25 ans de Fête de la science... ça laisse des traces !

Publié par Jeany Jean-Baptiste, le 1 juillet 2016   2.2k

Xl 25ansfds4

Nous avons fait appel à la mémoire des porteurs de projets et voici une compilation de bons et moins bons souvenirs, de bons mots de visiteurs. N'hésitez pas à utiliser la zone réservée aux commentaires ou à nous écrire pour nous faire part de vos souvenirs de participation à l'une des éditions de la Fête de la science.


C'était en 2012, avec la table Tangible et les jeux du Parc du Vercors à Grand Place, on attrapait les gens qui faisaient des courses en vitesse entre midi et deux. On leur proposait "Juste une minute pour voir !" Une demie-heure après ils étaient encore là pour placer les animaux dans le meilleur biotope et faire un bon score. Les scolaires aussi revenaient le lendemain avec les parents et les copains pour rejouer... mieux !

Christian Perrot - Ingénieur à l'IMAG


L’Etablissement Français du Sang de Grenoble (EFS) était présent sur le Village de la Fête de La Science en 2010 avec le projet : « Du don de sang de cordon à la greffe ». Nous avions une équipe de biologistes et de techniciens de laboratoire présents pour expliquer aux visiteurs à quoi servait le don de sang de cordon ombilical, comment établir une compatibilité et comment se déroulait une greffe. Nous avions même réalisé un atelier afin d’extraire de l’ADN de bananes pour rendre cela plus intéressant (il fallait pour cela écraser le fruit et le mélanger à du liquide vaisselle et du sel). Cet atelier a remporté un tel succès que nous avons dû écraser 25kg de bananes en 4 jours (j’ai dévalisé le primeur en bas de chez moi). Depuis, tout le personnel EFS présent à cet atelier ne peut plus manger de bananes….

Christelle Barrero - Service communication - Etablissement français du sang - ETS Rhône-Alpes-Auvergne


C’était en 2013, pour l’inauguration du village des sciences de Grenoble à la Halle Clémenceau. En présence des élus et au beau milieu de l’ancienne patinoire, trône un drôle d’assemblage qui ne laisse pas d’intriguer les participants. Une poche estampillée Irstea, munie d’un robinet et d’un tuyau plongeant dans un aquarium au fond pentu, rempli d’un liquide doré. Devant les yeux médusés de l’assistance, nous actionnons le robinet. Un savant mélange de cassis et de vin blanc se déverse alors lentement dans le liquide de l’aquarium (du vin blanc), formant une belle avalanche de poudreuse rouge. Et voilà, le « kirstea » est prêt à être servi !

Nicole Sardat - Responsable de communication - Infographiste - Irstea – Centre de Grenoble


Nous avions décidé de réaliser une journée portes ouvertes à l’Etablissement français du sang afin de faire découvrir nos activités de laboratoires autour de la thématique « A la découverte de nos cellules ». Pour cela, démonstration de groupages sanguins, visites de nos laboratoires de recherches. Tout était parfait et notre personnel très motivé. Nous n’avions toutefois pas prévu que certaines personnes seraient sensibles à la vue du sang, que l’une d’entre elle tomberait dans les pommes et que nous devrions faire intervenir les pompiers ! Plus de peur que de mal mais à l’avenir, nous avons arrêté les démonstrations avec groupages sanguins !

Cécile Ardilouze - Chargée de Communication - Etablissement français du sang - ETS Rhône-Alpes-Auvergne