support à la discussion pour l’adulte ou l’accompagnant. Il peut aussi être utilisé comme support possible d’atelier.

>> Infos : Dominique de Saint-Mars (textes) et Serge Bloch (illustrations), 45 pages, Editions Calligram, Collection « Ainsi va la vie », 4,90 €. Pour en savoir plus.

Les jeux vidéo ça rend pas idiot

Le point de vue de l’auteur, docteur en psychologie et psychanalyste, sur le sujet est très intéressant, très scientifique dans son approche. Il se base notamment sur des études autour du profil des joueurs, leur âge moyen, la place que prend le jeu vidéo dans le divertissement. Il va à l’encontre des thèses alarmistes sur le jeu vidéo vu comme une pratique toxique. Pour lui, il s’agit plutôt d’un média incontournable. J’aime bien son point de vue. Il parle de « plaisir pur » et évoque une façon de se mettre en lien avec soi-même et avec les autres. Il aborde également la dimension prospective. Le jeu vidéo est pour lui une manière de s’approprier le futur. Il fait toucher du doigt des problématiques du futur, même quand il s’agit d’un jeu à dominante médiévale. Il s’agit d’une quête.

>> Infos : Yann Leroux, 96 pages, Editions FYP, Collection Stimulo, 9,90 €. Pour en savoir plus.

Le jeu vidéo

Ah, Bastien Vivès, c’est mon petit chouchou ! C’est un super dessinateur, assez cynique et corrosif. Il met en image des comportements humains complètement déviants sous forme de petits strips. Dans cette série, il a déjà abordé les thèmes de l’amour, de la famille, de la blogosphère, de la guerre et de la BD. Ici, il s’agit de situations comiques en rapport avec les jeux vidéo. Par exemple des personnes qui deviennent complètement horribles avec leur partenaire ou leur adversaire. Ou bien les relations familiales quand une seule personne joue aux jeux vidéo. Pour ado et adultes uniquement !

>> Infos : Bastien Vivès, Editions Delcourt, Collection Shampooing,  9,95 €. Pour en savoir plus.

A l’intérieur de l’ordinateur

Les livres de cette collection sont des petits documentaires destinés à la tranche d’âge des 9-12 ans. Les minipommes proposent une vulgarisation super intelligente, avec des scientifiques très pointus dans leur domaine. Ici, il s’agit du grenoblois Alain Schuhl, professeur à l’Université Joseph Fourier et directeur de l’Institut Néel, qui collabore également avec Sciences et Vie Junior. Chaque ouvrage propose une petite histoire et une partie, à la fin, intitulée « Quelques infos en compote » avec des infos et des quiz. La partie « narration » est une vraie histoire, avec une intrigue et des dialogues, dans laquelle l’auteur place des informations autour de la création des ordinateurs, la manière dont ils fonctionnent, des définitions, etc.

>> Infos : Alain Schuhl (textes) et Stud (illustrations), 64 pages, Editions Le Pommier, Collection Les minipommes,  8,90 €. Pour en savoir plus.

Consoles et jeux vidéo. Comment ça marche ?

Ce documentaire, destiné aux enfants à partir de 9 ans, est très bien illustré, très pédagogique et permet de piocher des informations dans chaque chapitre. Il aborde de nombreux sujets, des entrailles de la console à la rencontre avec un « concepteur de rêves » en passant par le jeu multi-joueurs et en réseau. Le tout, sans paraître trop chargé !

>> Infos : Cédric Ray, Laure Salès, François Le Moël, 64 pages, Editions Belin, 15,50 €. Pour en savoir plus.

Video Games : l’aventure du jeu vidéo

Ce livre a été rédigé à l’occasion de « Jeu Vidéo, l’Expo » à la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris, d’octobre 2013 à août 2014. Il décrit la conception d’un jeu vidéo, du début à la fin et mêle des aspects historiques (notamment une chronologie) et créatifs. Il aborde la programmation, les héros, les créatifs, etc. de manière très claire et illustrée. A partir de 8 ans.

>> Infos : Laure Casalini, 46 pages, Editions De La Martinière Jeunesse,  12,90 €. Pour en savoir plus.

Les 1001 jeux vidéo auxquels il faut avoir joué dans sa vie

C’est LA bible du jeu vidéo. Ce livre contient un très grand nombre de jeux vidéo testés, commentés et présentés sous forme de fiches critiques mentionnant également l’année de sortie, la console, le développeur et le genre. Il est bien fait car on trouve rapidement les jeux, en cherchant par période (entre les années 1970 et 2010), par titre ou par éditeur. Ici, pas de notes ou d’étoiles mais une analyse sur la structure et la narration des jeux, ainsi que des rapprochements avec des genres ou d’autres jeux. Dans cette collection, il existe aussi le super « 1001 livres d’enfants », qu’on propose à la librairie.

>> Infos : Collectif, Editions Flammarion, Collection « Les 1001 », 19,90 €. Pour en savoir plus.

>> Lire aussi les autres sélections de Gaëlle :

>> Crédits Bryan Ochalla (Flickr, licence cc)